FN. Le spectre de la déroute. Bienvenu à bord.

Share Button

Le FN s’est trouvé un nouvel exutoire, un nouveau projet, une nouvelle raison d’exister, une nouvelle tête de Turc, que dis-je d’immigrés qui viennent manger le pain de France ; quoiqu’on en mange de moins en moins, because régime minceur…Il demande un référendum sur la sortie de l’euro. C’est pourtant clair, l’Europe ne peut pas être l’exutoire des incapacités de la mauvaise gouvernance, gestion des Etats-Nations de la zone euro.

Le FN prospère depuis 30 ans en ne faisant que de la provocation et de l’alerte sur des évidences que seule l’arrogance des gens au pouvoir aveuglait. Dans ces conditions d’épanouissement simplifié, il n’est pas difficile de comprendre combien il a été facile pour le FN de prospérer sur le terreau de l’incompétence publique.

Plus la France s’enfonçait dans la facilité, le népotisme, l’accouplement indécent entre des professions dont les liaisons relèvent des incompatibilités pour le bon fonctionnement des institutions et de la vie publique, dans la dette, dans les déficits, dans le chômage de longue durée et de masse, dans la délinquance, dans les discriminations, dans les inégalités, dans la corruption de nos cols blancs et de notre fonctionnement institutionnel, dans la clandestinité du choix des personnalités présentées aux élections, dans la décroissance et la dé-civilisation, dans l’établissement de réseaux underground ; les seuls ayant capacité à décerner les brevets méritoires dans l’espace public, dans la décomposition sociale et la décohésion, etc… le FN engrangeait les bénéfices des fruits mûrs de la décohésion sociale et de cette soumission-démission des politiques aux forces financières et du profit. (Lire ici les dessous du duel Copé-Fillon).

Ayant lui-même été surpris par ce cynisme politique qui a permis à un F. Mitterand de jouer le FN pour planter une épine dans le pied de la Droite, le FN a compris tout le profit financier qu’il pouvait tirer du business de la politique, unique raison de son existence : le FN n’a rien à foutre de ses militants qui ne servent que de bétail pour la prospérité de l’entreprise mère ; façon secte du Révérend Coréen Moon. Ceci ne plaira pas aux électeurs du FN, décérébrés par la haine, la peur du lendemain et le déclin de sa chère France au Front. Je leur dis tout de suite, la France est une Terre universelle et c’est parce qu’elle a perdu de son éclairage, de ses lumières qui balayaient le monde, telles un faisceau laser envoyé par le Phare Monde, qu’elle est devenue l’ombre d’elle-même ; le FN étant son spectre lamentable et hideux.

Vision spectrale du FN

En tant que spectre d’une grandeur française à retrouver, le FN ne peut que tenir des discours holographiques. Et le peuple abruti et assommé par tant de misérabilisme politico-médiatique lui fourni du sang de vie depuis 30 ans.

Comment en est-on arrivé là ? En France ? Pays des lumières qui remue les Ténèbres les plus obscurantistes ?

  1. Les médias et le relativisme intellectuel ambiant
  2. L’incapacité des gouvernements successifs depuis 30 ans
  3. Les inégalités et les discriminations affolantes
  4. Les injustices chroniques d’une société à deux vitesses voire trois, quatre : il y a la France d’en haut (partis politiques, Héritiers, Haute Fonction publique…), les bobos nantis, la classe moyenne (salariés,professions intermédiaires,) et les ouvriers. Puis, il y a la classe des déclassés (travailleurs partiels pauvres, immigrés, sous payés, chômeurs et femmes élevant seules leurs enfants). Je ne parle même pas des SDF, des femmes battues, des mal-logés et des jeunes qui sortent de l’école sans diplômes. C’est un problème de violence sociale inouïe.

Tout ceci est le terreau puant sur lequel le FN prolifère.

Donc, pour combattre le FN, ce n’est pas la peine de l’insulter. Je ne l’ai pas fait ici, j’ai dressé un constat de l’état de la société et des charognards voire des hyènes à qui cet état profite : le FN et bien d’autres. Suivez mon regard.

Donc, pas la peine de perdre son temps à insulter le FN, d’autant que ses adeptes militants suiveurs de chimères pourraient se sentir insultés, ni à demander sa suppression. Pas la peine d’insulter le FN, ni même de le mépriser, car il a lui aussi autant de raison d’insulter et de mépriser les partis classiques qu’ils en ont eux. Ce qu’il ne se prive pas de faire. Si vous leur riez au nez, en disant Népotisme de Marine qui prend la succession du père et de la petite fille qui reçoit en cadeau de Noël, la députation tombée du ciel, la famille qui gère l’entreprise FN vous redira « Népotisme toi-même ». Suivez mon regard, là aussi.

Si vous leur balancez au visage « Raciste », ils vous répondront « montre moi ton antiracisme par tes œuvres et je te montrerai le mien par ma foi ». Là aussi suivez mon regard sur la composition des instances qui pilotent les partis politiques en France et dans le microcosme médiatico-politique en général et partout ailleurs en France.

Si vous leur dites, Pirates, ils vous répondront Toi-même,au choix avec Ta mère.

Si vous leur dites corrompus et voyous, vous connaissez la réponse.

Si vous leur dites, coquille vide, zéro idée que du racolage, ils vous répondront « enlevez la poutre qui est dans vos yeux au lieu de vouloir ôter la paille qui se trouve dans les miens ». Bref. Combattre le FN, c’est simple comme bonjour : il faut que le gouvernement travaille et que l’opposition dans les municipalités montre de quoi elle est capable. Les idées contenues dans la Révolution Civique de J.F. Copé ne sont pas mal. Mais, en France, il y a loin de la parole aux actes. Dont acte.

En 2007, Sarko avait su trouver les mots justes pour attirer à lui un électorat déboussolé. En 2012, déçus, les mêmes ont fait demi-tour dans la régression. A lui tout seul le score du FN est un cinglant désavoeu du bilan de la politique du gouvernement sortant NS/FF.

 Il faut un référendum contre l’Europe, dit le FN. Mais voyons ! Il en faudra également un contre les immigrés. Mais encore. Du grand n’importe quoi. L’Europe n’est pas la problème de la France, même qu’elle fait partie de la solution à la crise de la France, si celle-ci a encore une ambition pour elle-même.

L’Europe ne fera pas le job à notre place. On ne peut pas à la fois revendiquer plus de souveraineté et, lorsqu’on vous place devant vos responsabilités, en vous la donnant, revenir derrière avec une autre revendication incantatoire : « je veux plus de liberté, en fait, je veux être libre de voler le peuple chez moi, sans contrôle de l’Europe, ni aucun contrôle d’ailleurs » ; aucun contrôle dans le genre moralisation de la vie publique ou encore du genre  fermeture des partis dont le seul projet est de diffuser la xénophobie, la haine, la bêtise et de faire de la politique-gourou à visage découvert. Plus fort que la secte Moon et l’Eglise de la scientologie réunies.

La France a les moyens de ramener le FN à ses justes proportions ; pas plus de 5%. Pour cela, il faut des dirigeants non corrompus, qui pensent le bien public, l’intérêt général et la Grandeur de la France sortie de la catégorie spectrale pour celle du Soleil, à l’image du Roi Soleil, Louis XIV.

Lorsque Mélenchon était à Hénin, le PS se serait grandi et les Verts trouillards avec à venir prêter main forte pour le Bien de la Nation. Au lieu de cela, ils se sont planqués et Hollande a même été tenté par les démons des cimetières, en recevant la Président du FN, au moment où l’UMP traversait sa plus grande crise, à la suite de la contestation des résultats de l’élection de son Président.

C’était mal inspiré de vouloir refaire du cynisme primaire, vomitif et Machiavélique à la Mitterand. Au demeurant, Mitterand est l’exemple à proscrire sur toute la ligne. Il est celui par qui le malheur de la France actuelle arrive ainsi que la déliquescence des mœurs sexuelles et leur marchandage sur l’espace public. Un Président avec deux femmes, en France. Remarquez, Hollande en a trois.

Moralité. Il est difficile d’insulter quelqu’un avec qui vous partagez la même mélasse.

Avec cela, on s’étonne que le Front monte. Il reste 4 ans pour remettre les pendules à l’heure. C’est une cause nationale qui exige :

De la pédagogie.

De la Justice sociale.

De la réforme et des résultats.

Si en 2017, on n’y arrive pas d’un coup, ce n’est pas grave. Ce qui compte, et pour le coup, je serais d’accord avec J.M. Ayrault, c’est la trajectoire.

Maintenant, vous allez me dire, mais expliquez-moi « chère Elise »,  n’est-ce pas vous qui aviez mis en garde contre le troisième tour éventuel qui attendrait NKM face à une embuscade Marine, au sortir d’un virage hypothétique ? Exact. Justement, c’était pour mettre Nathalie devant les responsabilités du gouvernement auquel elle a appartenu et les non résultats qui ont conforté le FN en troisième parti politique de France. Pure folie !

A mon tour de vous interpeller sur l’amnésie collective récurrente. Je vous mets au défi, ici même, de voir comment vous allez me régler cette amnésie et cette folie collective du peuple de France, une bonne fois pour toutes, consistant à voter toujours pour les mêmes sortants qu’on crache et reprend du jour au lendemain, dès qu’ils promettent de nouveaux bonbons pas encore fabriqués.

Pour le sujet du jour, le FN en déroute, ne comptez jamais sur moi pour défendre l’incapacité politique et le vide abyssal de projet politique qui va avec. Désolée. Si je le fais, je ne me regarderais plus dans la glace, c’est comme perdre mon identité et mon axe de rotation. Oserais-je dire mon centre de gravité ? Certainement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*