L’opposition monte contre la guerre Impérialiste Française au Mali. “No U.S. Drones to Mali, No U.S. Intervention in Mali !”

Share Button

 

Par Abayomi Azikiwe. « La guerre s’étend au Niger » L’Algérie au centre d’un conflit qui lui est imposé.

Le 27 Janvier a eu lieu une attaque portée sur le pipeline véhiculant le gaz naturel de Ain Chikh dans la région de Djebahia au Nord de l’Algérie, située à 75 miles à l’Est de la capitale d’Alger. Les premiers rapports indiquaient que deux gardiens de la sécurité avaient été tués et 5 autres blessés.

L’Algérie était la scène d’une séquestration de la part d’un groupe d’Islamistes armés prétendument dirigés par Mohktar BelMohktar des « Signataires de Sang ». Les forces militaires ont donné l’assaut sur le site à deux occasions. Elles ont pu libérer des centaines de travailleurs mais la prise d’otages s’est soldée par la mort de 81 personnes au moins.

La guerre initiée par la France contre le Mali, soi-disant conçue pour empêcher les « extrémistes islamistes » de prendre contrôle du pays tout entier, a aggravé les conditions de sécurité à travers la région. Les militaires maliens entraînés par les Etats-Unis ont monté le coup d’Etat contre un gouvernement démocratiquement élu à Bamako, le 22 Mars 2012, après que l’armée ait échoué à monter une contre attaque efficace contre les combattants Touaregs au Nord.

L’opposition monte contre la Guerre Impérialiste dans l’Ouest et le Nord de l’Afrique.

Plusieurs organisations s’expriment contre les bombardements français et l’occupation du Mali, contre l’extension de la guerre aux pays voisins et contre le soutien fourni par plusieurs Etats membres de l’OTAN. Les « Travailleurs du Monde » (Workers World) ont publié un éditorial dans leur publication du 31 Janvier appelant au retrait des forces impérialistes du pays.

« Fightback ! News », le site Internet de l’Organisation socialiste de la Route de la Liberté – Freedom Road Socialist Organization (FRSO) – ont publié un communiqué contre l’intervention. (published a statement opposing the intervention). Une manifestation a eu lieu le 23 Janvier à Minneapolis impliquant les militants de la paix. La manif a été organisée par des « femmes contre la folie militaire » « Women Against Military Madness (WAMM) », scandant, “No U.S. Drones to Mali, No U.S. Intervention in Mali !”.

La coalition contre la guerre – The United National Anti-War Coalition (UNAC) – une coalition largement étendue aux Etats-Unis et constituée de groupe variés à travers les Etats-Unis, ont déjà publié un communiqué s’opposant à une intervention américaine au Mali, bien avant les bombardements de la France et l’invasion terrestre qui a débuté le 11 Janvier. Les comités administratifs et de la coordination de l’organisation ont déjà tenu deux conférences nationales sur la situation au Mali et de la région.

L’UNAC va publier un autre communiqué sur la mise à jour de sa position sur la crise actuelle. Un plan est en route pour une tournée nationale qui mettra en vedette des personnes des U.S. et du Pakistan opposées auxprogrammes des drones du Pentagone et de la CIA (Central Intelligence Agency) ; ces drones qui se sont révélés dévastateurs pour les pays Africains (Lybie), le Moyen Orient et l’Asie Centrale ».

Global Research

Traduction Française. Scène Publique.

En Lybie et au Pakistan, les drones ont été impitoyables et trop souvent aveugles et tuant sans sommation. Où est le droit ? Le Droit et son respect c’est pour les dirigeants Africains jugés dans une parodie de procès au TPI ou éliminés sans sommation comme Kadhafi. Pour les dirigeants occidentaux, c’est « permis de tuer ». Et la loi du plus fort. La jungle quoi.

Géopolitique de l’Impérialisme : après la Lybie, la Syrie, le Mali, le Niger, l’Iran, la Côte d’Ivoire, le Soudan, … A qui le tour après ?

La Chine, l’Asie, l’Amérique du Sud et l’Inde se développent sans pillages ni reconduite de l’impérialisme. Ils vont même dépasser l’Europe et les USA à l’horizon 2020 – pour la Chine, c’est certain – sans procéder à des occupations guerrières barbares. Pourquoi les Européens et l’Amérique continuent ce schéma guerrier de la prise des richesses des autres par la force et la guerre ?

Récemment, l’Amérique a accordé 18,4 millions de dollars US via le FMI au titre d’un décaissement de crédit rapide. De son côté, la France a effacé une ardoise de l’aide Malienne. Des aides et des facilités pour acheter ou payer l’allégeance éternelle des Chefs d’Etats Africains ?

Seule l’union nationale et l’unité nationale pourront sauver l’Afrique de ses prédateurs et la permettre de se développer. Ce chemin là étant difficile, la tentation est d’embrasser la collaboration facile avec l’Impérialisme.

Moralité : il n’y a pas que les Impérialistes en cause, même si, l’Afrique semble piégée par son histoire.


PS. Troisième volet du Dossier sur le Mali. Géopolitique, Ressources minières, Economie de la guerre, crise européenne, crise Française, la route de l’Uranium, l’industrie nucléaire française, l’Union africaine, la corruption du pouvoir en Afrique par l’Amérique et les Européens, les ploutocrates africains, traîtres des nations et des peuples africains, le larbinisme héréditaire des africains, mais aussi la nouvelle résistance à l’impérialisme brutal d’un Occident pilleur et en crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*