CAP FILLON. NICOLAS SARKOZY ET BRUNO LE MAIRE VOTERONT FRANCOIS FILLON AU SECOND TOUR. J’APPROUVE CE MESSAGE.

Share Button

Nicolas Sarkozy passe le relais à François Fillon.

Bruno le Maire prend rendez-vous pour la prochaine. Il a le bon profil pour la succession.

François Fillon est certainement le mieux placé pour répondre aux défis de demain. Dit Nicolas Sarkozy.

Honneur à lui pour ce mot et pour sa Hauteur de vue et sa Passion de la France qui l’a conduit, parfois à réagir passionnément, trop passionnément en Libye. Je l’ai compris, je le comprends quand il dit « je ferai tout pour défendre mon pays ».

FILLON PRESIDENT EN 2017 !

LE FN EST UN EPOUVANTAIL POUR DESESPERES. Il n’y aura pas de FN au second tour.

Jean-Christophe Lagarde fait déjà du chantage ? Il semblerait que le centre vote Alain Juppé ou casse la primaire de la droite et du centre.

Ah, notre cher Centre.

VGE a appelé à voter François Fillon. Où est la logique.

FILLON PRESIDENT.

Le second tour est déjà joué. Le coup du programme contre programme n’a aucune importance, dès lors que c’est le sujet du premier tour de la présidentielle entre les finalistes.

Le débat sur les primaires est un choix sur les personnalités et non sur les programmes. Le temps des programmes (et non des primaires) viendra. Chaque chose en son temps.

La mission d’Alain Juppé était d’éliminer Nicolas Sarkozy de la course, sur les instructions du Parrain, Jacques Chirac. Je l’ai déjà dit et donc, Juppé a déjà rempli sa mission.

MAIS PUISQU’ON VEUT PARLER DE PROGRAMME ALLONS-Y. CA NOUS OCCUPERA ENTRE LES DEUX TOURS.

NKM votera Alain Juppé. Normal.

FRANCOIS FILLON – L’ESPOIR EST LA.

DU FOND DU COEUR MERCI.

Cette primaire a été un remarquable succès populaire.

Changement face à une bureaucratie qui brise les énergies.

La campagne va s’accélérer et s’amplifier.

Ensemble nous allons bâtir une alternance forte pour la France.

ALAIN JUPPE. C’EST UN COMBAT PROJET CONTRE PROJET QUI COMMENCE.

REMERCIEMENTS DU FOND DU COEUR DES FRANCAIS QUI M’ONT FAIT CONFIANCE.

CETTE PRIMAIRE EST UN SUCCES ET EXERCICE INEDIT SIGNE D’UNE BONNE SANTE DE NOTRE DEMOCRATIE.

J’ai décidé de continuer le combat. Je crois que plus que jamais, le peuple de France a besoin de se rassembler.

Nous avons besoin de réformes crédibles et modernes qui nous fassent avancer sur le chemin d’une nouvelle croissance, d’une transformation numérique maîtrisée…

JUPPE PRESIDENT ? DEFI A RELEVER DIMANCHE PROCHAIN.


Cette primaire ouverte à tous les vents de Gauche était un piège à la candidature Sarkozy. Normalement, Juppé devait être éliminé. C’est lui qui avait décroché. Mais les électeurs des Gauches lui ont sauvé la mise.

Une primaire ouverte à tous les courants est un suicide politique. Les candidats du camp adverse qui viennent voter le font pour deux raisons :

Un. Eliminer le candidat dangereux pour leur camp, lors de l’affrontement final.

Deux. Se débarrasser d’un candidat qu’il n’aime pas. Les deux raisons pouvant aller de pair.

Le Centre, toujours bien au milieu, pour récupérer à gauche et à droite, va présenter son candidat, puisque le programme de Fillon dit libéral ne leur convient pas. Pour eux, c’est Juppé ou leur candidat propre.

Mais, on ne nous avait pas dit que Juppé était le candidat de l’UDI.

Juppé et NKM nous le diront peut-être, car c’est d’un flou.

Seul J.F. Poisson n’était pas Républicain. Tous les autres sont issus de la formation Républicaine. Pourquoi avoir appeler cela primaire de la droite et du centre ?

J’avais parlé de chaos…Première leçon à tirer, entre les Républicains et l’UDI, il faudra bien en prendre son parti et avancer séparément. C’est cela ou être sous l’effet du chantage d’un ralliement à la Bayrou avec Hollande, in fine. Cette fois-ci, ce pourrait bien être celui de J.C. Lagarde avec le prochain candidat de la Gauche. Valls ? Macron ? Mélenchon ? Montebourg ?

Ah cette UDI s’annonçait prometteuse. A l’arrivée, elle se cherche toujours sans oser franchir le pas.

Pourquoi J.C. Lagarde n’était-il pas candidat à la primaire ? Lui ou F. Bayrou ou quelqu’un d’autre issu de leur formation ?

François Fillon a l’avantage de l’expérience et de la reconnaissance. Ca devrait le faire.


***

LUNDI 21

Donc Juppé sauve Bayrou de la noyade programmée, en faisant de lui le Maire de Pau, contre l’avis de ceux qui, chez les Républicains, considéraient qu’il avait honteusement trahi la Droite, au nom de sa haine congénitale contre Sarkozy. Parmi eux, Jean-François Copé qui a pêché par orgueil, au lieu de suivre NS.

Jean-François Copé n’a jamais trouvé le bon positionnement dans cette campagne. Les habits de Bonaparte et/ou de Gaulle ne lui allaient pas. Trop en décalage. C’est que, un vêtement prend de la valeur et de l’ampleur, lorsqu’il est associé à un caractère. C’est pourquoi tout ne va pas à tout le monde de la même façon.

Le coût du pain au chocolat l’a achevé. Copé a un problème d’image avec les Français. Sarkozy avait le même, sauf qu’il est d’une classe largement au-dessus qui s’impose d’elle-même.

Les voyous de la Gauche ne pouvaient pas s’empêcher d’intervenir dans cette primaire. C’est le code sioniste : foutre la merde chez les autres. Il fallait le prévoir dans l’organisation des primaires.

Résumons : Copé, Juppé et les mercenaires de Gauche ont eu la peau de Sarko, tant il est vrai que Hollande va lui aussi partir. L’infiltration est de ses amis.

Pour le Centre de J.C. Lagarde, revenons à Bayrou et à Juppé qui pourrait bien être le dindon de la farce. En allant sauver Bayrou et le Centre, pour des calculs politiques, c’est finalement ce même couple qui aura raison de lui. Trahison au bout du bout. Juppé sera éliminé et le Centre présentera Bayrou qui prendra quand même sa gamelle. Car, si cela devait arriver, ce serait une triple trahison.

Alain Juppé ne devait pas se présenter à la primaire, après avoir refusé d’affronter Nicolas Sarkozy, au moment de l’élection à la présidence du parti.

Fillon, Copé, Bruno le Maire ont eu le courage d’y aller.

Jamais Juppé, toujours planqué pour récupérer le prix à la dernière minute.  Cet OPPORTUNISME est incompatible avec l’annonce des réformes modernes. Les candidats doivent incarner leur Verbe et Promesses.

Juppé n’incarne ni les réformes, ni la profondeur, ni la modernité. Je suis désolée de le dire, mais son jeu trouble laisse place à trop de questionnements pour être fiable et crédible.

Mais chacun jugera.

Moi, c’est tout réfléchi, programme ou pas programme. C’est quoi le programme d’un candidat ? Un cap, une ligne de conduite, un tableau de bord. Le reste, on l’ajuste en gardant le cap. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, n’est-ce pas ?

Si on ne se garde pas une marge d’ajustement, il n’est pas possible d’avancer efficacement.

Alors, on nous parle de service public.

Vous m’en direz tant. La qualité du service public n’est pas liée au statut de ses agents, mais à ses missions. Au demeurant, il faudrait un Bureau entre les institutions et la Justice pour les Citoyens. Un bureau où les citoyens peuvent demander Justice en temps réel. Cela rendra les institutions plus efficaces et réactives.

Si je pouvais dire une dernière chose pour Nicolas Sarkozy, il devrait comprendre, qu’après la faute Libyenne, il était impossible de rappliquer, comme si rien  ne s’était passé. A un moment donné, certaines choses, notamment le sang versé vous rattrape. Le problème Kadhafi n’existait pas. Il était donc étonnant que NS, sachant cela, continue à appuyer sur la question de l’immigration, se montrant intransigeant avec le regroupement familial et donc indifférent à la famille qui est le socle de la société. Tuer Kadhafi d’un côté, alors qu’il donnait du travail aux Africains et leur facilitait la vie et, criminaliser ses Africains laissés orphelins, du fait du même acteur, de l’autre ça fait beaucoup.

En fait ça fait INHUMAIN ET MEPRISANT.

SARKOZY AURAIT TOUT GAGNE EN SE MONTRANT GENEREUX, A LA MANIERE DE CHARLES PASQUA – NOTRE REGRETTE- DEMANDANT DE REGULARISER TOUT LE MONDE, AU LENDEMAIN DE LA COUPE DU MONDE DE 1998, REMPORTEE PAR LA FRANCE, DANS UNE AMBIANCE FRATERNELLE INDICIBLE ET INDESCRIPTIBLE. CELA AVAIT PARLE AU COEUR D’UN CORSE PUR ET DUR COMME PASQUA.

LA FIBRE HUMANISTE A DU BON. LE TIR CROISE SUR LES PAUVRES AU MOMENT OU ON SE TAIT SUR LES PRIVILEGES NE PASSE PAS.

Le problème de la France ce n’est pas l’assistanat, comme ils l’appellent avec mépris, mais comment on crée la richesse. LA CREATION DE LA RICHESSE qui ne doit pas être le modèle Hollande du pillage tous azimuts de l’Afrique pour combler les trous budgétaires et les déficits de la France.

Nicolas Sarkozy n’a pas changé et c’était cela son problème. Il a redit des choses du passé et qui heurtaient la conscience. Sévir contre les immigrés n’est pas le sujet. Créer les conditions de la libéralisation du travail, de l’emploi, des entreprises, voilà la priorité numéro UN;

Et c’est le CAP FILLON.

Le saviez-vous ? Il n’y a pas un seul pays Africain où le Chef d’Etat ne soit pas gardé par les Israéliens. Cherchez l’erreur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*