Epilogue de mon agression. Rappel à la loi pour moi et mon agresseur. Les agresseurs gagnent. Toujours. Ma lettre au proconsul suit.

Share Button

Ah la la, ce jour, enfin, la plainte a eu une suite.

Il y a un mois j’ai été agressée par 4 personnes qui se sont dissoutes pour n’en rester qu’une.

Bref, je viens de recevoir un avis de rappel à la loi de la part de la Justice. C’est la Justice.

Il paraît que la dame agresseuse s’est plaint aussi et du coup, le plus malin et le plus rusé gagne.

La loi du plus fort également.

On est d’accord : les gangs sont fidèles à leur réputation. Intouchables et couverts.

….

Moralité, si vous êtes agressé, attention, votre agresseur aura raison. Où sont les caméras de la ville ? Aucune.

Sauf que question violence physique, on ne m’y a jamais vu, ni intrusion chez les autres, ni menaces des personnes sur le parking public.

Mais, bon on est en France.

Ce qu’il faut se souhaiter c’est une Bonne santé. Tant qu’on a la santé, le reste est secondaire.

Et un conseil à vous tous : fuyez certaines personnes comme la peste.

N’habitez pas n’importe où. Fuyez un voisinage suspect et trop médiocre. Ca va vous créer des jalousies gratuites et des violences que personne ne couvrira.

Hélas !  Hélas !

C’est curieux, aujourd’hui, j’ai bougé. Du coup, ça bouge.

⇒ Le sabordage, le sabotage et la persécution sont en marche. En temps réel.

Mais Dieu est au contrôle et je sais qu’il me justifie toujours. Toujours. Tôt ou tard, je retrouve mes ennemis à terre, loin devant moi. Quelqu’un fait le job à ma place.

Si vous êtes Etranger, n’habitez pas la Province ou pire, les petits bleds.

—————-

VOICI LE RAPPEL A LA LOI. RETIRE CE JOUR.

IL EST DIT QUE JE COMPRENDS BIEN LA LANGUE FRANCAISE ET QUE JE N’AI PAS BESOIN D’INTERPRETE.

MOI BAMBOULA Y EN A PAS COMPRENDRE FRANCAIS. NON, EN VERSION NICOLAS HULOT LE DEFENSEUR ENVIRONNEMENTALISTE, MOI CHIMPANZE AIMER FEMME BLANCHE PERDUE DANS LA JUNGLE AFRICAINE. POUR ENNUI MORTEL.

 

DES MOTS QUI EN DISENT LONG SUR L’INSTRUCTION ETHNIQUE DU DOSSIER.

… ET L’INSTRUCTION AVEUGLE.

UN PEU COMME SI LE QUORUM MANQUAIT POUR EXCLURE LES MARCHEURS CUMULANT LEUR STATUT AVEC CELUI DE REPUBLICAINS.

….TOUT BIEN FICELE PAR LES INITIES DE TOUT POIL.

LES HONNETES GENS ET LES VOYOUS SONT LOGES A LA MEME ENSEIGNE ET MIXES DANS LE MEME MILKSHAKE.

Ah demandez au Figaro de cesser de m’envoyer son truc Figaro Store via Yahoo mail, la plateforme racoleuse. Mais qui arrêtera les rats ? Personne.

Ils sont libres de vous parasiter et la Justice leur donnera raison et vous rappellera à l’ordre.

Pauvre Justice, trop loin, aveuglée, dépassée totalement. Affaiblie par trop d’écrans de fumée créés par la société.

Hélas…

En attendant… j’ai trouvé cette belle méditation qui décrit notre Temps. A Merveille.

La symbolique conjugale

“Il y avait un homme nommé Manoah dont la femme était stérile…” Jg 13. 2

L’histoire de Manoah et de sa femme se passe au temps des Juges, c’est à dire entre l’installation du peuple hébreu en terre de Canaan et le début de la royauté en Israël. C’est une époque très troublée qui manifeste le manque d’unité chez les Juifs et leur tendance à l’oubli du Dieu qui les a pourtant fait sortir du pays de la servitude. Le peuple est dans l’impasse. Il s’est détourné de Dieu et subit les invasions des pays voisins, notamment des Philistins. Or, pour sortir de l’impasse dans laquelle des hommes ont conduit le peuple, surgit une femme qui débloque la situation, qui plus est parfois une femme stérile. C’est un drame personnel et privé qui pourrait passer inaperçu au coeur d’un drame national, mais sa résolution miraculeuse entraîne pourtant la sortie de l’impasse de tout un pays. L’Ancien Testament qui raconte plusieurs histoires de couples sans enfants – avant l’intervention de Dieu – insiste pour que le lecteur sache que la stérilité est du côté de la femme. La Bible ne veut pas que le doute plane et elle pointe du doigt la stérilité de l’épouse. Parallèlement à cela, l’AT donne à la femme un sens symbolique : elle représente la communauté, le peuple tout entier, tandis que l’homme est une image de Dieu. Le NT aura la même illustration: l’Église est l’épouse et le Christ est l’époux. Dans bien des récits, la femme représente donc la communauté. Lorsque la Torah dit que telle épouse est stérile, elle signale ainsi que c’est la communauté tout entière qui ne porte pas de fruit. Quand le peuple de Dieu est stérile, il ne peut plus conduire l’histoire dans la dynamique voulue par Dieu. Il faut donc un vrai miracle pour retrouver la bonne route, et c’est là que l’histoire d’une nation se rapetisse pour être illustrée par celle d’un couple sans enfant qui, bientôt, sera bouleversé dans son vécu personnel. Toute la période des Juges est une période lamentable durant laquelle la stérilité du peuple risque de faire échouer le plan de Dieu. Il est parfois juste de désespérer du monde et de ses stérilités, mais Dieu n’abandonne jamais Son projet pour les hommes. Si nous nous laissons “féconder” par Lui, le cours de l’Histoire peut être changé et débloqué !

Saparole.com –  http://saparole.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*