La Marche de l’Eternelle guerre. La guerre est une vaste entreprise de détournements en série. C’est une Marche des désespérés qui utilisent la désinformation.

Share Button

Peuple de France,vous êtes vous jamais demandé pourquoi on faisait la guerre ?

Poser la question c’est déjà y répondre. Bien sûr que si, je me suis posé tant et tant de fois la question que j’ai fini par croire que c’était moi le problème, me répondez-vous.

La guerre existe car la diplomatie est devenue guerrière et le marché des armes – la course aux armements – une rivière argentée où coulent l’or et les diamants de sang.

Pourquoi la diplomatie est donc si guerrière et précède toujours la guerre  en l’annonçant cyniquement ?

C’est que la diplomatie de la communauté internationale distrait votre attention vers un ennemi imaginaire de et à l’extérieur, pour mieux dissimuler à votre attention le véritable ennemi, celui de l’Intérieur.

Ainsi, la guerre est-elle finalement qu’un vaste détournement de l’attention des peuples et des biens publics, car ce qu’on investit pour la faire c’est autant qu’on ampute sur ce qu’on devait faire pour améliorer les conditions de vie des peuples. Bref, on sacrifie les peuples sur l’autel de la Guerre.

Que ce soit les pays de la communauté internationale qui décident de faire la guerre via les pouvoirs exceptionnels de leurs présidents et ceux de leurs parlements, ou les pays bombardés, dans les deux cas, ce sont les peuples qui paient les pots cassés ou cassent la pipe.

La guerre détruit le pouvoir d’achat, alors même qu’elle tue de l’autre côté.

La guerre est un détournement de la République, dès lors que la raréfaction/soustraction/diversion/dilapidation/destruction de la richesse publique qu’elle occasionne empêche précisément de satisfaire les idéaux auxquels la République aspire : la liberté, l’égalité et la fraternité.

En temps de guerre, on produit et la recherche se focalise sur les engins qui peuvent réduire la vie, l’abréger et la détruire, d’une part et, sur la surveillance de tous, au nom de la sécurité de quelques uns présentée comme celle de tous. Cet espionnage engendre des restrictions de la Liberté à la fois d’expression et d’opposition et légalise les viols de la vie privée. La guerre est une censure détournée. Un blanchiment de l’illégalité. Un recyclage de la force primitive brute et brutale.

Enfin, la guerre est anti-progressiste. Toutes ces résolutions sur la no-fly-zone et ce qui s’en suit sur la Syrie ne sont que de vastes entreprises criminelles. Ni plus ni moins. A votre avis, à qui profite le crime ?

Allo Colonel ?

Kadhafi. Wallaï. Ces Enfoirés ont réussi à m’envoyer au paradis. En prenant mes pêchés sur eux, ils m’ont racheté. Quelle bande de tarlouzes. Nique leurs mamans. Wallai.

Photos. Un. Kadhafi attaqué par la no-fly-zone. Deux. Kadhafi tué. Trois. Les raisons du crime : son pétrole tant convoité par les hyènes. Quatre. Kadhafi cousu d’or qui rendait malade les rats pouilleux. Cinq. Les charniers des corps des travailleurs Maliens, Nigériens et de tous ceux de l’Afrique Sub-saharienne, piégés par le conflit, capturés et découpés à la tronçonneuse, sous les yeux des soldats d’une République Française, et des soldats de la coalition des Alliés. Sept. Tout cela devant l’impuissance chronique de l’Union Africaine qui savait combattre Kadhafi en son sein (de son vivant). Ils l’ont in fine lâché aux chiens errants, les Maîtres de la Guerre qui veulent être les Maîtres de la Terre.

La Marche de l’Eternelle Guerre a été théorisée par George Orwell dans son 1984 d’une manière magistrale.

Notre flash suit. C’est sur radio-silence.org

***

NE PAS CONFONDRE LE PROGRAMME ET LE PROJET D’UN PRESIDENT

http://scenepublique.net/wp-content/uploads/2017/04/Capture-2.pngIl paraît qu’un groupe issu des éliminés sans fair-play ni élégance vient de se constituer pour décrédibiliser le projet de Marine Le Pen. Ils sont tellement représentatifs que leur programme à eux n’a pas été victorieux. Il faut savoir être humble, devant un compétiteur gagnant. Dans toute compétition, il y a un gagnant et un perdant.

Si, lorsqu’on perd, on s’érige en censeur des programmes des autres concurrents, alors, on nage en plein délire. C’est comme les dems qui ayant perdu l’élection, ont cru qu’ils allaient la gagner dans la rue avec coups de poings et menaces qui, du reste, ont cessé de se cacher, car c’était la même chose dès le début de l’élection où on ne combat pas, mais on fait perdre.

Du coup, c’est toujours l’autre qui perd alors même que le bourreau déclaré vainqueur n’a rien gagné.

Un site pour juger le programme de Le Pen par des ex-Ministres sans bilan? Hmmm.

Il est une race qui a une identité souterraine, non avouée et cette identité cachée est première, quoi qu’ils vous disent.

L’agenda d’Israel est first, le reste est secondaire. Mais, comme ce sont les spécialistes et experts des détournements sur la voie publique, y compris de la notation – souvenez-vous des agences de notation et la crise épique de 2008. Souvenez-vous du blanchiment et du détournement fiscal planqué quelques parts.

Mais, laissons cela de côté – c’est très étonnant de la part de ceux qui devraient être le modèle du respect de la loi démocratique et de la Constitution. La confusion ou du moins la tentation vient d’un triple fait :

Premièrement, la fonction et l’habit institutionnel permet tous les camouflages et tous les simulacres. Elle confère ensuite la négation du Mérite de l’Autre. En l’occurrence du concurrent. L’institution est autoritaire, arbitraire et se réserve l’exclusivité de l’Intelligence.

Deuxièmement, Venant d’un groupe issu des grandes écoles, la technocratie a une prétention encore plus forte sur leur expertise administrative unique. Ils sont les évaluateurs de projet et les législateurs. Sauf que si la France est en panne, c’est précisément parce que tout cela a manqué. De faux diagnostics, de fausses évaluations de projets basées exclusivement sur la technique, de fausses lois anticonstitutionnelles, mais inspirées par l’urgence du moment : aucune menace terroriste ne vaut la loi sur le renseignement.

Quatrièmement. Le programme est une plan prévisionnel. En cours de route, il peut se passer bien des choses. Il compte, mais pas dans la mesure où il rentre dans un plan comptable déjà préétabli ou dans une comptabilité préencadrée par l’ENA, mais précisément dans la mesure où il permet de réaliser le projet de société que le candidat propose.

Le Projet de Société et non le Programme est ce qui compte, au final et c’est ce qu’on retient des candidats. Si Fillon a eu des problèmes, c’est qu’on a projeté ce projet de société sur ce qui lui était reproché. Du coup, son programme libéral ou non devenait vraiment secondaire.

Le plan comptable, compte tenu de ce qu’on a dit ici – lire plus haut – sur la guerre en tant que soustracteur de richesses et plafonnier renforce l’effet de guerre ; même qu’il la légitime totalement, absolument et impérativement.

Pour eux, Marine le Pen projette le racisme. Vraiment ?

Moi, immigrée, je crois que tous les blancs sont racistes.

Après, on m’a dit que les médias sont allés voir des immigrés qui votent le pen pour les mettre devant leurs contradictions. Lesquelles ?

Par exemple, le fait que Marine Le Pen représente un plus grand risque d’expulsion pour eux ?

Sans blague.

Allo maman ?

??? Là elle ne répond pas encore. Je crois qu’elle dort.

Je vais rappeler.

*** LUNDI 1er MAI

A qui a profité le crime de l’Opération Détruire Fillon en plein Vol ?

A Mr. Macron dont les amis de l’intérieur et de l’extérieur ont orchestré ce qu’il convient bien d’appeler un Coup d’Etat? Ou pire, un Hold-up Electoral.

Qu’à l’UMP il y ait des personnes qui pensent même à voter Macron est une insulte aux Républicains qui se tirent une balle dans le pied et se comblent de ridicule, croyant épater la galerie par une sorte d’élégance simiesque.

Un singe ne vote pas pour un rat quand même. Le singe est plus intelligent que cela. En principe. Lorsqu’il est vieux c’est encore pire, vieux = en politique.

On peut se rabaisser, concéder la faite, mais jamais à celui qui, au lieu de combattre, a voulu tout simplement vous tuer pour parvenir à ses fins.

Macron a été déloyal (cela inclut son équipe) et perfide. Non Monsieur, tous les coups ne sont pas permis en Politique, sinon c’est la porte ouverte à tout.

Que déjà certains Républicains pensent aller voter pour celui dont on avait pas de mots assez railleur hier pour l’infantiliser est déjà problématique (en termes de cohérence et de fiabilité), qu’en plus ils organisent un comité pour valider son programme, pour lui servir la soupe est proprement écoeurement. Il est vrai que toute initiative qui peut aider à passer dans le Télécran est qualifier de Remarquable, même lorsqu’elle est racialement codée par devers.

Ils sont entrain de s’entraider, sous vos yeux. Et vous applaudissez.

Les Républicains devraient tout simplement voter Marine Le Pen et si c’est trop fort pour eux, s’abstenir ou voter blanc, sachant que c’est le propre même du vote idiot, puisqu’il y aura quand même un vainqueur.

Alors, j’entends l’objection inflexible qui dit  « mais la Dame est raciste ».

J’ai envie de lui demander « et ta mère ». Je vous raconterai une histoire là-dessus.

Sérieusement, le racisme est rampant en France. C’est un fait confirmé par la politique de cloisonnement des banlieues, la politique de la ville qui traite des exclusions, l’école à plusieurs vitesses dont les Grandes Ecoles achèvent et valident le processus raciste et inégalitaire, la spécialisation dans la division du travail, etc…

Le racisme n’a pas attendu Le Pen en France pour créer le 9-3 par exemple.

Mme Le Pen n’est en rien responsable de ce qui se passe dans le maquis de l’Immigration où c’est le sauve-qui-peut et l’usure administrative qui règnent.

Certains objectent que chez elle ce  n’est pas même le racisme, mais le fascisme.

Lol.

Lisez un Train Nazi nommé Union Européenne ici et vous comprendrez que les nouveaux fascistes sont les Technocrates. Enfoncez-vous cela dans la Tête, une bonne fois pour toutes. C’est un exemple de figures d’ennemis de l’intérieur, car jouant contre les peuples.

Je laisse la parole ici à George Orwell qui va mieux vous expliquer pourquoi les adeptes de la guerre, les mêmes qui spolient les peuples, ratent l’Idéal Républicain et  ne peuvent atteindre  ni la Liberté, ni l’Egalité, ni même la Fraternité. Ces forces portent la division en leur sein.

« En devenant continuelle la guerre a changé de caractère fondamental.

Anciennement, une guerre, par définition presque, était quelque chose qui, tôt ou tard prenait fin, d’habitude par une victoire ou une défaite décisive.

Aussi longtemps que la défaite signifiait perte de l’indépendance ou quelque autre résultat généralement tenu pour indésirable, les précautions contre la défaite devaient être sérieuses. Les faits matériels ne devaient pas être ignorés.

Tant que la guerre pouvait se gagner ou se perdre, aucune classe dirigeante ne pouvait être entièrement irresponsable.

Mais quand la guerre devient littéralement continuelle, elle cesse aussi d’être dangereuse. Il n’y a plus de nécessité militaire quand la guerre est permanente. Le progrès peut s’arrêter et les faits les plus patents peuvent être niés ou négligés. Comme nous l’avons vu, les recherches que l’on pourrait appeler scientifiques sont encore poursuivies, en vue de la guerre, et leur échet à fournir des résultats n’a aucune importance. L’efficience, même l’efficience militaire, n’est plus nécessaire. En Océania (= Amérique), sauf la Police de la Pensée, rien n’est efficient. Depuis que chacun des trois super-Etats est imprenable, chacun est en effet un univers séparé, à l’intérieur duquel peuvent être pratiquées, en toute sécurité, presque toutes les perversions de la pensée.

Coupé de tout contact avec le monde extérieur et avec le passé, le citoyen d’Océania est comme un homme des espaces interstellaires qui n’a aucun moyen de savoir quelle direction monte et laquelle descend. Les dirigeants d’un tel Etat sont absolus, plus que n’ont jamais pu l’être les Pharaons ou les Césars. Ils sont obligés d’empêcher leurs adeptes de mourir d’inanition en nombre assez grand pour être un inconvénient, et ils sont obligés de s’en tenir au même bas niveau de technique militaire que leurs rivaux, mais ce minimum réalisé, ils peuvent déformer la réalité et lui donner la forme qu’ils choisissent.

(C’est ainsi qu’il faut entendre les rotomontades contre l’arme chimique Syrienne ou Irakienne, l’arme Nucléaire Iranienne et Nord-Coréenne).

La guerre donc, si nous la jugeons sur le modèle des guerres antérieurs, est une simple imposture. Elle ressemble aux batailles entre certains ruminants dont les cornes sont plantées à un angle tel qu’ils sont incapables de se blesser l’un l’autre. Mais, bien qu’irréelle, elle pas sans signification. Elle dévore le surplus des produits de consommation et elle aide à préserver l’atmosphère mentale spéciale dont a besoin une société hiérarchisée.

Ainsi qu’on le verra, la guerre est une affaire purement intérieure. Anciennement, les groupes dirigeants de tous les pays, bien qu’il leur fût possible de limiter les dégâts de la guerre, luttaient réellement les uns contre les autres, et celui qui était victorieux pillait toujours le vaincu. De nos jours, ils ne luttent pas du tout les uns contre les autres. La guerre est engagée par chaque groupe dirigeant contre ses propres sujets et l’objet de la guerre n’est pas de faire ou d’empêcher des conquêtes de territoires, mais de maintenir intacte la structure de la société.

(C’est ainsi qu’il faut interpréter le conflit Israélo-Palestinien).

Le mot « guerre », lui-même, est devenu erroné. Il serait probablement plus exact de dire qu’en devenant continue, la guerre a cessé d’exister.

Ce serait une exagération que de dire qu’à travers l’histoire, il n’y a eu aucun progrès matériel. Même aujourd’hui, dans une période de déclin, l’être humain moyen jouit de conditions de vie meilleurs    que celles d’il y a quelques siècles. Mais aucune augmentation de richesse, aucun adoucissement des moeurs, aucune réforme ou révolution n’a jamais rapproché d’un millimètre l’égalité humaine. Du point de vue de la classe inférieure, aucun changement historique n’a jamais signifié beaucoup plus qu’un changement du nom des maîtres.

Dans le passé, aucun gouvernement n’avait le pouvoir maintenir ses citoyens sous une surveillance constante. L’invention de l’imprimerie, cependant, permit de diriger plus facilement l’opinion publique. Le film et la radio y aidèrent encore plus. Avec le développement de la télévision et le perfectionnement technique qui rendit possibles, sur le même instrument, la réception et la transmission simultanées, ce fut la fin de la vie privée.

Tout citoyen, ou au moins tout citoyen assez important pour valoir la peine d’être surveillé, peut être tenu vingt-autre heures par jour sous les yeux de la police, dans le bruit de la propagande officielle, tandis que tous les autres moyens de communication étaent coupés.  La possibilité d’imposer, non seulement une complète obéissance à la volonté de l’Etat, mais une complète uniformité d’opinion sur tous les sujets, existait pour la première fois.

La Guerre, c’est la paix. Chapitre III du Collectivisme Oligarchique par Emmanuel Goldstein. Goebbels et Hitler ne faisaient qu’un : l’un théorise, l’autre expérimente.

BONNE FETE DU TRAVAIL AUX TRAVAILLEURS ET SPECIALEMENT A CEUX DE WHIRPOOL. QUE DIEU VOUS BENISSE ABONDAMMENT !

***

DESESPOIR QUAND TU NOUS TIENS !

AI-JE NOMME QUELQU’UN ? Non, mais les personnes derrière l’Opération Fillon ne se cachent plus. Juppé a perdu, c’est un mauvais perdant et il s’est vengé lamentablement contre Fillon. NKM, son joker diabolique est toujours de service. C’était un boulet à ne pas traîner, Mr. Fillon l’aura compris tardivement. C’était une taupe. Il y a bien un autre, toujours de la même race qui était dans le parti. Et bien d’autres au service de la Bête Immonde.

Alain Juppé salue le site lancé par NKM et Estrosi pour riposter face au FN

Si vous avez écouté notre flash – et comment ne pas l’écouter ? – si vous êtes vivant et un homme, la question posée est « comment ne pas devenir hystérique dans cette élection » où les papis gouteux se révèlent en Judas l’Iscariote.

Quelle honte !

Les Républicains, un parti des traîtres à la solde ? Pif.

Heureusement que cette campagne de la désespérance se joue des deux côtés des partis Egyptiens (du passé donc). Côté LR ça fourmille d’espions. Côté Gauche communiste et socialiste, ça fourmille de désespérés prêts à se coucher sous leur bourreau, en Marche.

La campagne de dératisation marche à merveille. Les rats ne se cachent plus. Comment le pourraient-ils ?

Ecoutons encore Orwel, une mine d’or intarissable :

« Le socialisme, une théorie qui apparut au début du XIXème siècle et constituait  le dernier anneau de la chaîne de pensée qui remontait aux rebellions d’esclaves de l’antiquité, était encore profondément infecté de l’utopie des siècles passés. Mais dans toutes les variantes du socialisme qui apparurent à partir de 1900 environ, le but d’établir la liberté et l’égalité était de plus en plus ouvertement abandonné.

Les nouveaux mouvements naissaient naturellement des anciens. Ils tendaient à conserver les noms de ceux-ci et à payer en paroles un hommage à leur idéologie. Mais leur but à tous était d’arrêter le progrès et d’immobiliser l’histoire à un moment choisi ».

Le ralliement de Méluche à Macronie est un exemple concordant). Méluche a payer en paroles un hommage à son idéologie prolétaire. Mais son but est d’immobiliser l’histoire.

Quelle est cette Histoire ?

C’est celle de nouveaux groupes sur le point de s’emparer du pouvoir, considèrent que l’égalité humaine n’est plus un idéal à poursuivre (ou à atteindre), sauf professer en paroles – mais un danger à éviter. C’est ansi qu’il faut comprendre le ralliement de Méluche.

Qui sont ces nouveaux groupes que j’ai appelé Les Rentiers à distinguer des Héritiers, au sens anthropologique et politique du terme. Les Héritiers avaient un rôle positif, à la fois d’ancrage, de point de repères forts.

Méluche c’est l’acte de collectivisation en marche. La base de l’oligarchie est effectivement le collectivisme. Les principes de la collectivisation sont la doctrine autoritaire, la tyrannie, le totalitarisme, l’enregimentation, la hiérarchisation... et la promotion automatisée, pour ne pas dire automatique.

(A l’instar de la promotion des fonctionnaires).

D’une certaine manière, la robotisation de l’industrie était déjà contenue en creux dans cette mécanisation de la chose politique, devenue collectivisme en Marche pour une Eternité Diaboloque. Fin de l’Histoire ?

George Orwell. « La nouvelle aristocratie était constituée – à sa naissance -, pour la plus grande part, de bureaucrates, de savants, de techniciens, d’organisateurs de syndicats, d’experts en publicité, de sociologues, de professeurs, de journalistes et de politiques professionnels. Ces gens, qui sortaient de la classe moyenne salariée et des rangs supérieurs de la classe ouvrière, avaient été formés et réunis par le monde stérile – n’est-ce pas Mr. Hamon – du monopole industriel et du gouvernement centralisé.

Comparés aux groupes d’opposition des âges passés, ils étaient moins avares, moins tentés par le luxe ; plus avides de puissance pure, et surtout, plus conscients de ce qu’ils faisaient, et plus résolus à écraser l’opposition.

Cette dernière différence était essentielle. En comparaison de ce qui existe aujourd’hui, toutes les tyrannies du passé s’exerçaient sans entrain et étaient inefficientes. Les groupes dirigeants étaient toujours, dans une certaine mesure, contaminés par les idées libérales, et étaient heureux de lâcher partout la bride, de ne considérer que l’acte patent, de se désintéresser de ce que pensaient leurs sujets. L’Eglise catholique du Moyen Age elle-même, se montrait tolérante, comparée aux stantards modernes.

La raison en est, en partie, que, dans le passé, aucun gouvernement n’avait le pouvoir de maintenir ses citoyens sous une surveillance constante. L’invention de l’imprimerie, cependant, permit de diriger plus facilement l’opinion publique. Le film et la radio y aidèrent encore plus. Avec le développement de la télévision et le perfectionnement technique qui rendit possibles, sur le même instrument, la réception et la transmission simultanées, ce fut la fin de la vie privée ».

Allo maman ? Entends-tu cela ? On nous écoute.

Ginsburgh. Affirmatif. C’est l’importation de la guerre. L’ennemi est tapi à l’Intérieur sous un déguisement que vous ne devinerez jamais.

MACRON C’EST BIG BROTHER.

C’est pourquoi il réunit de NKM à Meluche, en passant par Mr. Juppé. Les morts ne sont pas morts. Une idéologie de la mort, le culte de la mort, l’oblitération du Moi, imposée par Big Brother gouvernent le Monde.

A noter que Marine Le Pen n’était pas aux Affaires, pendant tout ce temps-là ?

Macron aussi ? C’est ce qu’on veut vous faire croire.

Cela ne rend que plus visibles les manoeuvres de diversion des éternels bouffeurs à tous les râteliers politiques – de soi à Juppé, en passant par Fillon pour finir chez Macaroni, après Sarkozy et caetera et caetera.

…C’est ici que certains parmi vous peuvent m’opposer le fait que j’ai reproché à Hamon, savoir son inaptitude à respecter l’Opposant et même à lui faire une place, en le séduisant. Du coup, ce n’est pas tombé dans les oreilles de deux sourds, NKM et Méluche qui ont immédiatement entrepris une entreprise de séduction sous la forme d’appels aux pieds de Macronie.

Macronie comme Macaroni, un plat à manger chaud devant, si affinités raciale camouflées et derrière, si plus.

La contradiction n’étant pas acceptable dans un raisonnement abouti, sauf à titre d’exceptions démontrables, j’insiste ici sur ce que j’ai toujours dit, le timing. Le plagiat ne peut être constaté que s’il vient après coup.

Je m’explique, tant qu’on était dans une confrontation du premier tour, il était légitime que les membres des LR puissent procéder à des comparatifs programme (le leur) contre les autres (y compris celui de Marine). Après avoir été battu, une telle manoeuvre est malsaine et se positionne directement en faveur du candidat Macron, tout en faisant croire qu’on le faisait par dépit et non par conviction profonde non encore affichée.

Pour Méluche, c’est exactement pareil et en pire.

Quant à la Promotion automatisée ou plutôt sur pilotage automatique, NKM en est le prototype et si Méluche est sérieux dans son appel du pied auprès de Macron, insidieux ou assumé, c’est toujours le même collectivisme automatique qui continue son cours.

En fait, pour ces gens-là, les résultats importent peu, seuls importent les arrangements susceptibles de mener à un poste au sein de l’appareil de l’Etat. Et surtout de s’implanter durablement. Comment peut-on sortir de Polytech et s’accrocher à des mandats publics ? Qui ira donc travailler ?

NKM et Méluche dans le même bord, ça ne manque pas d’air. Il n’y a pas si peu, ce dernier qualifiait l’autre de « l’insupportable ».

…Alors Marine raciste plus que Méluche ? Plus que NKM ? Plus que Macron ?

Lorsqu’on a vu les staffs rapprochés au soir du premier tour, on a bien remarqué une black aux côtés de Marine, dansant ensemble.

Ni LR, ni Hamon – Taubira ne compte plus -, ni Méluche, ni Macron qui avait une ou deux à la marge, n’ont pu rivaliser devant le symbole de Marine affichant un double ancrage, la famille et la diversité.

Qui a dit mieux ?

Oh, je vois, ils vont courir corriger…. APRES COUP.

Mais, puisque nous sommes magnanimes, on leur laisse le temps de s’ajuster et surtout qu’ils ne viennent pas valoriser la copie devant l’original, comme à l’accoutumée.

… A suivre. LES IMMIGRES ET MARINE.

http://scenepublique.net/wp-content/uploads/2017/04/Capture-3-1.png

MARDI 2 MAI.

Allo maman ? Il est minuit VINGT sur terre.

Maman. Oui, tu voulais me parler des immigrés en France ?

Oui, Ma.

Ma. Parles toujours, je t’écoute, mais tu sais ce que j’en pense. Je t’avais dit de rentrer au pays natal ainsi que Césaire l’avait prescrit. Tu t’en souviens n’est-ce pas ?

Moi. Comment puis-je l’oublier ? J’étais en première au lycée technique de Yaoundé, lorsque j’ai rencontré Césaire avec son « Cahier d’un retour au pays natal ». A ce moment-là, on vénérait le retour aux sources, comme moyen de reculer pour mieux sauter. J’avais 17 ans. Et je récitais comme tous les élèves de ma promotion :  « Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. » A 17 ans, on a une mémoire phénoménale, non encore encombrée de trop de souvenirs. On est encore une matière disponible.

Aujourd’hui, je ressens comme une saturation. Les néo-cons appellent cela « le burn out ». Une sorte de surmenage inconscient.

Ma. Alors dis moi comment on brûle les immigrés en France.

Moi. C’est une histoire longue et heurtée qui avance par à-coups. D’ailleurs, la Présidente annoncée fait l’objet d’un procès en sorcellerie pour avoir annoncé un plan d’immigration réduite à quasiment zéro.

Ma. Ca ressemble à quasi-sans tête et à Sir Arthur ou Saint-James dans Harry Potter. Sir Nicholas ça doit être lui le bon Sir.

Moi. Oui. Exactement. Mais ça veut dire plus, qu’on va couper les mollets (ou les jarrets si tu préfères) aux sources qui alimentent les flux migratoires.

Ma. Ca ne va pas être de la tartre cela.

Moi. Affirmatif. L’immigration est une mère Gigogne. Il y a eu plusieurs vagues d’immigration. Les juifs, les européens blancs de peau ont été blanchis, ce n’était pas difficile. Quoique…

Avec la deuxième immigration du Maghreb et de l’Afrique, c’est plus compliqué. Les Arabes, comme on dit sont considérés comme des demi-blancs, c’est-à-dire les blancs du continent Africain. Les Noirs et les Antillais restent fidèles à eux-mêmes, il y a une part en eux qui est irréductible. Léonce Lebrun le résume par cette phrase : Malgré une phraséologie de conquête et d’audace, je demeure avant tout un Nègre du Tiers Monde , fier de sa Race de ses traditions, de sa culture…Une culture baignée par de la musique, une musique qui créé le bonheur, la joie, l’amour, l’enthousiasme, le savoir vivre qui précède le vivre ensemble, loin du modèle occidento-européen…

Ma. Comment faites-vous pour cohabiter, s’il y a tant de divergences ?

Moi. Nous survivons par la danse et le chant intériorisé du Cahier d’un retour au pays natal, car, s’il est un fait désormais acté, c’est qu’en nous rejetant, la République a maintenu intact en nous – probablement en le renforçant – le lien prégnant de la musique qui nous lie à la terre de nos ancêtres. Nous portons une part de l’Afrique dans nos coeurs, lorsque nous sommes en France et une part de la France, lorsque nous nous trouvons en Afrique ou Ailleurs. Nous sommes des Etres Hybrides. Quelque part, nous avons précédé l’évolution industrielle.

Aujourd’hui, il y a des voitures hybrides. Elles nous croisent sur le chemin déjà ouvert par la pensée et l’esprit. Et pourtant, des deux côtés de l’Atlantique, nous continuons à rencontrer des obstacles. Mais, nous continuons à nager et à traverser les Mers meurtrières.

Jusqu’à présent, on butait, on échouait lamentablement sur Big Brother qui nous contrôlait de A à Z. Papiers s’il vous plait ! Schnell ! Il est presque plus facile de vaincre la mer meurtrière et les Océans déchaînés que Big Brother, c’est dire.

Ma. Ca veut dire quoi schnell ?

Moi. Vite ou comme papa aimait à le dire, lorsqu’il imitait un Grand Homme, « et que ça saute ».

Ma. Et c’est qui Big Brother ?

Moi. Big Brother, c’est le Contrôleur de la Terre. George Orwell que je cite ces jours-ci et un des visages de Big Brother a directement plagié en s’inspirant du prénom Georges du Prince de l’Angleterre pour mettre Charlotte, sa petite soeur à la Une, dès le lendemain. Cela s’appelle ici le plagiat, spécialité de Big Brother qui suce et aspire tout ce qui lui échappe. Big Brother est un spécialiste de la triche et de l’imposture.

George Orwell, il faut que tu le trouves là-bas, c’est quelqu’un de formidable. Il dit ceci pour répondre à ta question « c’est qui Big Brother ».

« Big Brother est infaillible et tout-puissant. Tout succès, toute réalisation, toute victoire, toute découverte scientifique, toute connaissance, toute sagesse, tout bonheur, toute vertu, sont considérés comme émanant directement de sa direction et de son inspiration. Personne n’a jamais vu Big Brother. Il est un visage sur les journaux, une voix au télécran (ancien mot pour dire télévision). On/Il se croyait immortel. Déjà il y a une incertitude au sujet de sa date de naissance.. .

Big Brother c’est le colon en perpétuelle mutation. Big Brother est un système de « duperie mentale » et de « folie dirigée » qui utilise une Police de la Pensée. Maintenant, il y a des crimes de la pensée. Le simple fait de penser peut vous valoir la torture. Big Brother qui suit tous les habitants de la terre 24h/24 a un Ministère de la paix qui s’occupe de la guerre, celui de la Vérité des mensonges, celui de l’Amour, de la torture, celui de l’Abondance, de la famine. C’est en mélangeant les contraires et en multipliant les contrariétés (et les calamités) que Big Brother parvient à diriger les hommes vers la Folie.

Du coup, les contrariétés et les calamités pleuvent. Le racisme, l’exclusion, les discriminations et la déconsidération qui frappent les immigrés font partie du lot.

Ma. Ce que tu dis là ressemble bien à ce qui se pratiquait sous Ahmadou Ahidjo.

Moi. OUI. On ne savait pas alors que c’était la même chose ici ?

Ma. Je t’avais prévenue. Mais tu étais dans ton rêve Révolutionnaire. Eh beh, dansez maintenant !

Moi. Tu as raison, la danse, mais oui, c’est ce que Léonce Lebrun dit plus haut. La danse est la transgression même. Même que c’était le secret absolu de David, le Roi qui aimait la danse, par dessus tout.

Ma. David a dit « J’ai été jeune, j’ai vieilli; Et je n’ai point vu le juste abandonné, Ni sa postérité mendiant son pain – Psaumes 37-25« . C’est ce que ton père me bassine ici tous les jours. Je crois que de le dire est sa manière à lui de penser à VOUS SES ENFANTS.

Moi. C’est le genre même de phrase qui apporte du baume à mon coeur et protège mon esprit/nos esprits de la dislocation. Merci maman.

Ma. Que Dieu vous donne la Sagesse pour parler de l’immigration. Promets-moi de me tenir au courant de la suite.

Moi. Je le jure.

Ma. Sur la tête de qui ?

Moi. Maman!

….

A suivre. VAINCRE LE DESENCHANTEMENT DU MONDE ET SA SECHERESSE MUSICALE. RETROUVEZ SA MUSICALITE ET SA MELODIE PERDUE. A LA RECHERCHE …???

George Orwell. « La nouvelle aristocratie était constituée – à sa naissance -, pour la plus grande part, de bureaucrates, de savants, de techniciens, d’organisateurs de syndicats, d’experts en publicité, de sociologues, de professeurs, de journalistes et de politiques professionnels. Ces gens, qui sortaient de la classe moyenne salariée et des rangs supérieurs de la classe ouvrière, avaient été formés et réunis par le monde stérile du monopole industriel et du gouvernement centralisé.

A lui tout seul, ce paragraphe nous ouvre de nouveaux champs à l’horizon :

Un. Il est urgent de retrouver la date de naissance de cette nouvelle aristocratie au service de Big Brother. C’est donc en ouvrant grand le champ de la Recherche que l’on retrouvera le moment du glissement vers le pire- surtout celles frappées d’interdit à l’instar de tout ce que cache le négationnisme et les théories de gaz à confirmer pour lever définitivement le doute.

Deux. La sortie des monopoles quels qu’ils soient, celui inclut la tentation protectionniste sauf si elle s’accompagne du principe de réciprocité et reste compétitive. Acheter Français ou Américain n’a de sens que si les produits sont compétitifs sur le marché. Dans le cas contraire, on retombera sur les principes de réciprocité dans l’import/export.

Idem pour la préférence nationale. OK. Mais alors, il convient d’ouvrir la même possibilité aux autres. Par exemple que le marché de l’électricité, de l’eau, de la téléphonie, de l’exploitation des matières premières, des travaux publics, la forêt etc.. ne soient plus réservés aux Bolloré et consorts en Afrique. Fin des exclusivités.

Trois. La sortie du centralisme. Cela oblige à revoir l’organisation territoriale par exemple qui n’a fait que recentraliser au niveau local, le centralisme étatique Parisien.

Dans la pratique et les faits, le style de gouvernance n’a pas changé de nature.

Mais laissons cette partie aux candidats qui vont nous la conter mercredi, demain donc.

COMMENT SORTIR DE LA SOCIETE DE LA TERREUR PERMANENTE – DERRIERE LES FACADES EN MIROIRS RENVOYANT DES FLASHES AVEUGLANTS ?

http://scenepublique.net/wp-content/uploads/2017/04/Capture-carte-%C3%A9lectorale.png

COMMENT PIETINER LES RATS OFFICIELS ET  LES ELIMINER.

Ah j’oubliais, la nouvelle méthode des rats est de me suivre à la trace dans tous les magasins, jusqu’aux marchés, de fouiller le smartphone à fond la caisse et dès que je fais une photo, paf, yahoo réagit. J’ai fait un test tard hier et je l’ai effacé après que la plagiat ait immédiatement suivi, avant que je puisse poster la photo.

Le clou je suis allée à un vide grenier, ce dimanche, j’ai palpé à un sac blanc fourre-tout qui me plaisait bien. Je suis arrivée autour de 10h30-11h. Le temps d’aller trouver la monnaie chez une amie avec qui j’étais au marché, en moins de 5 mn, je suis revenue sur mes pas pour constater que le sac avait été raflé, juste après moi. J’ai demandé si c’était une black ou une white, normal, la réponse est une white. Le vide-grenier était ouvert depuis 7h le matin.

C’est systématique. Je suis allée chez Emaüs, suivie là aussi.

Le comble c’est que je retrouve trace de tout cela sur Yahoo qui est une cargaison de presse people juive et de trucs de mode et de trucs de pubs de la même race, prêts à tout pour vendre.

Un, ils ont prétendu pendant longtemps détenir la palme de l’excellence, tout simplement parce qu’ils ont le fric. Lequel fric leur permet de créer tout ce qu’il faut pour faire gang. Les multiples petits trucs qui se disent organes de presse vivent par la recopie et l’écho des échos. Yahoo les met en Une. Les Pubs avec. Les trucs commandent des sondages aux instituts de sondages appartenant à des frères, la presse reprend les sondages, Yahoo s’en fait l’écho, on vous piste et on vole sans arrêt. Le business étant lui-même une grande farce publique.

Yahoo existe pour cela. Vampiriser.

Les esclaves de Big Brother sont multiples, ils ont la particularité d’être tous des clones de sous-productivité, de verbiage, de babillage, de nuisance, d’improductivité, de piratage public et d’usurpation de la valorisation.

Tous les moyens sont bons pour voler. Parfois même, ils prennent et ça se voit et ça se dit grande maison de couture ou grande artiste. Du reste les artistes et les starlettes sont devenues interchangeables. Les chanteuses sont la honte de l’Art. En panne toutes, ne produisant que des navets, elles sont vulgaires à souhait.

VOLER EST LA NOUVELLE VALEUR TOUT CELA EN SE FAISANT PASSER POUR UN CREATEUR. CREATEUR DE QUOI ? DE L’INSIGNIFIANCE. ON VIENT VOLER ET ON VA SE VALORISER EN COMBATTANT L’AUTEUR. UNE RACE DE CHIENS.

« Notre monde est nu, laid, affamé, dilapidé, comparé au monde qui existait avant 1914, et encore plus si on le compare à l’avenir qu’imaginaient les gens de cette époque ».

Mlle Chanel était une Créatrice. Aujourd’hui, les navets circulent et me suivent à la trace, soit pour faire le contraire, ce qui reste identique au vol, soit pour plagier en inversant parfois ou en essayant d’actualiser une ancienne tenue reprise de ce site.

Ce qui est révulsant c’est que pendant ce temps-là, certains se font payer et se font de l’argent facile, non taxé sur le dos des autres et l’Etat regarde cela. Ces experts en nullité créatrice prolifèrent dans le monde des rats.

Il est des habitudes de penser qui gèle l’esprit créatif. « Le monde est plus primitif qu’aujourd’hui qu’il ne l’était il y a cinquante ans. Certains territoires arriérés se sont civilisés et divers appareils, toujours par quelque côté en relation avec la guerre et l’espionnage policier, ont été perfectionnés, mais les expériences et les inventions se sont en grande partie arrêtées ». Nous vivons dans un sècheresse musicale et de la mode. A force de défiler nu, la mode ne sait plus s’habiller. Elle vient prendre ici ou me suivre partout en ville pour acheter tout ce que j’essaie ou touche.

Des chiens. Dès que je poste, tous les rats sortent. En vampires.

Si vous saisissez cela, vous avez saisi le reste.

Yahoo c’est un visage de Big Brother. La presse people ce sont les esclaves de Big Brother. Les agences de pub, les instituts de sondages, les médias dans leur ensemble. Et les trucs de « fashion », tout ce par quoi on organise votre surveillance, votre  enregimentement  ou votre pensée provient de Big Brother.

…L’ennemi à abattre c’est Big Brother. Big Brother a peur d’une seule et unique chose : la concurrence loyale. La compétition. L’amour. La fraternité.

Et de DIEU. DIEU EST LE POUVOIR.

Big Brother c’est SATAN. Il court toujours après pour commettre des méfaits et du tort.

***

Qui vole dans les petites choses vole dans les grandes.

L’imposture est partout. L’imposture est un ordre parasite.

Le plus étonnant c’est que ce sont les mêmes fadeurs et laideurs camouflées qui parlent de moi comme d’une vieille. Pour faire quoi par la suite, venir voler le style de la vieille, s’en inspirer et la suivre pas à pas. Les roses et les pétales sont en vogue depuis que je les ai postées dans le site « The New Humanity Project ». Les grandes stars fabriquées par Big Brother ne mettent plus que cela. Pif.

Le système des rats est un système éhonté. Elles sont supposées être mon antithèse : jeunes, belles, lisses, sans rides, riches, sponsorisées par des tricheurs,… et que font-elles elles piquent ici et me suivent pour mettre ce que j’aime.

Les désespéré(e)s.

Ces gens puent la haine, derrière leurs sourires morbides.

A SUIVRE…. LETTRE AUX IMMIGRES DE FRANCE – N’ECOUTEZ PAS LES SIRENES DU DIABLE. MARINE LE PEN  VAUT MILLE FOIS MIEUX QUE CES FAUX ADEPTES DE LA REPUBLIQUE.

Allo maman ?

Il y a un truc ici qui s’appelle presse people qui fait les chambres à coucher, suit tout le monde à la trace, vit du sang humain et cause en public.

Ils ont inventé un machin qui s’appelle Yahoo pour leur faire de la pub et leur donner les airs de presse. Remarque la presse même n’est qu’un collectif qui se répète à l’infini. On se refile la patate chaude à l’infini, entre frères de sang et du même gang.

Les voyages forment les gens, c’est sûr. Les voyous qui se paraient d’habits en or sont mis à nu.

En danger, ils commencent à semer le venin de la division et de la peur. Ils disent aux immigrés ce qu’ils doivent penser de la Présidente annoncée. Ce qu’ils ne leur disent pas c’est comment ils ont organisé le cercle de la valeur de façon à se partager le fric entre le gang et les esclaves noires ou blanches de ce gang. Il y a de l’argent, mais cette race de chiens qui travaillent pour Big Brother, tu vois qui c’est maintenant ? s’accapare la richesse en exclusivité, l’empêchant de circuler et d’irriguer les vrais créateurs que le même gang n’hésite pas à pirater et à spolier, 24h/24.

Comment ? Je te dirais après.

En ce moment, ils utilisent d’autres esclaves noires pour faire peur aux noirs en leur disant que la présidente annoncée est dangereuse pour eux, qu’elle va les renvoyer chez eux.

Tu vois Satan à l’oeuvre. Ce sont les mêmes qui se partagent le fric entre eux, ils me volent ici et se valorisent avec cela, en me payant combien ? Rien. Mais, ils aiment les immigrés, en les suçant.

Tu comprends ce que je faisais en France. Je luttais contre un ennemi invisible, non identifié mais que finalement, j’ai découvert. Après ta mort, je me suis mise en route, j’ai fouillé tous les recoins de la terre, j’ai parcouru les mers de nuit, j’ai remué la terre, traversé les forêts à ta recherche. J’ai couru en esprit autant de kilomètres qu’il faut pour faire le tour de la terre plusieurs fois.

A présent que je les ai trouvés, ils ont le culot de venir voler mes photos, mes fringues, et tout et tout ce que je représente et de se faire voir avec cela. Le Diable est une merde.

Tu te souviens, quand je te disais que j’arrivais bientôt?

Je ne voulais pas rentrer les mains vides, j’avais tant de choses à t’offrir, que je voulais te donner. Ces petits êtres ont tout fait ici pour me bloquer le passage. Là, au moment où je t’écris, j’en ai le dégoût à gerber et la « haine » qui me monte sur le visage.

Et dire qu’il y a des noirs qui jouent avec ça.

Qu’est-ce que je n’ai pas fait ? A part la prostitution et l’esclavage, j’ai tout fait, remuer ciel et terre pour trouver un emploi, créer une activité, m’insérer comme ils disent, partout, il y avait des juifs pour bloquer le passage. Et ça l’ouvre aujourd’hui pour s’étonner de comment on peut voter pour la présidente annoncée.

Pendant 40 ans, qu’a duré la traversée du désert, je n’avais que la colonne de feu et de nuée comme point de repères en France et toi et papa au Cameroun. Vous partis, restaient les colonnes de feu et de nuée.

Darby Bible
Et l’Eternel allait devant eux, de jour dans une colonne de nuee pour les conduire par le chemin, et de nuit dans une colonne de feu pour les eclairer, afin qu’ils marchassent jour et nuit:

King James Bible
And the LORD went before them by day in a pillar of a cloud, to lead them the way; and by night in a pillar of fire, to give them light; to go by day and night:

… Ne quitte pas…

Parenthèse. Quand tu montres qui est Yahoo, le gang au complet apparaît, Atlantico, Slate, M6Info, FranceInfo, Panora banques, Le Point, le Parisien, Voici, so foot, les inévitables Huffpost, Télé loisirs, Paris Match, Closer, Voici, et tous les chiens qui veulent qu’on les cite gratos et qu’on leur fasse un peu de pub à la juive : les autres bossent, les chiens capitalisent.

La meute quoi, toujours les  mêmes à quelques variables près. La sous-presse qui n’existe que par les subventions étatiques, la prostitution et les pubs du gang.

Quand vous avez une presse qui vous suit chez Stockomania, vous voit essayer un soutien gorge et le promeut ensuite, comme soutien anti-cancer découvert par un gars je ne sais où, vous savez direct que s’ils pouvaient vous envoyer ou vous inoculer le cancer, ils accourraient. Tout cela avec le concours des caméras de Vérisure qui vous vend aux clebs de sa race.

Une amie m’a offert du sucre en provenance de l’île Maurice, le fake news en titre d’Atlanta a fait un reportage sur ledit sucre de… l’île Maurice, les jours qui ont suivi. J’ai chopé le reportage par hasard, comme j’ai chopé un jour chez Christina une mode venue tout droit de ma garde robe, sans vaciller et, depuis j’ai eu la confirmation de ce que je voyais ailleurs, savoir que c’est la prod juive, après avoir volé en espionnant les Valeurs Sûres, celles qu’on ne prononce pas, ne cite pas, mais gratte, qui donne les vêtements à porter aux candidats etc…

Comme ces urnes plombées par les caméras planquées, par le haut, sous le plafond des bureaux de vote. Tout cela pour que le business des sondeurs sortis des urnes, frères juifs fonctionne et ils se partagent le fric dans leur escarcelle.

Si vous les dénoncez et dératisez, ils vous traitent de diviseur du peuple. Quel peuple, une peuple qui ne fait pas peuple. Où est la fraternité, dans ces conditions de gangstérisme ?

En fait, quel est le but de tout ceci ?

Un. Voler et gagner du fric, déloyalement et illégalement.

Deux. Violer en toute impunité et prendre plaisir à harceler la concurrence. Bien sûr en bande de lâches plats ça le fait.

Trois. C’est ainsi que la société de la terreur s’est installée pendant que les mêmes rats venaient rire jaune auprès de vous et pleurer les chambres à gaz à vérifier.

Un jour, je fais une photo, à l’époque je portais beaucoup de bracelet. J’avais un chapeau – c’était l’été dernier – et des lunettes de soleil. A peine suis-je rentrée – je passe par Yahoo pour aller dans la boîte mail créée depuis trop longtemps pour être supprimée à la va-vite. Je trouve un modèle – une sous merde – blanche, car elle sait ce qu’elle fait et à quoi elle participe qui porte exactement le même chapeau, les lunettes soleil et des bracelets identiques pour être vraisemblables. Je lis le titre : les hommes détestent. Ces trucs qui ne pensent et ne vivent que par leurs fessiers et pour les boules des mecs.

Marcher nue c’est déjà satisfaire au plan de Big Brother : la folie au bout du chemin de la came et de toutes les addictions. Big Brother vit de sang et de simulacres.

Le jour d’après, sur Yahoo us, c’est Michelle Obama qui portait une robe qui faisait les mêmes plis que la mienne et tout de suite après, l’écran de mon portable avec lequel j’avais fait la photo a éclaté. Impossible de réparer l’appareil. Remis en dépannage, la puce free oubliée dans l’appareil a disparu avec.

Je me demande si ce n’est pas avec elle qu’un billet OUIGO a pu être acheté, à mon insu et payé par ma carte avec un certicode redirigeant vers ce numéro, des fois que je ne l’aurais pas changé. Opération du 19 mars, 22 euros qui signifie 2 euros pour la location de la prise. Je voyage sans ordi.

Des petits voleurs à la tire. Vous voyez la clique et la plèbe qui pleure devant vous.

Et des exemples comme ceux-ci, j’en ai à la tonne.

Lorsqu’on a dit qu’on était les meilleurs et que la technologie vous trahit, reste quoi ? L’énergie du désespoir, l’agonie du vol et de la terreur. Que les gangs des banlieues ne loupent pas cette racaille médiatique.

Je reprends la conversation avec Maman.

Maman ?

Un article de Yahoo vient d’écrire sur les « rapports conflictuels de Macron avec ses patrons ». On récupère comme on peut et on essaie de racoller comme on peut.

Maman. C’est qui Macron ?

Moi. Oublie, on en reparlera une autre fois.

J’étais en train de te parler de la France dirigée par les Juifs. Mais, il ne faut surtout pas le dire. Macron est leur candidat contre la présidente annoncée.

Malheureusement pour moi, je suis arrivée en France, en 1985, lorsqu’ils sont arrivés au pouvoir – via le PM Laurent Fabius qui a remplacé Pierre Mauroy et, depuis lors, la France est gouvernée par les puissances d’argent qui sont bancaires, financières et exclusivement Juives. C’est une tradition et ils font tout pour que cela ne change jamais.

La banque est une imposture en soi. Pourquoi y garde-t-on notre argent ? Tout cela c’est pour nous contrôler, le peuple, soi-disant c’est pour contrôler l’argent sale. Lorsqu’ils s’enrichissent en jouant à leur jeu d’argent virtuel  à la bourse, en misant l’argent des déposants, qu’est-ce que ces banques reversent aux déposants qui ont aidé à mettre la mise ?

Rien. C’est  normal.

Mais elles ont de quoi corrompre les hommes politiques.

Le bouchon est allé loin avec l’Union Européenne qui interdit carrément aux Etats de battre monnaie tout en les obligeant d’emprunter de l’argent aux banques. L’Union Européenne a réussi à soumettre les Etats-membres aux banques. Exit les peuples et il paraît que les britanniques regrettent cela ?

Ils ont des remords titre un truc de presse – soi-disant – chez Yahoo. Parfait exemple d’article suiveur de cleb. Je regarde, au fur et à mesure, que j’écris et je vois comment Yahoo change ses « titres » en direct. C’est un suiveur qui se veut Initiateur. Lorsque tu écris un article de fond, ils sont là pour en tirer des conclusions comme « ah, elle a des remords », on va faire un article en cherchant quelqu’un ou une situation à qui cela peut s’appliquer.

Au fait, où est Maman Brigitte ? Elle ne défile pas avec les autres semblables ? Avec le Harem des plus belles femmes du monde, habillées par les grands couturiers en panne de tenues ?

Pour faire un article aujourd’hui, la pseudo presse juive suit vos déplacements, vos conversations téléphoniques, racle vos ordis, traque vos smartphones, photos et vidéos et hop, un article…  certains font même des nouvelles publiées chez les clebs, en s’inspirant de vos vies piratées via les téléphones et quand vous valez de l’or comme moi, tous les chiens depuis DC jusqu’à Paris, en passant par la Californie dorment chez vous.

Voilà ce qui s’appelle presse. Faites journalistes vous verrez, c’est rien du tout comme boulot. Il suffit d’être calé dans le web et d’avoir deux fois 6 sous. Le peuple devenu moutonnier lit et achète tout sur le web, surtout ce qui a trait aux fesses des truies internationales et des poupées de cire.

Les instincts primaires il n’y a que ça de vrai.

Je suis leur cauchemar, je suis la concurrence qu’ils ne peuvent pas dompter, ni acheter, ni égaler. Ils volent donc en plein jour. Obligés de le faire pour suivre et tenir le rythme. Pourtant ils sont des milliers…de nuls associés.

Pathétiques.

Et c’est certainement la faute à Marine Le Pen qui les a niqués tous. Quelle bande de nuls.

Demain, si elle gagne, les mêmes chiens iront se coucher et à la soupe pour quémander des faveurs.

Maman écoute bien ce qui suit.

Un. Entre un journaliste Juif et Marine Le Pen, je choisis Marine Le Pen, sans sourciller. Elle n’est pas de la race des serpents et des jaloux qui bloquent le succès et la route des autres.

Maintenant, écoute ce que j’ai fait ici et qui ne m’a rapporté que des clopinettes.

Lorsque j’ai eu fini cette thèse de doctorat dont je suis fière, car il fallait le passer ce doctorat condensé, j’ai demandé à être enseignante à l’Université, on m’a dit « tu n’y penses pas ». Un charabia en provenance du Ministère de l’Enseignement Supérieur, m’a dit je ne sais plus quoi. Bref, non.

Pourtant, ceux de ma promotion, bien blancs ont pu enseigner, y compris pour quelques uns bien avant même d’être Docteurs.

J’ai beaucoup milité entretemps dans des associations citoyennes dont une en particulier, Survie.

J’ai écrit un livre « le clonage institutionnel » qui était une théorie révolutionnaire avant l’heure. Il a été corrigé par la femme de Mongo Béti. J’ai cherché un éditeur dans toute la France, sans succès. Je ne savais pas que les maisons d’édition étaient juives et que Ecrire était un domaine réservé, de préférence aux nuls et aux esclaves de Big Brother.

Demander du boulot aux organes de presse, j’ai essayé je crois avec France 3 Lyon et je ne sais plus la suite. Là aussi, quel leurre. Pourtant, ils ont embauché une de ma promo.

Par le truchement de mon militantisme au sein du PS, j’ai rencontré un urbaniste, homme politique local avec qui j’ai travaillé un an comme assistante de communication dans l’association Française des Urbanistes. Il y avait un Pôle de compétence en urbanisme régional qui avait une grande ambition pour bâtir les villes, y compris à l’international, en qualité de conseil ou de maître d’ouvrage. Ce pôle comprenait tout ce qui comptait d’experts dans le cadre du développement urbain. L’association Française des Urbanistes étaient un des membres de ce collège d’experts qui comprenait : la ville de Lyon, un collège d’administrateurs publics dont la Région Rhône-Alpes (du temps de J.J. Queyranne), un collège de praticiens et un collège d’enseignants.

J’étais déléguée à ce Pôle pour la partie communication. Mais la Délégué du Pôle, une urbaniste de l’association  Française des Urbanistes ne voyait pas tout cela d’un bon oeil. L’un des points forts de ce pôle a été l’invitation d’une administratrice Berlinoise, au lendemain de la chute du mur de Berlin, pour nous parler du nouveau Plan d’aménagement du territoire Berlinois dénommé le SRADT.

J’ai passé un an au Dauphiné Libéré comme correspondante locale de presse. On y rencontre beaucoup d’élus et du public.

Plus tard, j’ai créé une association pour l’accompagnement à la citoyenneté, pour les jeunes des cités classées politique de la ville. En réalité, pour tous les citoyens. L’action a été conduite avec succès au Lycée Léonard de Vinci. Expérimenté sur deux ans. La première année a été subventionnée par un collectif d’opérateurs émargeant dans le dispositif Politique de la Ville. La seconde année, l’activité s’est poursuivie, mais les subventions ont été supprimées sans autre forme de procès.

Je me suis retrouvée endettée. En fait, les maires et autres sommités locales n’avaient pas supporté que moi je réussisse un projet éducation nationale et éducation populaire. Il fallait stopper tout cela, car la valorisation publique leur est réservée à eux et à eux tout seuls. De concert, tous les acteurs de la politique de la ville, tous les partis confondus, ont rayé l’action.

Je me suis installée comme Ecrivain Public. … Le Maire de Villefontaine et d’autres acteurs ont créé le PIMMs localement pour faire ce que je faisais, alors que lorsque j’ai créé, ils n’ont  aidé en rien.

Entretemps, j’ai rédigé un petit livre, Hervé qui a trouvé éditeur mais me réclamait 2,500 euros de participation aux frais. Ici à Lyon, les éditions Baudelaire. J’ai sollicité un prêt ou une aide auprès de la Mairie de Villefontaine et du Département de l’Isère, sous André Vallini. Réponse : va te faire foutre.

J’étais étonnée de voir la Mairie faire un festival – en 2017 – de romans policiers. Quelle bande ? Et avec cela on vous parle de développement local ? Lequel ?

André Vallini a été promu Secrétaire d’Etat dans le gouvernement de Hollande. Le collectivisme oligarchique, il n’y a que cela de vrai.

Tu sais aussi que je t’avais dit que je me suis présentée à deux élections : aux cantonales en 2008 ici dans l’Isère et aux législatives en 2012 dans le 93, première circonscription. Là où Bruno Le Roux a été pris en flagrant délit d’emploi de ses filles mineures comme assistantes parlementaires.

Le pauvre. Ils avaient tellement peur que je me représente qu’ils l’ont nommé Ministre pour qu’il m’écrase, si jamais, je voulais me représenter contre lui. Mal lui a pris, c’était l’arrogance de trop, il s’est mis à découvert.

A chaque fois, je me suis présentée trop tardivement. En plus, en 2008, mon coéquipier, noir pourtant m’a lâchée en pleine campagne. Acheté par mes ennemis tous à la retraite aujourd’hui.

Et puis l’Amérique…Obama et l’ingratitude nègre, Sanders et la duperie Juive et Trump, le victorieux… Ouf ouf…

Les dossiers de régularisations des sans papiers des frères noirs..

Conseils en communication politique…

J’ai retrouvé le Maire, lors de la campagne de Fillon, au sein des Républicains. Quelle ironie de la vie, s’il avait une âme pour comprendre. Mais ces gens-là n’ont pas d’âme, ils sont tout entier concentrés à la mangeoire publique. Tout le mal qu’ils font aux autres, ils s’en fichent. Je crois que sa seule présence a fait en sorte que Dieu ne puisse pas donner la victoire à Fillon.

J’ai fait ce que j’ai pu. Parfois je me dis que j’étais au mauvais endroit au mauvais moment et je suis persuadée de cela. Si j’avais été en Amérique, et n’importe où dans le monde, j’aurais été mieux. Ici en France, le Noir ne peut évoluer que dans le cadre de ce que le Blanc lui a fixé. Et le français juif qui commande a déjà une si petite idée de lui-même – même s’il donne à penser le contraire, c’est un jaloux et un aigri – qu’il ne peut pas supporter de voir un immigré jouir de sa vie et de ses talents. C’est de l’ordre de l’impensable. Ces gens-là ne regardent pas à ce qu’ils ont, mais à ce qui reste encore aux mains des autres.

Louis Segond Bible
Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.
 Matthieu 13:12

C’est pourquoi ils fouillent tout et l’Etat les laisse faire. En fait, seules les milices viendront à bout de cette vermine ambulante.

Le juif, c’est le mec il te voit faire un truc, il créé une pub sur ce que tu fais ou dit et viens te donner des conseils sur ce qu’il t’a volé. Un vrai bandit. Affamé en sus. Mendiant de surcroît. Mais qui se présente en Maître.

C’est comme un laid qui viendrait te vendre de la beauté, de la cuisine, etc..

VOUS AVEZ DIT SECURITE ?

Ils suivent les smartphones, les télés,… qui va stopper cela ?

S’introduire dans les domiciles ? Qui va interdire cela ? Et comment on le fait et punit la plèbe ?

Détraquent les voitures…

DESINFORMATION ET TRUCAGES A GOGO. TRICHE MOI UN PEU CELA ET MENS MOI. LES FAUX MEDIAS SONT AUX ABOIS.

La désinformation gagne du terrain. Je viens d’écrire que « je menais la danse », bingo, les pirates sont à la fête. Ils ne manquent rien. (Présidentielle : à cinq jours du vote, Marine Le Pen traverse une mauvaise passe). FAUX.

http://scenepublique.net/wp-content/uploads/2017/04/Capture-EvsM.png

Regardez la différence dans l’expression de la photographie. Des trafiquants-nés. Puisque j’ai dit qu’ils étaient désespérés, ils tentent de reprendre la formule et de l’appliquer à Marine. C’est ainsi qu’ils vivent : de recopie, de falsification, de fausses appropriations voire de diffamations et de reprises pour vous le retourner.

Avec eux dites « désespérés », ils répondent comme des photocopieurs « désespérés toi aussi ». Tu as vu le niveau. Mais ne vous trompez pas, ils savent être lâches, car ensuite ils vous prennent en chasse, sans jamais montrer leurs laids visages, sauf via la presse et les institutions en catimini. Un jour, un de leurs chiens tombera dans les griffes.. et alors… il appellera sa mère.

Entretemps, ils créent quoi ? Du vide.

Maman, tu es toujours là ?

Ma. Oui. Je croyais que la France était un pays d’excellence. Là, je suis sonnée par tout ce que tu viens de dire. En même temps, il fallait partir de cet enfer.

Moi. C’est qu’il y a eu les enfants et je voulais qu’ils profitent de leur père, comme j’ai profité de papa. Je ne me sentais pas en droit de les priver de cela, même si on était divorcés. De toutes façons, dans ce monde de Big Brother, on est tous à la merci du divorce, et des mariages simulés ou forcés. Big Brother cultive la férocité et la misère. La haine, la division sont une fatalité dans son monde.

Peut-être que je me suis trompée, en m’oubliant un peu trop, mais que pouvons-nous faire, nous les femmes, les mères ?

Ah, j’entends dire qu’un tricheur aurait pu être président(e) si on ne l’avait pas débusqué. C’est dire à quel niveau la terre se trouve.

Tu triches, remportes les élections par la triche, et lorsque tu échoues, tu ne dis pas je m’excuse d’avoir triché, tu fais comme les médias…tu la ramènes. Le Juif te file lorsque tu tapes, efface une expression, il la reprend illico. A ton avis, c’est pourquoi ? Terroriste cette race de voleurs.

L’élection du Président Américain Trump les a mis à nu. Ce sont à proprement parler des vauriens. Reste la terreur pour s’en sortir et tenir l’imposture sur la durée.

Qui a permis à ces gens-là d’acheter des organes de presse ?

Ma. « Pourtant tout est inscrit dans les bassins », dit Orwell.

Moi. Tu l’as donc retrouvé. C’est extra.

Ma question AUX IMMIGRES. Marine Le Pen était-elle là depuis 40 ans que la France exclut les immigrés, brade son patrimoine aux puissances de l’argent et subventionne une presse de caniveau ?

Qu’est-ce qu’ils viennent vous faire peur et vous bassiner avec le vote contre Le Pen ? Depuis quand se soucient-ils de vous ?

QUARANTE ANS DANS LE DESERT. AVEC DE FAUX PROPHETES. LES BIEN-PENSANTS.

Faites un pas de plus sur le côté. Sortez de la zone de confort avec les beaux parleurs.

OSEZ PRENDRE DES RISQUES. QUI NE RISQUE RIEN N’A RIEN. QU’AVEZ-VOUS A PERDRE DEMANDAIT TRUMP AUX NOIRS ? RIEN. AU CONTRAIRE. VOUS AVEZ TOUT A GAGNER.

LE PIRE N’EST INSCRIT NULLE PART. ET PUIS CA NE PEUT PAS ETRE PIRE. LE RETOUR AU FRANC C’EST BON POUR TOUS.

MERCREDI 3. « LA LIBERTE C’EST L’ESCLAVAGE »

Dans le manifeste du Parti, tel que décrit par George Orwell, il y a cette phrase énigmatique « la liberté c’est l’esclavage », issue de la double pensée, elle-même calquée ou faisant écho à la double contrainte.

Mais, probablement est-il plus exact de se référer à l’essai sur le don, sur le donner et le recevoir. Plus que la cybernétique, il faut regarder à l’énergie primitive, à l’ethnologie, au Vivre Ensemble.

L’Ecole de Palo Alto est le Meilleur de l’Amérique. Sa Silicon Valley qu’il contenait en ceux et annonçait est le pire du Meilleur. Je trouve que c’est une formulation qui rend bien compte de la réalité des choses telles qu’elles ont évolué. C’est l’Amérique, il y a toujours un côté pile et un côté face. Les médias en ont fait une spécialité de cela, et peuvent inverser les tendances d’une saison à l’autre, c’est-à-dire faire du côté face, le pile et vice versa.

Pour les politiques, passé d’un côté à l’autre n’est qu’une formalité, dès lors que les deux côtés sont non étanches, puisqu’en réalité, ce sont les deux côtés de la même mamelle.

Ca donne quoi sur le plan culturel ?

Ca donne que Le tortionnaire est en même temps le Protecteur et l’Inquisiteur, l’ami. C’est George Orwell qui précise cela. On a donc de temps en temps des baumes réparateurs culturels produits par Hollywood ou le monde de l’édition juive pour faire baisser la pression et éviter que ça saute, aux moments où l’étouffement va vers son paroxysme. Le climax.

Exemples. Une journaliste bien juive avait pondu un pamphlet au nom névrotique de « l’horreur économique » qui faisait semblant de critiquer le plafond de verre et stigmatisaient les politiques qui annulent les trajectoires des gens issus des banlieues… quels que soient leurs mérites. On y a cru, comme des moutons. Rien que d’y repenser, j’ai envie d’aller me cogner – moi aussi – la tête sur le mur des lamentations à Jérusalem.

J’irai à Jérusalem où tous les couteaux sont aiguisés pour me réserver un accueil chaleureux, au piercing, couleur rouge sang.

Criminels va.

On a aussi des trucs comme « la France qui tombe » ou « la défaite de la pensée », regrettable mon cher Alain Finkielkraut de l’Académie Française Occupée, membres de la Confrérie Planétaire.

On a « le Grand Cabaret », la scène des zombies.

On a « Merci pour le moment » qui lui l’a échappé belle – accordons lui le bénéfice du doute.

On a Harry Potter et toute la série filmée. Du grand art, mais à quel prix et qui cache quoi ? Une autre manipulation des consciences.

On a E.T, Men in Black, tous ces films sur la fin du monde et les envahisseurs et ces films de science fiction qui vous retourne le cerveau. L’inquisiteur qui vous veut du bien, n’est-ce pas ?

Ghost est une traque qui peut servir de modèle : ce genre de prod décalée était autrefois appelée « cinéma indépendant » et il portait bien son nom.

L’indépendance, la liberté, tout cela tient à un fil, à une goutte de sperme parfois.

Si je vous disais que je ne suis pas rentrée en Afrique, immédiatement après ma thèse, ainsi que JE le prévoyais, tout simplement parce que ayant donné au monde un fils arrivé très prématurément – 5mois et 3 semaines c’était un Miracle, à la suite d’une grossesse d’épouvante – et que le médecin Chef a indiqué qu’il fallait un suivi de 3 ans avant de laisser l’enfant dans la nature (c’est une image). Je salue l’Hôpital de France. En Amérique aussi c’est bien. Très bien même.

De plus, le père n’a pas prévu – dans son agenda – de repartir en Afrique. Peut-être y ira-t-il les pieds devant, ce que je ne crois même plus.

Si je vous disais encore que vouloir à tout prix élever les enfants près de leur père – sans s’installer dans des disputes négatives pour toute la famille – venait d’une précédente expérience. Ma première fille est d’un père différent. Je l’ai prise avec moi en France et depuis, elle a beaucoup souffert du manque de son père et me l’a reproché pendant très longtemps, notamment lorsqu’elle voyait que je faisais l’effort inverse pour les deux derniers nés ici en France.

Elle en était dégoûtée de nous tous et lui, un beau père psychologiquement négatif pratiquant le silence violence à l’égard de ma fille aînée était ignoble. Donc, pour mettre toute la famille d’accord, il fallait un sacrifice. Je suis ce sacrifice vivant. Je n’avais pas le choix. On vous dit toujours qu’on a le choix, les choses ne sont pas si simples.

Une rencontre diabolique ou paradisiaque…. ça se joue là à cet instant T. La vie tient à un fil.

Mais les circonstances aussi. Un enfant grand prématuré et la lutte pour la Vie s’engage. Ca se joue là, à cet instant précis.

J’ai écrit qu’un part de notre destin ne nous appartient pas.

Dieu est le Maître du Temps et des Circonstances. C’est lui qui détient l’Horloge interstellaire. Le temps ne dépendant pas de nous, Dieu existe.

DIEU EST LE POUVOIR.

Reste que la liberté c’est l’esclavage.

Le RSA est un esclavage libre ou une liberté en esclave. Le RSA concilie la liberté et l’esclavage. C’est pourquoi, malgré nos divergences non-irréconciliables entre gens instruits et civilisés – j’étais pour le Revenu Universel de Benoît Hamon qui était véritablement révolutionnaire, non pas parce qu’il venait assoir l’assistanat, comme le pensaient les Maîtres Chanteurs racistes, mais parce qu’il avait un impact direct sur la création d’entreprises, la prise de risques dans la vie y compris l’accès à la propriété et la re orientation des gens, selon leurs moi profond, afin qu’ils sortent de ces boulots de merde qu’on leur propose dans la zone ici à Saint-Quentin-Fallavier.

J’étais chez l’assistance sociale et là j’ai vu qu’on pouvait vous accompagner à trouver du travail : problème il fallait quel type de boulot. On enferme les gens des des cases, des réservoirs d’où ils n’en sortiront jamais.

La Liberté c’est l’esclavage.

Lorsque j’ai dit que je n’ai pas fait d’esclavage ni de prostitution en France, ce n’était pas tout à fait vrai. Au RSA on est esclave.

En France, les femmes sont des esclaves et des prostituées. Toutes les femmes confondues. Mais, elles sont libres de croire le contraire. C’est que l’Occident mercantilisé par qui vous connaissez a confisqué la femme et l’a réduite en objet de désir et sexuel. La pute est le modèle de réussite féminin en France comme à l’Etranger, c’est le triomphe des médias juifs et de leurs mecs aux couilles molles au point de vouloir les couper à tout le monde.

Il s’en suit donc qu’on est dirigé par des NAINS DE LA BULLE ET DES BOULES depuis trop longtemps. Des ETRES complexés. DES FOUS dont le projet est de rendre tout le monde fou comme eux. Foucault l’avait très bien compris dans son Eloge à la Folie. N’importe quel homme, chômeur, travailleur, politique, … vaut par son phallus érigé par eux-mêmes les fous comme l’alpha et l’oméga. Le Phallus est Dieu.

La femme son esclave, sa pute, une paire de fesses ou de seins qu’on ballade de foire en foire portant le nom de festival deci ou de cirque dela.

L’exhibitionnisme n’est plus ce qu’il était. Il est désormais normalisé et présenté comme le progrès le plus achevé, la fashion week des pédés et des putes réunis autour du VIDE.

« Notre monde est nu, laid, affamé, dilapidé, comparé au monde qui existait avant 1914, et encore plus si on le compare à l’avenir qu’imaginaient les gens de cette époque ».

L’esclavage c’est la liberté. C’est ce qu’on veut que vous compreniez, sans jamais oser vous le dire. Vous êtes des esclaves libres ça veut tout simplement dire que vous n’êtes plus des Hommes, dans leur système de pensée.

Si j’étais un Homme, souvenez vous de cet autre livre merveilleux.

PRIMO LEVI.

O’BRIEN, l’inquisiteur en séance de torture. La victime est Winston. C’est lui qui occupe la chaise électrique.

O’brien.

Si vous êtes un homme, Winston, vous êtes le dernier. Votre espèce est détruite. Nous sommes les héritiers. Comprenez-vous que vous êtes seul ? Vous êtes hors de l’histoire. Vous êtes non-existant.

Le Sionisme c’est le Post-Nazisme. C’est pourquoi je dédie ce texte à un « train nazi nommé Union Européenne ».

Et à maman.

Big Brother c’est le Sionisme et c’était le Nazisme.

La VIE les vaincra. La VIE les renversera. Ils renaîtront de leurs cendres et le cycle continuera….On verra.

DIEU EST LE POUVOIR.

———-ps. Je reçois une menace de mort sournoise de la part du Modem via une vidéo de Marielle de Sarnez (2 mn)  (Dailymotion) envoyée dans ma boîte mail qui enchaîne sur la vidéo d’ « une chanteuse meurt après avoir été mordue par un cobra au cours de son spectacle ». La chanteuse est habillée en rouge.

Je suis personne, inconnue, mais, difficile de ne pas voir le rapport entre les écoutes à domicile et la tenue vestimentaire le point levé.

Le cobra c’est qui ?

Je ne suis pas membre du Modem ni ne vote Macron.

Je ne vois pas pourquoi je suis destinataire des vidéos de Mme De Sarnez que je n’ai pas menacée. Elle a son avis, j’ai le mien.

Je suis adulte et vaccinée, j’attends pas après le Modem pour avoir un avis sur moi-même, ce parti des traîtres et des bouffe à tous les râteliers. J’attends pas d’eux pour savoir qui voter et où se trouve ma tête.

C’est pas à cause de la politique suivie que les Français sont en colère, pour une fois je suis d’accord avec Mr. Elbakkach. Le Modem ? Laisse tomber, c’est un non parti, une girouette, qu’ils bouffent à l’UE. Pour le reste, zéro leçon à recevoir d’eux. Non, vraiment merci.

Note. Si les Républicains appellent à voter Macron comme ils le font, qu’ils intègrent une chose : ils perdront aux législatives.

Les partis de l’ancien  époque ont été mis échec et mât. Le Modem qui passe sous écran En Marche. Le PS lessivé et absorbé par En Marche toujours. LR essorés par les transfuges, etc… Seul le FN reste debout.

N’instrumentalisons pas les immigrés comme ils le font aux USA où tous les indifférents et super individualistes découvrent tout d’un coup qu’ils adorent la compagnie des immigrés et le fait qu’ils entrent quand ils veulent, comme ils veulent. Sauf que c’est une grande hypocrisie. Le mur qu’on refuse entre les frontières se reconstitue à l’intérieur.

C’est une honte et une lâcheté monumentales d’avoir intégré que, si on est contre Le Front, on a déjà gagné. Alors, il suffit de combiner et de trafiquer le premier tour pour être au second.

Sauf que ça, des gens m’ont dit c’était AVANT. Krys tu m’ouvres les yeux. J’ai vu une très belle paire de lunettes chez eux.

Tous ces commentaires vaseux disant que certains électeurs ont la tête vide, lorsqu’ils votent Marine ou sont les plus malheureux ne sont pas convaincants. Le malheur frappe tout le monde y compris ceux qui ont le fric. Le fric ne protège pas du malheur. Soyons sérieux.

…Puis on a réagi du côté de l’Amérique par un débat sur Hillary qui accuse tout le monde, sauf elle-même de son échec. Elle met en cause le FBI et son Directeur, Mr. Comey qui en a la nausée et la Russie qui aurait donné à Wikileaks les documents prouvant que le parti démocrate – son parti – a triché tout au long de la campagne.

Vous voyez le tableau que je n’ai pas besoin de commenter. La Libye, ISIS en prime, les fraudes en campagne, les menaces, le -pay-to-play- de la fondation de son mari, le traitement e Haïti,…  son bilan comme Ministre des Affaires Etrangères???

Une femme qui se fait élire parce que c’est une femme cela ne veut rien dire ». Affirmatif.

Mais encore….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*