Tous à Paris, le 26 Mai ! Appel du Collectif Famille Mariage.

Share Button

Visit Collectif-Famille-Mariage.org

SAMEDI 25 MAI 2013

Chers Amis :

Tous à Paris, le 26 Mai !

Nous vous donnons rendez-vous à tous, dimanche prochain, à Paris, pour dire une nouvelle fois notre NON à la loi Taubira. Soyons plus nombreux et déterminés que jamais !

Nous ne lâcherons rien !

Action

Vous êtes déjà XXX à vous être mobilisés pour réclamer des partis d’opposition qu’ils s’engagent à abroger la loi Taubira.

D’ores et déjà, Christine Boutin, présidente du PCD, nous a répondu très nettement, par l’intermédiaire du délégué général de son parti, Mathieu Colombani. Qu’elle en soit chaleureusement remerciée :

Cher Monsieur,

Nous avons bien pris connaissance avec intérêt de votre courriel au sujet de l’abrogation de la loi Taubira. Le Parti Chrétien-Démocrate s’est toujours engagé contre toute institutionnalisation des unions homosexuelles : mariage, pacs, union civile…

Notre engagement en faveur de la défense et de la promotion de la famille est au cœur de notre projet politique.

Nos responsables Christine BOUTIN, Jean-Frédéric POISSON, Xavier LEMOINE, Franck MARGAIN et Louis-Georges BARRET ont toujours été en première ligne.

Ils refusent tous de célébrer des mariages et lorsque leur position leur permet ils refuseront d’appliquer la loi Taubira dans leur mairie.

Cette loi inique et immorale n’est pas à modifier, à amender, elle est désormais à supprimer purement et simplement.

Il n’ y a aucun consensus à faire sur ce sujet qui est pour nous un principe non négociable.

Sujets de la semaine

Le fichage

1904, 2013: Militaires cathos fichés : quand la République des loges renoue avec ses vieux démons

Sous la IIIe République, le scandale avait été si énorme, que le Gouvernement était tombé : tous les officiers de l’armée française qui allaient régulièrement à la messe avaient été fichés et « placardisés » sur la demande d’un gouvernement sous forte influence du Grand Orient de France. Sans tenir compte des compétences, les militaires fréquentant les loges verront leur carrière accélérée au détriment des catholiques pratiquants. Une promotion politique qui se révélera désastreuse et particulièrement meurtrière dès les premiers combats de 1914 avec des généraux francs-maçons et incompétents à la tête d’une armée en guerre.

Plus d’un siècle plus tard, l’histoire bégaie et l’actuel Gouvernement Ayrault qui compte un très grand nombre de ministre affiliés au GOF, semble renouer avec ces vilaines pratiques de fichages des « mal-pensants ».

On peut ainsi lire dans le Canard Enchaîné du 22 mai que deux enquêtes ont été diligentées auprès de la DCRI et la DPSD (Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense) pour repérer, au sein des armées, les militaires actifs dans le mouvement de la “Manif pour tous” ainsi que les sympathisants anti mariage gay. Le Gouvernement s’est dit troublé par la proportion d’enfants de militaires parmi les gardés à vue de ces dernières semaines, ainsi que par les informations confidentielles dont disposent les militants MLPT concernant notamment les déplacements des ministres sur le territoire.

Cette double enquête de flicage révèle surtout l’inquiétude d’un Gouvernement aux abois, qui sent sa légitimité et sa politique contestées au cœur même de ses institutions régaliennes (police, gendarmerie, armée). Poursuivons le combat, maintenons la pression : surtout ne lâchons rien !

L’interdiction du printemps français.

Manuel Gaz le bien nommé a déclaré avec son habituelle emphase et sans rire, qu’il allait étudier les possibilités de faire interdire le printemps français !

«Nous allons l’étudier parce que ces propos sont inacceptables», a déclaré le ministre. «Il n’y a pas de place pour des groupes qui défient la République, la démocratie et qui s’attaquent aussi à des individus», a menacé Manuel Valls, deux jours avant la manifestation des opposants au mariage homosexuel.

Interdire le printemps ! et pourquoi pas interdire le soleil, la lune et les étoiles ?

Comme M. Peillon, Manuel Gaz se croit revenu au temps de la Terreur, où tout était permit…

Non Monsieur Gaz, vous ne pourrez pas interdire le printemps français, car le printemps français est cette petite flamme qui s’est rallumée au cœur de tous les Français, dans l’âme de cette jeunesse éblouissante que votre gaz hilarant ne fera jamais reculer.

C’est cette « petite fille espérance », chère à Péguy, qu’aucun gouvernement ne pourra « dissoudre » !

Lettre d’un officier de gendarmerie

Lettre à un gendarme mobile de service le 26 mai, par JP Fabre-Bernadac

Cher camarade,

Dans quelques jours, tu seras face à moi et aux familles de la « Manif pour tous ». Tu es militaire, fier de ton état et tu as raison. Tu appartiens à l’arme la plus ancienne de l’armée française. Le 14 juillet, tu défiles toujours en tête des troupes et ton drapeau porte au revers : « Valeur et Discipline ».

Tu as prêté serment, il serait donc malvenu, moi qui suis ton ancien, de te demander de désobéir aux ordres d’un gouvernement qui, du reste, passera aussi vite que les autres. Cependant, cher « moblot » (surnom donné aux gendarmes mobiles), lorsque tu tiendras ton bouclier, bâton au poing, ou ton diffuseur lacry, rappelle-toi simplement que tu as en face de toi des mères, des pères, des enfants, des gens simples comme toi, venus de toutes les régions de France. Des citoyens issus de cette majorité habituellement silencieuse, docile et laborieuse, qui, bannières au vent, crient leur colère de se trouver méprisés par leur Président.

Ce sont ces gens que tu croises chaque jour, que tu fréquentes parfois, dont tu es le fils, le frère ou l’oncle… Ce sont les mêmes avec qui ta femme papote à la boulangerie ou avec qui ton fils joue dans la cour de récréation. N’oublie pas que ta mission première est de leur porter secours et protection, parfois au péril de ta vie. Ils ont déjà, par millions, manifesté sans casser, sans incendier, sans blesser, toujours d’une manière bon enfant. Ils ne traitent pas de cons les pères dont l’enfant a été assassiné, ils ne brandissent aucun autre drapeau que nos trois couleurs, ils s’excusent facilement et bannissent l’invective.

Alors si tu as des coups à porter…. Que ta main soit plus douce qu’elle ne le fut avec les casseurs et ton doigt moins crispé sur la queue de détente de ta bombe lacry qu’il ne le fut avec les bandes.

Quand tu relèveras un manifestant d’un sit-in, vas-y doucement, sans force excessive et glisse-lui à l’oreille : « Désolé, moi aussi je suis père, moi aussi je suis français mais j’ai des ordres ! »

Et si tu es dans l’obligation de l’arrêter, ne le pousse pas brutalement en le faisant monter dans le car mais soutiens-le après une discrète tape amicale.

Ta fermeté ne sera plus alors empreinte de dureté mais de magnanimité et tu pourras clamer avec fierté et sans retenue… Moi aussi, j’étais à la grande manif du 26 mai !

Les Maires de France

Maires de France, prenez vos responsabilités
! On compte sur vous

Si le succès de la manifestation de dimanche ne fait pas reculer le Gouvernement, et il est fort à prévoir qu’il s’enferre dans cette posture autistique qui est la sienne depuis son accession au pouvoir, la loi Taubira dénaturant gravement le mariage sera applicable en France.

Comme lors du PACS, on constatera très vite que les demandes de mariage entre personnes de même sexe seront peu nombreuses en France (mais sur-médiatisées). Tous les maires des 36000 communes de France sont donc susceptibles de devoir procéder à ces mariages entre une paire d’hommes ou une paire de femmes, voire une paire d’indéterminés sexuellement !

Certains élus ont déjà annoncé leur détermination totale à ne pas cautionner ce qui reste à leurs yeux une forfaiture : la clause de conscience ayant été refusée lors du vote de la loi : quelle sera leur marge de manœuvre ?

En tant qu’officier d’état civil, représentant de l’État, le maire est tenu d’appliquer la loi. Certes, mais désormais ils ne restent plus que les élus pour entrer en résistance et montrer courageusement leur détermination face à une loi néfaste pour la société toute entière.

Cette désobéissance civile, glorifiée à gauche quant il s’agit des faucheurs volontaires ou de reconduites à la frontière de clandestin, ne pourrait-elle s’appliquer aux élus qui, dans leur âme et conscience, ne peuvent pas cautionner un tel simulacre institutionnel ? L’avenir du droit des enfants a tout de même plus d’importance qu’un pied de maïs transgénique.

Le patriarche de Moscou soutient le printemps français.

Le patriarche Cyrille de Moscou a évoqué avec le secrétaire général du Conseil de l’Europe les unions de même sexe (23 Mai, 2013)

« Si les gens choisissent un tel style de vie (l’union de personnes de même sexe), cela est leur droit, mais la responsabilité de l’Église est de dire que c’est un péché devant Dieu » a déclaré le patriarche lors de sa rencontre avec le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, mardi 21 mai à Moscou.

Selon le primat, l’Église russe est préoccupée « non par le fait même de l’existence de ce péché » qui, comme il l’a mentionné, a toujours existé, et constitue une « affaire privée », mais parce que « pour la première fois dans toute l’histoire du genre humain, le péché est justifié au moyen de la loi ».

Le patriarche a communiqué au secrétaire général du Conseil de l’Europe, que l’on était, dans l’Église orthodoxe russe, « très ému » par le fait que des millions de Français se soient opposés au projet de loi portant légalisation des unions de même sexe, et « choqué de ce que l’opinion de ces millions de citoyens n’a été écoutée par personne, et que la loi ait été adoptée grâce à quelques voix au Sénat ».

Daniel Hamiche
Administrateur du CFM
Directeur de l’Observatoire de la christianophobie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*