« Ce sont les Peuples et non les Politiciens qui sont les auteurs du changement ». Barack Obama.

Share Button

Obama accueilli chaleureusement par Netanyahu termine sa visite par la Jordanie.

Accueilli chaleureusement à l’aéroport de Ben Gourion de Tel Aviv, le 20 Mars (cliquez sur la photo pour l’agrandir), par ses pairs, le Président Peres et le PM Benjamin Netanyahu, le président Américain termine sa visite dans le Proche Orient aujourd’hui, par la Jordanie.
Obama accueilli par NetanyahuLes mots du Président Peres étaient ceux du coeur : « Vous êtes ici chez vous », a-t-il dit à Obama en lui souhaitant un émouvant « Bienvenue à la Maison ». De fait, le discours des deux dirigeants d’Israel étaient touchants. Comme témoignages d’affection, c’est un modèle. Si le coeur parlait, il dirait certainement ces choses-là. Très agréables à entendre et qui nous manquaient tant dans la musicalité diplomatique guerrière et tendue depuis trop longtemps par une décennie de guerres.

Le Président Peres, certainement le plus touchant a dit au Président Obama qu’il trouverait le meilleur accueil auprès des Israéliens partout, au cours de sa visite.

JEUDI

Hier, Jeudi, le président était à Ramallah où il a plaidé pour la sempiternelle constitution de DEUX ETATS. A l’aéroport Ben Gourion, Netanyahu avait dit qu’il était d’accord avec cette solution. Sauf que la question des implantations constituent toujours un noeud gordien.

Tout en confirmant les « liens indestructibles entre l’Amérique et Israel » que Netanyahu avait reaffirmés à l’aéroport Ben Gourion, dans une énième déclaration d’amour entre les deux Etats, Obama a tenu à dire quand même que « le traitement des Palestiniens n’est pas juste ».

« Les pays Arabes doivent chercher à normaliser leurs relations avec Israel. Les Palestiniens doivent reconnaître la nature Juive de l’Etat d’Israel et qu’Israel a le droit d’insister sur sa sécurité ».

« De son côté, Israel doit aussi reconnaître que continuer l’extension des colonies est une activité contreproductive à la cause de la paix et qu’un Etat Palestinien Indépendant doit être viable et que de véritables frontières doivent être dessinées » à indiqué le président Obama.

Il a eu cette phrase forte : « Ce sont les peuples et non les politiciens qui créent la paix ».  « Vous devez créer le changement que vous voulez voir ». En clair, ce sont les peuples qui sont les auteurs du changement.

Qu’est-ce que je vous disais il y a deux jours ? Cassez la société des rentiers*, si vous voulez voir le changement en France. Cela veut dire par exemple qu’aucun candidat aux élections, ni listes de partis qui n’aura pas abrogé le cumul des mandats dans les faits, et non dans les déclarations d’intentions fallacieuses au demeurant ne doit être ni élu(s), ni réelu(e)s. Ca commence par les municipales et s’il le faut, cela se poursuivra à toutes les échéances jusqu’en 2017, puisque Ayrault nous prend pour des blaireaux en annonçant qu’il présenterait un texte sur l’abrogation de ce cumul sans nous dire quand celui-ci prendrait effet – histoire de gagner du temps, toujours et encore, selon une pratique usitée depuis bientôt un an de morphine qui ne prend plus.

* Je m’aperçois que le magazine dont je parle dans « Défaire la société des rentiers », vous ne l’avez pas sous les yeux, alors, ce sera chose résolue aujourd’hui même. Le premier numéro 1 sur les « Institutions de la République » est déjà disponible. Kindle.

Ici, on voit le Président salué par le Président Shimon Peres et les membres de la Hora, une troupe de danse des enfants, à son arrivée à la résidence Présidentielle à Jérusalem (photo WH).

VENDREDI

Le programme du jour – communiqué par la Maison Blanche – prévoit une visite des tombes où sont enterrés Theodor Herzl et Yitzhak Rabin.

Le Président Obama visitera ensuite le Musée de l’Holocauste, « Yad Vashem Holocaust Museum » et participera à une cérémonie de commémoration sur place dans la salle ad hoc.

Dans l’après-midi, le Président ira à Bethléhem pour visiter l’Eglise de la Nativité.

Ensuite, il se rendra à Amman, en Jordanie où il sera reçu avec les honneurs officiels, au cours d’une cérémonie identique à celle de l’aéroport de Ben Gourion.

Le Président Obama s’entretiendra avec le Roi Abdullah II en tête à tête. La réunion bilatérale sera suivie d’une  conférence de presse à 11h45, heure Est. On sait qu’il sera question de la Syrie.

Auteur du changementDans l’après-midi, le Président dînera avec le Roi de la Jordanie, Abdullah II.

Pour l’heure, je retiens cette phrase du voyage d’Obama dans la région : VOUS DEVEZ CREER LE CHANGEMENT QUE VOUS VOULEZ VOIR. CE SONT LES PEUPLES ET NON LES POLITICIENS QUI SONT LES AUTEURS DU CHANGEMENT.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*