Législatives 2012 : les arrangements de caniveau entre le PS et le FN. Vive le FNPS !

Share Button
Comment le Parti Socialiste (PS) et le Front National (FN) se sont arrangés pour faire élire Marion Maréchal-Le Pen. Récit.
On avait déjà eu l’affaire Cahuzac et l’ouverture de son compte avec une acolyte du FN, il y a près de 20 ans. Sur le coup de la surprise, on avait pensé que ceci n’était qu’un accident de parcours d’une militante FN dévoyée. Mais, alors, c’était sans compter avec la dernière information en date : celle de l’Express dont parle Bruno Beschizza, le Secrétaire national de l’UMP dans le billet diffusé dans l’hebdomadaire de l’UMP et retranscrit ici. Quand on voit comment les médias essaient, par tous les moyens, de normaliser le FN en lui faisant une promotion sur une prétendue « force tranquille » qui annonce un tonnerre, façon 2002, en suivant les réunions quasi-clandestines, puisque underground des militants et de leur Mère-Patriote qui les tance et les mène à la baguette – certains Français correspondent bien à la définition du Général -, on comprend mieux pourquoi les journalistes étant majoritairement de Gauche sont obligés de soutenir en douce, Son Alliée de l’ombre de toujours, le FN. Simplement, cela commence à trop se voir.
La dernière fois où j’ai assisté à une séquence, « je t’aime moi non plus » entre les journalistes et le FN en tournée nationale quelque part en France, la nuit, c’était lors d’un zapping. Ledit journaliste a posé une question à la Mère du FN qui a répondu que cela se passait bien, que le FN était parfaitement intégré et correct – de visu probablement – et que, en dehors d’un journalisme militant, le FN a fait la paix avec tous les autres médias ; comprendre qui eux comprennent, contrairement au journalisme militant. Ceci est typique du double nez du FN qui avance avec un discours « normalisé » – nous sommes en Normalie n’est-ce pas et qui, en réalité n’a pas bougé d’un pouce sur son idéologie poreuse – lorsqu’on est gentil -, mortifère, lorsqu’on est militant comme la Mère biologique du FN le dit. Et puisqu’elle le jure, la main sur le coeur, il faut la croire. Les naïfs croiront s’ils le veulent : c’est leur liberté.  Les veaux aussi.
S’il y a une chose que cette Manif Pour Tous a démontrée clairement, c’est le besoin de vérité et le rejet de toutes les magouilles de bas-fonds, des arrangements entre le microcosme médiatico-politique Parisien et tous les autres impliquant la loge maçonnique et le monde de la bancarisation. S’il y a une deuxième chose, corollaire à la précédente, c’est l’engagement Civique, et non Militant. Nuance.  On verra ensuite comment et s’il est possible de le traduire en engagement militant. C’est la même erreur de diagnostic qu’Hollande et les Flics font sur les sittings des Veilleurs : ils ne sont pas encore dans le Militantisme ; ils en sont encore au stade du Civisme, qui jusqu’à preuve du contraire, n’est pas un délit. En le transformant en délit, ils vont précipiter son ossification dans un Militantisme Radical.
C’est ainsi que se dessine une convergence entre le Journalisme à vocation Civique, pour l’éclairage des Citoyens et la promotion d’une vie Démocratique de la Transparence où les choses se font dans la lumière et non dans l’ombre. C’est un journalisme qui ne fait pas dans la Complaisance, ni dans l’Idôlatrie des fausses Icônes et qui joue Cartes sur Table. Cela peut passer par du langage cru, quand et surtout, en face, le camp des Loosers de 30 ans perpétuent ses us et réflexes des coups tordus.
Demain, les mêmes journalistes complaisants avec le Front aujourd’hui essayant de lui trouver une Normalitude crieront plus fort que tout le monde si, par hasard, on avait un Front au niveau du Père Le Pen qui, contrairement à sa fille, avait un niveau de programme et de vision politiques plus consistants. Ce qui lui valait d’ailleurs respect à titre personnel. Marine elle fait penser à un Hologramme dans le double sens du terme : creux et mirifique et l’intéressée joue sur cette ambiguïté. Demander le programme du front :  il est vide. Le creux bruisse de l’assourdissement de son vide et le mirifique est à la fois splendeur et mirage : splendeur du mirage devrais-je dire.
Il faut continuer à assurer la Veille Civique. Mots clés.  Pour les JEUNES, vous agirez selon votre instinct, mais restez surtout en Alerte, car ce que vous souhaitez déclencher peut commencer n’importe où, n’importe quand ; pas nécessairement par Vous. Ce qui n’exclut rien. Ce qui compte dans le Combat, c’est de ne pas Rester focalisé sur Soi tout en montant la Garde, c’est-à-dire en restant connecté aux Autres. Malgré les tabassages en règle, souvenez-vous toujours de l’Inspecteur Javert qui se suicide à la fin, victime de sa propre folie de flic méchamment harceleur. Probablement inutilement aussi.
Hugo était-il un Ecrivain Militant ? Et Jean-Paul Sartre ? Et Pierre Bourdieu ? Et Zola ? Et Molière ? Et Voltaire ? Et Balzac ? Quelle place donner à l’Eveil des Consciences ? Je vous laisse à cette interrogation et à la lecture annoncée sur les arrangements de caniveau entre le PS et le FN.

 

Mercredi 29 Mai 2013. Source Hebdo de l’UMP.

FN / PS : arrangements entre copains

 

L’Express vient de dévoiler que Marion Maréchal-Le Pen aurait été élue députée en juin 2012 grâce à l’appui du Parti socialiste en échange du maintien d’un candidat FN dans une triangulaire PS/FN/UMP dans une circonscription voisine du Vaucluse.

Le Parti socialiste nous a toujours habitué à ses alliances sans états d’âme avec l’extrême gauche. Voilà que son alliance objective avec le FN, pratiquée cyniquement depuis les années Mitterrand, éclate au grand jour!

Mais cela n’empêche pas son Premier secrétaire, Harlem Désir, de s’ériger en champion du monde des donneurs de leçons de morale à l’ensemble de la classe politique française et notamment à l’UMP, alors même que comme l’a rappelé notre Président Jean-François Copé, l’UMP a toujours refusé et refusera toujours toute alliance avec le FN.

Aujourd’hui, cette affaire établit clairement que ceux qui font effectivement des arrangements avec le Front national, ce sont les socialistes.

Bruno Beschizza, Secrétaire National de l’UMP exige du Parti socialiste une clarification sur ses petits arrangements entre copains avec le Front national.

Enfin, il souhaite également interpeller Marine Le Pen et ses amis, toujours si prompts à dénoncer ce qu’ils appellent l’UMPS, car on voit bien que la seule réalité, c’est le FNPS ! Non content d’appeler à faire battre Nicolas Sarkozy et donc de faire gagner François Hollande, le FN passe des accords électoraux avec le PS. Pour certains, le cynisme électoral n’a décidément pas de limite…

PS. Souvenez-vous du Val-d’Oise récemment où les électeurs PS ont été soupçonnés d’avoir grossi le score du candidat FN opposé à celui élu de l’UMP… Il n’y a finalement pas de fumée sans feu.

Une réponse à “Législatives 2012 : les arrangements de caniveau entre le PS et le FN. Vive le FNPS !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*