Taxer les allocations familiales ? Vous n’y pensez pas. Quelle déchéance et défaite de la pensée en France !

Share Button

Une honte, cette idée de taxer les plus pauvres de France en guise de dernière trouvaille pour un gouvernement en déshérence. Comme Nicolas Sarkozy qui slalomait avec le peuple Français, oubliant promesse sur promesse de campagne, notamment l’obligation des résultats, le mérite et la rupture, Hollande n’a aucun courage pour s’attaquer aux « biens » acquis qui n’ont plus aucune raison de l’être ; les bénéficiaires étant avantagés par ailleurs, par des salaires, des facilités de crédit – le crédit municipal qui finance les projets des fonctionnaires à l’oeil – , les régimes spéciaux, les mutuelles, les syndicats, les niches fiscales et autres régimes de retraites et de défiscalisation voire de cumuls à profusion. Comble du luxe : l’emploi à vie pour les fonctionnaires et les retraites calculées sur les 6 derniers mois, les mieux payés d’une carrière toujours en progression, avec ou sans résultats. Sous pilotage automatique donc.

C’est fou cette France des discours institutionnels mensongers dont les gouvernants se plaisent à proférer des mesures de circonstances et qui ont pour unique fonction le maquillage de la vérité associé au manque de courage pour retirer aux clientèles électorales ce à quoi elles ne peuvent plus aspirer. Mauvaise foi, absence de courage ou illusionnisme pour ne pas dire degré zéro de la pensée et de l’action politique. Si c’est ainsi que Hollande compte combler son déficit en mangeant sur le dos des plus démunis ou en prenant d’une main (taxer les allocations familiales, la TVA sans cesse en hausse, le CSG) ce qu’on donne de l’autre (aides sociales à la tête du client, le plus souvent aux plus magouilleurs et compensation de l’allocation européenne réduite au centime près pour maintenir le nombre des repas distribués), alors, la faillite est au bout de la route, en 2017.

Supprimer aux familles qui perçoivent 4 000 euros au moins le droit aux allocations familiales que les politiques de France, cumulards et multifonctionnels, perçoivent également, sans honte, devrait être la première étape de la nouvelle pensée organisationnelle. Si Mr Migaud se remarie aujourd’hui et fait des enfants, il percevra des allocations familiales comme n’importe quel smicard. Est-ce cela la Justice Sociale dont vous rêviez et avez théorisée, Monsieur Valls durant la campagne ?

Cameron l’a fait. 600 000 familles britanniques parmi les plus aisées ne percevront plus d’allocations familiales. Il est scandaleux que les députés, les sénateurs, les ministres, les hauts cadres de la fonction publique et tout ce que la politique compte d’huiles perçoivent encore des allocations familiales. Pire, il est pitoyable qu’on ne pense pas à réduire leurs salaires qui n’ont rien à voir avec leur rendement, leur productivité et les résultats toujours maigres.

 

Le social, variable d’ajustement du budget en France

 

Vous avez remarqué que lorsqu’on aide les plus démunis, on dit qu’on est généreux et on fait de l’assistanat. Lorsque ces mêmes décideurs s’auto octroient des salaires déconnectés de toute logique, ils le méritent bien. Sur quelle base ? Le statut fait foi. Point. Et qui l’a dit ? Le législateur, donc les mêmes, puisque le législateur Duflot  par exemple est Ministre actuellement et lorsqu’elle en aura fini, elle sera à l’assemblée nationale. Et vous appelez cela une démocratie. Oui, une démocratie dévoyée de part en part. Sans foi, a-morale et corrompue jusqu’aux os. Il n’y a qu’à voir la grande comédie qui se jouera à la Mairie de Paris en 2013 pour ne plus avoir soif pendant un an, tant le breuvage pseudo-démocratique à venir est infect. Le jeu des clones (voir débat dans itélé d’hier entre deux journalistes français de gauche et de droite) s’annonce affligeant. J’en suis même à apprécier l’arrivée de Cécile Duflot dans le jeu, si elle persiste ; ce qui n’est pas certain, car alors, elle devra partir du gouvernement. Bien compliqué tout ceci.

Lorsque Mme Bachelot a initié l’allocation de rentrée scolaire et je lui reconnais le mérite au nom du gouvernement Sarko/Fillon, elle a été applaudie. Ce qu’elle avait oublié de dire, les commentateurs avec, c’est que les fonctionnaires en percevaient une depuis toujours et celle-ci est conséquente – d’où l’ajustement du Président Hollande et qu’au privé c’est pareil. Seules les personnes vivant d’allocations familiales n’en percevaient pas. Comme le troisième mois que la prime de Noël compense un tant soit peu, puisque, là aussi, même les membres du gouvernement d’un pays en faillite comme la France ont exigé leurs primes de Noël qui s’est chiffrée en millions d’euros pour un gouvernement pléthorique composé d’extra méritants n’est-ce-pas, pour que Mme la Ministre de la Culture et le Ministre des Affaires Etrangères aillent prendre de l’air, du soleil et du bon temps en vacances, quelque part en Afrique ou du côté des Iles de la Réunion. Une honte !

Pendant ce temps-là, Obama réfléchit à l’augmentation du salaire minimum des Américains afin de s’assurer que celui-ci permet bien aux personnes de vivre décemment, un salaire minimum ajusté aux coûts réels de la vie. Le même Obama insiste qu’il n’est pas possible de demander des efforts aux autres et d’en exonérer les plus riches.

 

Vous pensiez avoir élu un gouvernement socialiste en Mai 2012, détrompez-vous. C’était un leurre parfait. La preuve par A plus B.

 

Lu pour vous dans un forum du Figaro  :

« De la part de Et voilà : 62% contre ? nous verrons bien quelle sera dans quelques temps l’opinion de tous ceux qui pensaient que le pays serait apaisé et rassemblé, que la finance ennemie serait mâtée, que la tva n’augmenterait pas, que le plan social chez psa serait renégocié, que le cumul des mandats serait là dès 2012, que le traité merkel sarkozy serait renégocié, que le budget européen serait en croissance, qu’il y aurait un gel du barème de l’IR en 2013, que les dépassements d’honoraires seraient stoppés, que le patron du CSA serai nommé par le parlement, que la dotation de l’état aux régions serait maintenue, que la courbe du chômage serait inversée fin 2013, que les euro-obligations seraient mises en place, que le mélange vie privée et publique ne serait pas, que les bonus et stock-options seraient taxés, que les homos pourraient donner leur sang, que le président n’interviendrait plus dans le cours de la justice, que 90% des français seraient exonérés des hausses d’impôts, que les journalistes et les dictateurs ne seraient pas reçus à l’Elysée, que le budget de la culture serait sanctuarisé, que l’IR et la CSG seraient fusionnées, que le déficit serait baissé à 3%, que le budget de l’Europe serait un budget de croissance, que le prix du gaz n’augmenterait pas plus que l’inflation etc etc.. »

Que dire des niches fiscales ? des régimes de défiscalisation ? des effectifs pléthoriques des collectivités territoriales ?

Et Monsieur Migaud vous parle de taxer les allocations familiales. Il est des jours où on a envie d’envoyer valser en l’air cette République gangrenée.

Hollande fait une guerre comme Sarkozy pour récupérer des marchés par tous les moyens y compris par la guerre. Il se rend en Inde pour signer quoi ? Des contrats d’armements. Les mêmes armes qu’on avait fourguées au colonel Kadhafi pour venir bombarder les hangars des centaines de chars rutilants flambants neufs parqués là en Lybie sans aucune utilité, jusqu’au moment où le même vendeur vient vous déclarer et faire une guerre chez vous. Le cynisme parfait et le gangstérisme avec. Les mêmes armes que le vendeur a larguées (Longuet en sait quelque chose, puisqu’il a dû s’expliquer aux Nations Unies : mise en scène rôdée) aux terroristes pour renverser Kadhafi, servent de énième prétexte à l’invasion du Mali, entamée par la France toujours en éclaireur, comme en Lybie et suppléée par la communauté internationale. Dieu merci, en Afghanistan, tous les Américains rentreront. Le Président Karzaï et le Président Irakien ont exigé le départ total de toutes les troupes étrangères venues soi-disant installer la démocratie, alors qu’elles cherchent les marchés en semant la zizanie entre les tribus locales en plus. Les soldats des nations unies devraient suppléer l’armée française au Mali. On entre comme en Côte d’Ivoire dans une autre époque floue. Ces pays qui vendent encore des armes aux autres pays sont-ils pour la paix dans le monde ou pour la guerre ? Est-ce cela le combat écologique de la planète et pour l’environnement ? La vente des rafales et autres engins de la mort. L’écologie est pour la vie. Le commerce des armes n’apporte que la mort. Et ce gouvernement est socialiste. L’argent n’a aucune odeur pour eux, même pas celui de la Mort ou de la misère.

La France au Mali( cliquez sur l’image pour l’agrandir et suivi le lien Photo de Newsweek)

Avec cela, étonnez vous du scandale des lasagnes au cheval à 100%. L’exemple de la fraude et des trafics éhontés vient d’en haut, de la tête de l’Etat.

Allons plus loin, les immigrés comptent parmi les plus nombreux dans la catégorie des bénéficiaires, pour plusieurs raisons. Ces immigrés ont servi de clientèles, les musulmans et les noirs en particulier, autant dire tous et sans leurs apports en voix, les socialistes ne seraient jamais arrivés au pouvoir. L’ironie du sort est que la Droite Sarkozyste a régularisé et naturalisé plus que Jospin. Une naturalisation aveugle à qui veut. Il est probablement normal que Claude Guéant aille en récupérer les dividendes auprès d’Obiang Nguéma. Encore que les Equato-guinéens, comme les gabonais restent rarement en France. Ils sont mieux chez eux où le pétrole coule à flot. Voilà comment la France appauvrit l’Afrique, par des conseillers qui vont se faire payer à prix d’or des conseils occultes alors que, surplace, il y a des compétences et ces personnes sont au chômage. Sans emploi, ils émigrent en France pour y être traités de vermine. Et voilà qu’on va les taxer bien profondément.

Pendant ce temps-là, en France, aucun immigré n’est toléré dans les cercles du pouvoir, ni auprès des cellules de l’Elysée, ni des cabinets ministériels, ni des bureaux des partis politiques, ni dans aucun conseil d’administration ailleurs, au privé comme au public. Il n’y a qu’en Afrique que les Présidents ouvrent les allées du pouvoir et des zones stratégiques aux étrangers. Si encore, il y avait des clauses de réciprocité. La décolonisation des dirigeants Africains est l’autre combat à mener. Mais chaque chose en son temps.

Voilà les illusionnistes socialistes : ils ont trompé les immigrés afin qu’ils votent pour eux et maintenant, ils sont prêts à les « entuber ». Il est vrai que le mariage gay vient de légaliser la sodomie. Alors, tout se tient.

Taxation des allocations familiales, encore une idée-sottise qui va aggraver la trajectoire faillitaire du gouvernement Ayrault qui a parlé de la « trajectoire du déficit ». Il faudrait dire trajectoire déficitaire. C’est plus clair. A quand la fin des privilèges ? Et celle du cumul que même Valls cautionne maintenant…jusqu’en 2017, date du dépôt du bilan France, dans le but déviter des législatives partielles faillitaires au PS. Comment pouvait-on annoncer la fin du cumul des mandats et ne pas avoir perçu cette conséquence logique ? L’illusion ne dure qu’un temps très court.

Lire aussi.

 Plafonner les allocations familiales ? Le gouvernement enfonce les portes ouvertes.

Economie de la prédation.

Commençons par l’abolition des privilèges abusifs des politiques.

En France, la corruption prend la forme d’un vaste trafic d’influence porté par l’Exécutif et le Parlement. Rapport de Transparency International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*