Flash sur le monde. Le Miracle Bernie Sanders et les RATES de l’élection présidentielle américaine.

Share Button

LES MEDIAS SONT DES ENTREPRISES TERRORISTES. IL EXISTE UN TERRORISME MEDIATIQUE TOUT COMME LE TERRORISME TECHNOLOGIQUE EST BEL ET BIEN UNE REALITE. LE FAIT EST QUE CE TERRORISME-LA EST PROTEGE PAR L’ETAT, LA JUSTICE ET LES PARLEMENTAIRES. AU NOM DE LA FRANC-MACONNERIE TRIOMPHANTE QUI A REMIS LA SERVITUDE AU GOUT DU JOUR. BERNIE SANDERS ANNONCE UNE REVOLUTION  POLITIQUE POUR RETROUVER LE GOUT DES CHOSES ET DE LA VIE. LA VRAIE VIE PAS CET ERSATZ QUI PARADE NU ET EMACIE FAISANT COMMERCE DE TOUT POIL Y COMPRIS DE LA HAINE ET DE LA TERREUR.

Il y a deux façons de voir le monde :

1 – On peut suivre les rats pour les sortir de leurs trous à rats sordides, desquels ils sortent pour polluer le monde et ronger les plantes des pieds des humains, à la recherche des croûtes pour se nourrir, comme toute la vermine du monde des vers de terre qui nourrissent les bêtes faibles, celles qui recherchent les larves et qui sèment la puanteur autour d’elles ; voyez le Roi Lion et le couple Timor/Pumba pour mieux visualiser le topo. Trump avait bien vu.

2 – On peut aussi bien, ne pas accorder de l’importance au rien et au parisitisme qui utilisera tous les moyens pour exister – Ayons pitié des misérables sexuel(le)s perdues dans le désamour chronique  et la désaffection sentimentale et qui, pour respirer, en ont fait un corpus professionnel, faute de mieux, telles les esclaves de ce nouveau monde franc-maçonnique, gérés par « des crétins stipendiés » soumis à l’ordre hirsute, au sommet de la gélatine ambiante. Laissons les à leur plaisir de nuire et de détruire qui, finit toujours par frapper l’envoyeur.

3 – On ne peut pas à la fois parler aux Seigneurs du Monde – je parle des véritables – et aux proxénètes voire aux rabat joie. Laissons les professionnelles à leurs affaires et les bars à putes tourner. Après tout, le métier de prostituée existe depuis la nuit des temps. Sauf qu’aujourd’hui, les héritières de ce métier ne sont pas les filles de rues ou des cabarets voire des maisons closes – non, celles-ci ont plus de dignité, elles ne font ni dans les poubelles, ni dans le guet des chambres à coucher, ni dans la fouille des images des caméras des magasins, ni dans celle des domiciles voire des bureaux. Elles ont plus de noblesse que les presstitutes sodomites, lécheuses et voyeuses, faute de mieux.

Choisissons la Grandeur et Ignorons les rats et leurs consoeurs rattes, grands soutiens de Mme Hillary qui, après l’épisode Lewinsky, n’en demandait pas tant. Surtout pas ça, encore des Lewinsky qui rôdent prêtes à  sauter sur le premier venu qui passe par là… Non merci. Donc on a décidé de prendre la hauteur et  d’ignorer les ordures, bonnes pour les rats. Après tout, il faut bien qu’il y en ait qui fassent les poubelles, ne pouvant se nourrir ni vivre autrement. Et puis, après tout, on ne parle pas à ceux qui rasent les murs. On répond à celui qui vous interpelle :celui-là est un Homme pas une Larve. Dont acte.

Explication, j’avais promis de dénoncer et de porter à votre connaissance tout ce que les magazines de poubelles, issus de la puanteur franc-maçonnique, pouvaient dire, en me suivant de partout et en fouillant mes appareils et mes poubelles, mon domicile et ma voiture. Ils sont légion, depuis la poubelle Closer, jusqu’à leur agrégateur Yahoo, en passant par les métro, 20 mn, le monde, voici, etc et leurs homologues américains de la même odeur, mic et consorts – vous savez que l’Amérique et la France sont les deux pays les plus collabos du moment – bref, une fois que j’ai dit  cela, tous s’y sont mis pour aller plus loin, histoire de me narguer. Mais, voilà, sans les couilles et avec la lâcheté qui les caractérisent, ils continuent sans dire qu’ils parlent de moi. Quand ce ne sont pas des photos, ce sont les sujets détournés, toujours ou les prénoms des membres de ma famille.

Trois exemples du jour :

  • Nabilla a posté une photo de sa jeunesse. L’idée est reprise de mon téléphone portable. J’ai retrouvé des photos de moi plus jeune au Cameroun récemment.
  • Puis il y a ce selfie de je ne sais plus qui. Regardez mon dernier article de worldclass …
  • Pour Doc gynéco, c’est un détournement. Vous savez l’histoire de la femme blanche, auto-déclarée la plus belle. Sauf que côté formes, c’est la plus uniforme. Rien de péjoratif, c’est la génétique. Et chacun ses goûts. Et côté sexe, on parle du sexe africain et de celui de type occidental. Lorsque les désespérées du sexe planquées chez moi me voient copuler, en regardant par le trou de la serrure, alors, elles enragent et vont  utiliser un substitut – Elisabeth Guigou par exemple – pour me faire savoir que les bits des Africains adorent aussi les autres femmes. C’est que la femme blanche professionnelle a été dénudée violemment, violée et humiliée ; cette humiliation la fout mal. Pour se venger, elle veut que toutes les femmes du monde lui ressemblent dans sa détresse. Du coup, elle intrigue tout le temps. L’égalité n’est pas l’uniformité, disait M. Rocard. La beauté vient de la différence.
  • Cette histoire vient après la critique du Tango de Obama en Argentine. Tango dégoûtant où, là aussi, la femme prostituée et qui n’a que son corps à vendre partout et à tout moment – Argentine et France, idem, c’est du matin au soir la quête d’une queue comme Diogène avec sa lampe le jour (dixit commentaire d’une journaliste britannique) – on parle de la presse bien entendu, où là c’est la misère et la désolation. Donc, cette danseuse de Tango dans sa vulgarité oublie qu’elle danse avec un président et direct, c’est jambe levée, petite fesse sans saveur, sécheresse corporelle limite cadavérique, sensualité feinte, tout dans l’artifice nauséabond et de très mauvais goût. Message : la femme blanche des cercles et du milieu culturel, la plus belle forcément –  après maints et maints ravalements de façade, coutures, prothèses, liposucions et silicone en sus débutés à l’adolescence -nique Obama devant sa femme Michelle consentante pour ce ménage à trois. Eloge bâtard des orgies et de la prostitution et pourquoi pas de l’échangisme. Ces gens-là puent la merde dans tout ce qu’ils font et offrent. Le pauvre Nègre est loin de comprendre la piège à rats, prescrit par l’ordre des sinistres qui drainent la corruption dans le monde entier, via les gazoducs, oleoducs et pipelines souterrains. La guerre en cas de résistance.
  • Tous ces corps manipulés, remaniés et remodelés comme de la pâte, la femme est une excellente pâte à modeler, la poupée gonflable faisant partie du lot, pour compenser la perte des formes et des courbures tant désirées en privée mais tant reniées en public. Tu m’étonnes. Ces gens-là sont des schizophrènes.
  • Facebook, un jour m’envoie le message suivant : « Africa Beat a actualisé son statut ». Je venais à l’instant d’avoir une dispute en privé. Africa Beat, après le small bites ou balls.
  • Le topo est celui-ci : ces chiennes et chiens veulent que tout le monde raconte sa vie ; en détournant ou en prenant directement les événements de ma vie pour les mettre en scène, comme ce réveil que je touchais hier dans un magasin et dont la photo  trône aujourd’hui sur le site proxénète que vous connaissez déjà.
  • Pour vous faire raconter votre vie, celle de vos fesses et de votre vie sexuelle, violées comme elles l’ont été presque toutes, depuis leur enfance, elles viennent violer votre intimité vous obligeant soi à parler et à raconter votre vie, soit à vous taire et à ruminer votre colère, et si vous vous plaignez de quoi que ce soit, ils doublent la dose, appellent leurs bandes de violés et de sodomites au secours, je ne dirais pas petites bites, mais sodomites rime avec ; c’est du terrorisme médiatique que les législateurs laissent sévir avec le terrorisme technologique ; le tout obéissant  à LA DOCTRINE ROBERT MURDOCH  AVEC UN ANCETRE SCANDALEUX QUI A FAIT ECOLE ET INSPIRE LA PRESSE DE CANIVEAU : LE DEFUNT NEWS OF THE WORLD.
  • JE DIS QUE CE TERRORISME CI NE VAUT PAS MIEUX QUE DAESCH ET QU’A  CE COMPTE-LA PUISQUE L’ETAT NE FAIT RIEN POUR ARRETER CES CHIENS, LA NATURE ET LES HOMMES MONTERONT LEURS PROPRES MILICES POUR REGLER LEURS COMPTES A CES CHIENS TERRORISTES. A BON ENTENDEUR SALUT !
  • FINALEMENT JE VAIS QUAND MEME ME FAIRE VIOLENCE ET METTRE SUR LA PLACE PUBLIQUE LES CHIENS DU MONDE. JE LES APPELLE LES RATES DU MONDE.
  • PUISQUE L’ETAT PROTEGE LES BRIGANDS ON SAURA LES TRAITER. ILS NE PERDENT RIEN A ATTENDRE POUR VOIR LA SUITE DES EVENEMENTS.
  • J’ai parlé de Bolloré et consorts, l’ordre maçonnique a sévi. Je m’en fous, je me fais toujours payer et je fais toujours payer mes détracteurs ; qu’ils demandent  à J.J. Queyranne et au Maire de Villefontaine qui a pris la poudre d’escampette, soutenu par un TFI ordurier, qui me voyant depuis Paris sur la rue des 4 vents à Villefontaine, un soir de marche, a diffusé un documentaire sur les 4 vents le même soir à 20 heures, en effigie de cire. Ce n’est pas la première fois que cet autre  torchon médiatique fait dans la lèche. La première fois c’était pour ma soeur morte de Tuberlucose et qui luttait contre la mort. Nous étions au téléphone fréquemment. Je suis chez Free qui leur a ouvert grand les vannes de mes communications téléphoniques, entre frères de même race. C’est fou comme les opérateurs sont tous de la même souche : Free, SFR, Bouygues, Où sont les français de souche dans ce pays colonisé ? Au rebut. Où sont les Jeanne d’Arc ? Toutes prostituées, violés et esclaves sexuelles. Oh, mais on vous parlera du commerce des femmes de Boko Haram.
  • Les terroristes sont le miroir de la face cachée du monde.
  • Ma soeur s’appelait Jeannette et TF1 avait diffusé un documentaire sur une association de France, répondant au doux nom de Jeannette. Le morbide leur va si bien. Ils ne perdent rien à attendre. C’est Pâques, mais je les maudis de toute mon âme, de toute ma force et avec mes tripes. Ce sont des êtres puants.
  • Il fallait voir Roselmark, jouant les Taubiras avant qu’elle n’ouvre les yeux,  rendre ses remerciements à Mr. Sarkozy qui l’a installé chez le maçon avec l’émission sur la déradicalisation, qui faisait suite à la campagne de « dératisation annoncée » préalablement. DERATISATION ET DERADICALISATION UN VRAI DETOURNEMENT DIGNE DES LARBINS DE CE MONDE ET DES LARVES JOURNALISTIQUES AUX ORDRES – EXPERTS PLAGIAIRES ET DU GRAND BANDISTIME IMPUNI.
  • CHARLIE HEBDO C’ETAIT LE DEBUT D’UNE HISTOIRE APPELEE A SE REPETER. VOUS NE SAUREZ JAMAIS LE COMMENT DU POURQUOI. CE QUE CE JOURNAL ECRIVAIT DE CODE A L’INTENTION DE CERTAINES PERSONNES ET QUE LES LACHES DE CE METIER TOUS AUTANT QU’ILS SONT N’AVOUERONT  JAMAIS. AH J’ALLAIS OUBLIER PARIS MATCH DANS LE LOT MACABRE ET LA DEPECHE DU MIDI AVEC SA NIKKI AU SERVICE DE YOUTUBE- FACEBOOK ET TWITTER MEME CHIASSE. CES GENS-LA ONT DES METHODES SATANIQUES ET EN TANT QUE TELS JE DIS ICI HAUT ET FORT QUE LES MEDIAS ET LEURS LARBINS SONT DES ENTREPRISES TERRORISTES. LES ENTREPRISES TECH NE VALENT PAS MIEUX. MAIS ILS SERONT JUGES AVEC LA MEME MESURE. C’EST ECRIT.
  • Ces gens-là sont les spécialistes de l’anti-jeu et des coups-bas. Regardez comment Materazzi a poussé Zidane à bout, en lui murmurant à l’oreille, une insulte sur sa soeur, alors que Zidane lui parlait de son maillot de joueur qu’il tirait et que Zidane s’est proposé de lui offrir, pendant qu’ils y étaient, histoire d’attirer l’attention de Materazzi sur son anti-jeu. Celui-ci lui répond en douce, ni vu ni connu et ne dira rien de ce qu’il a dit tout bas. Zidane va lui asséner un coup de boule qui jettera Materazzi au sol. Sauf que l’ordure aura ce qu’il voulait : l’expulsion de Zidane et la défaite assurée de l’équipe de France. Plus tard, Zidane lui même arrêtera prématurément sa carrière. Voilà un des préceptes du Protocole de Zion. Les coups bas DANS le dos pour occasionner la chute des autres.
  • Football toujours, Blaise Matudi a été chargée d’éliminer le joueur NigérIan, Ogenyi Onazi en lui tordant la cheville, en mission recommandé. On joue le ballon, d’autres jouent les biceps et les tendons
  • C’est ainsi que Pelé a vu sa carrière s’arrêter brutalement, car un joueur en service recommandé lui a fracassé les tibias expressément. Le dent pour dent doit s’appliquer : tu casses la carrière d’un joueur, la tienne s’arrête aussi. C’est trop facile.
  • VOILA COMMENT ON GAGNE. ILS VOUS POUSSENT A LA FAUTE COMME ON L’A FAIT AVEC DSK A NEW YORK ET APRES LES HYENES SOURIENT ET SE FONT LA BISE. TOUT EN EUX EST DELOYAL ET DESTRUCTEUR.

Ce billet aurait dû s’appeler « Terrorisme médiatique, Terrorisme Technologique et Terrorisme bactériologique ». On parle toujours des RATES du monde. En fait le microcosme médiatique et technologique sont devenus des bactéries en tant que telles.

⇒ RETOURS A L’ENVOYEUR.

Exemple 1. La FIFA et  l’Equipe de France et le sort des joueurs blacks et arabes dans la confrérie.

Ils ont cassé EVRA, ANELKA et sali RIBERY (l’ami des musulmans) et courent après BENZEMA en meutes.

Ils ont refusé le ballon d’or à ETO’O, alors le meilleur de tous. Ils ont fait de même en le volant RIBBERY, alors le meilleur aussi, à un moment donné. Et pourtant, ils l’ont donné on ne sait plus combien de fois à Messi et à Ronaldo.

Non contents d’avoir lésé ETO’O, jaloux de son fric, ils ont trouvé une pute africaine prête à livrer les parties intimes et génitales et la façon de faire l’amour d’ETO’O en pâture à un public de sans-queues voire de petits engins frustrés, pathétiques et à des putes de la profession, en désespérance sexuelle et traitées comme des serpillières dans leur milieu où une serpillière remplace une autre. Ainsi une culturelle a remplacé une autre du côté de l’Elysée, demandeur des remplaçantes et des ersatz. En veux-tu, en voilà. Toute une culture.

Ces gens-là sont la pestilence du monde. Que font-ils dans les chambres à coucher des noirs et des arabes à grosses bites ? Les noirs et les arabes ne vont jamais loucher dans les chambres des blancs pour regarder ce qui s’y passent. Que font ces rats humanoïdes chez les autres, dans leurs jardins privés ?

Un livre sur la vie sexuelle de ETO’O, oui ça les libraires de la capitale de Zion, sous occupation des larves, savent faire ; histoire de maintenir deux fables. La première, les noirs sont des baiseurs et des queutards. Quand bien même ce serait la vérité, où est leur problème ? Et qui a le pouvoir d’indiquer les bonnes mensurations du pénis ?

L’autre fable est celle du peuple élu qui a ce pouvoir organisé en mafia. Donnez leur un livre profond, ils vont piller tout son capital, et vous inonder via leurs réseaux organisés en gangs de requins, de la publicité du fruit du pillage de votre livre. Le « Clonage Institutionnel » et toutes ses thèses sont ainsi devenues le corpus d’un best-seller apprécié par la communauté de la raterie pour ne pas dire de la piraterie mondiale, j’ai nommé le Capital. Et vas-y que j’ensence le bouquin, par les rats de la confrérie. Mais il y a toujours un retour à l’envoyeur. Qui aurait cru que Platini tomberait de son piédestal ?

Qui se souvient encore de Materazzi ? Regardez la chute de l’Empereur Raciste, Platini. Une honte planétaire et combinarde déchue d’un perchoir corrompu.

Retour à l’envoyeur. Ils ont crée la no-fly-zone de malheur pour venir à bout du pétrole Lybien et du colonel dont la classe suscitait tant la convoitise des hyènes, des petites bites et du gang des requins. A l’arrivée, ils récoltent l’Etat Islamique et Daesch et les réfugiés Syriens et le terrorisme désormais importé en Occident où des cellules sont constituées, prêtes à opérer.

Demandez vous pourquoi à Charlie Hebdo, on demandait aux gens de donner leurs noms avant la sanction. TON NOM NOM D’UN CHIEN. Ca veut bien dire ce que ça veut dire. On cherchait des personnes précises, celles-là qui attaquent dans le dos et viennent jouer les Mr. bien-pensant et bien propres devant vous. Ils sont confortablement planqués derrière les Institutions qui leur servent désormais d’abri de sécurité. Seuls, ils ne sont rien ; en gang, les lâches retrouvent du courage. Même lorsqu’ils signent, ils se placent sous le couvert de leurs gangs. Il leur plaît que la culture et l’espace public deviennent des lieux bâtards pour les anonymes qu’ils désirent tant être afin de protéger leur bestialité.

Tous étaient donc pour le mariage que vous connaissez et tous sont pour la dilution du genre et pour la création d’un troisième genre. Tous sont pour la transformation du père et de la mère en parent 1 et en parent 2.

Si vous êtes contre, on examine votre dossier médical et on vous prescrit du pain spécial pour votre maladie.

Votre état de santé devient une mine d’or pour leurs salades. Comment ne pas les nommer ces scélérats. Il faut les nommer. Le reste, c’est la nature et l’histoire qui s’en chargeront. Il y a toujours un retour à l’envoyeur.

⇒ PLAGIATS TOUS AZIMUTS. LE CLIP « WORK » EST UN GROSSIER PLAGIAT DES CLIPS ET DES DANSES AFRICAINES ADAPTEES AUX ORGIES ESCLAVAGISTES DES CORPS OCCIDENTAUX. EN PLUS C’EST MOINS BIEN DANSE. C’EST QUE LA DANSE AFRICAINE ON NAIT DEDANS ET PUIS ELLE CESSE DE PLAIRE SI TOUT LE MONDE FAIT LA MEME CHOSE. APRES C’EST DE LA MECANIQUE CORPORELLE.  WORK EST UN CONDENSE D’UN STYLE DE RAP MORNE NOUVEAU QU’ON PEUT ENTENDRE DU COTE DES ARTISTES TUNISIENS. STYLE DETOURNE.

CA ME FAIT AUSSI PENSER A HELLO. LE NOM DE L’ALBUM PLAGIE ICI. TOUT AU CULOT ET EN GANGS.

DESIGUAL EST UN AUTRE GROSSIER PLAGIAT D’AFRITUDE LE PIONNIER DE CETTE MODE PATCHWORK. TU M’ETONNES DU PLAGIAT WORK.

Je vais même vous dire plus. Ici chez moi, je danse cette danse les jours de bonne humeur. Alors,on a planqué les micros pour voir : ce que je lis- cela inspire les discours du Département du Travail en Amérique qui me les envoie, dès que je pose un nouveau livre sur mes étagères. Aussitôt exposé, « les Hauts de Hurle vent » des soeur Bronté, un speech donné dans le Maryland et qui m’a été adressé, après un super article que j’ai produit sur Bernie Sanders. Je sais qu’un article a fait tilt lorsque les ennemis se Capture lecteur vlc media playerdécouvrent, sans que j’ai rien demandé – ce speech mentionne les « hurlements » ; c’est tout ce qu’on voulait me faire savoir. Cette administration Obama tourne au comique. La fin du règne est pathétique. Voir comment les Républicains tournent en dérision ce président, soi-disant Black, en réalité Bounty (chocolat Africain fabriqué par les Blancs), avec sa nomination d’un Juge à la Cour Suprême en remplacement de l’autre décédé. Nous mourrons tous, n’est-ce pas ? Voir le masque qui apparaît lorsque j’écoute la musique sur le lecteur (ici en photo – quel goût morbide).

Les Républicains ont décidé de ne pas même prendre la peine d’auditionner le sieur nominé, ils invoquent une fin de mandat chaotique, ce en quoi ils n’ont pas tort. Et puis, ces juges qui devaient être incorruptibles se sont révélés aussi corrompus que les agents de l’administration que l’industrie pharmaceutique corrompt pour commander des doses astronomiques de vaccins, à chaque scandale bactériologique créé par eux-mêmes. Exemple le scandale du H5NA dont on n’entend plus parler, alors qu’on avait commandé des doses pour un milliard en France uniquement – sous notre Bachelot, membre de la Raterie franchisée – Vous avez écouté le billet de Radio silence qui relate le scandale et l’enregistrement de Donald Rumsfeld, alors Ministre de la Défense ; accessoirement, entrepreneur et de connivence avec les laboratoires Roche. C’est rocheux tout ceci.

Quand ce n’est pas Donald Rumsfeld, c’est Dick Cheney en Irak. Des escrocs, ces membres de la Raterie, déguisés en putes et en adeptes de la sodomite internationale. Donc, la Cour Suprême américaine a légalisé le mariage homo avec la voix d’un juge corrompu. Une telle cour ne mérite pas remplacement. Que ce mandat finisse et que le nouveau président nomme un Juge intègre, si c’est Trump ou Bernie Sanders. Si c’est Cruz ou Hillary, ainsi que la confrérie de la RATERIE le désire, alors, la même gangrène va poursuivre son entreprise favorite :la raclure et la désespérance des peuples.

C’est alors que la Révolution, de Pacifique deviendra violente par nécessité et on verra ce qu’on verra.

⇒ GANGS DES REQUINS

J’ai appris récemment qu’on pouvait taper sans regarder son clavier en positionnant ses doigts sur les touches F et J qui ont des repères et… Explications d’une ratte planquée en train de voir comment je frappe. J’ai fait G1 Secrétariat et j’ai un BTS Secrétariat Bilingue. Avec ce BTS, j’ai travaillé comme Secrétaire de Direction aux Brasseries du Cameroun, de 1981 à 1985. J’avais 21 ans au début de la mission. Après quoi, je suis venue en France à l’Université Lyon 2 où j’ai étudié la Communication, la Culture, les médias (leur économie, le droit et leur absence de pensée), l’audiovisuel (le son, la vidéo, la photographie) ; le cinéma [sous l’angle de la sémiologie de C. Metz, de la sémantique (Greimas) et de la linguistique (l’Ecole de Prague et de Lausanne) et de la psychanalyse qui travaille beaucoup le cinéma et de la Narration (là on rencontre Umberto Eco entre autre avec son lecteur in fabula], le théâtre, la littérature, la publicité, les beaux-arts, la langue et la civilisation française ; bref, tous les faits majeurs (dans la tradition purement universitaire), par quoi le monde communique et modèle l’humanité, depuis l’Antiquité. La Religion, la philosophie, les beaux arts et l’architecture des villes étaient alors en osmose.

Au troisième cycle, tout cela coalesce dans la civilisation et dans le discours, comme lieux de l’interaction sociétale. L’Espace Public est compris ici comme un lieu où l’Anthropologie (l’Ecole de Palo Alto), l’Ethnologie (avec le Structuralisme et …), les Mythes (Roland Barthes) et tout ce par quoi le monde fait sens s’entrelacent comme l’hélice d’un ADNBref, on est à la recherche du Sens (y compris caché) des choses et de la Signification du Monde.

Comme on dit dans le jargon universitaire, la démarche est à la fois diachronique et synchronique. Car, pour comprendre le présent, il faut connaître le passé et la trajectoire qui conduit du passé au présent. Bref, d’une certaine manière, j’étais destinée à penser le monde pour le repenser.

C’est l’Ecole Française dans ce qu’elle peut produire de Meilleur. Et non ces gestionnaires que nous connaissons qui ne sont en fait que la moyenne des moyennes.

Mais revenons à notre article qui vous dit qu’il suffit de positionner les doigts sur les lettres J et F et vous devenez dactylo qualifiée. Ceux qui ont appris à taper doivent rire. C’est que l’imposture n’a pas de limites.

Elle peut prendre des formes comiques. L’autre jour, je fais un masque facial, à base d’argile. Le lendemain, je vois – je vous assure que je ne cherche jamais rien, cela m’arrive – le clip Work, je l’ai vu hier, c’est mon fils qui me l’a montré.  Mon fils Jeff Williams de son prénom m’a apporté des chocolats un jour ; le lendemain, je retrouvais la marque de ce chocolat sur la page de Yahoo. Le même lendemain, google faisait une sélection d’un article du monde je crois sur  un certain Jeff Williams…

Bref, je fais ce masque à l’argile, cela donne un voyage d’une journaliste vite vite vite des US à la Mer Morte pour une émission sur les bienfaits des bains de boue sur le corps. Et voilà l’arrivée, le plongeon, etc…

J’ai essayé de poster une vidéo sur Youtube sur la descente sur Londres jusqu’à l’atterrissage et la voix de l’hôtesse qui annonce l’arrivée. Youtube et Orange ont saboté le film qui est sorti de travers. Je l’ai supprimé. Quelques jours après, j’ai retrouvé sur CNN le même voyage – basé sur l’idée –  en TGV en Chine, avec à la fin du docu cucu la praline, une annonce de l’hôtesse et la journaliste plagiaire ravie et sûre d’elle comme jamais. C’est que tout est fait au culot.

Comment vous savez que vous êtes filmés chez vous, que vous êtes piratés, que vous êtes suivis dans les magasins, que vos dossiers médicaux sont piratés, vos données personnelles, etc il suffit de voir comment tout cela est utilisé contre vous. Les détournements font peur et il y a des constantes. Les médias et le milieu culturel n’inventent rien ou si peu. Ils volent tout dans la rue et chez les vrais créateurs qu’ils ont vite fait d’éliminer, afin de détruire toutes les traces de leurs pillages. LA RATERIE EST UNE CONFRERIE.

Pour que Cruz l’emporte au finish, celle-ci chasse Trump en meutes, le dénigre, l’accable de tous les maux, le calomnie. On gagne en trichant sur les règles ou en les détruisant en cours de compétition pour les remplacer par la loi de la Terreur.

APPELONS CELA LE CODE MURDOCH

PRENONS DE LA HAUTEUR POUR CETTE FOIS-CI OU PLUTOT REMETTONS CELA A PLUS TARD 

C’est le temps de la Résurrection Pascale et de la sortie du Tombeau.

Flash sur le monde. Joyeuses Pâques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*