Plus fort que le Déclin, la Terreur. Le Bon Samaritain Poutine sur la route de Damas.

Share Button
Poutine

Photo UNEC – Saint-Michel Poutine.

POUTINE, VITE ! (ru, 19 octobre 2015). Comme un Saint Michel bataillant contre Satan, figurant au centre de l’emblème de la Russie récemment réinstauré, Poutine apparaît en Syrie. L’Eglise, par la voix des patriarches locaux et non pas des évêques bien nourris de l’Occident le salue comme un sauveur des assassins musulmans. Il faut bien le dire crûment, les Chrétiens orientaux vivent une persécution sanglante par l’Islam, et il faut bien ajouter qu’une partie d’eux donnent héroïquement leur vie en témoins fidèles à N.S. Jésus-Christ.

Quelques faits tout récents de cette persécution, rien qu’en Syrie : le 5 août les terroristes musulmans ont enlevé 270 Chrétiens à Qaryatain, disparus depuis, et le 23 septembre 230 Chrétiens à Al-Shaddadi (près de Hassaké), également disparus. Les Jihadistes exigent maintenant 50.000 Dollars par tête pour leur libération, somme impossible à réunir sur place. Dans une vidéo de début août les assassins musulmans montrent 3 Chrétiens du fleuve Khabour, habillés en orange, au moment de leur assassinat par une balle dans la nuque, après qu’ils ont dû décliner leur nom, date de naissance et village d’origine.

3 autres Chrétiens devaient se tenir à genoux derrière les victimes, forcés à dire devant la caméra : « C’est ce qui nous arrivera si nous ne suivons pas exactement la procédure pour notre libération » (payer la rançon). Des images horrifiantes viennent de l’Orient concernant les assassinats commis par ces Musulmans : des têtes empalées, des Chrétiens crucifiés, des enfants décapités. Voici une de ces photos que vous ne trouverez d’ailleurs nulle part dans les média de l’Occident, une petite fille décapitée, peut-être membre d’une famille chrétienne, mais ces barbares appliquent de tels massacres même entre eux comme on sait.

fillette décpitée

Fillette décapitée (photo UNEC)

Face à cette abomination, que font les nations libres ? Elles se cachent derrière les Américains qui, soit-dit à la tête de 42 nations, bombardent depuis 1 an le sable pour nous faire croire qu’ils interviennent massivement contre les djihadistes en Syrie et Irak. Mais ceux-ci ne font que progresser, agresser et massacrer davantage. Dans cette situation écoutons ce que nous disent nos patriarches chrétiens restés courageusement sur place.

D’abord Mgr Younan, patriarche des Catholiques Syriens. Il reproche à l’Occident – même sur le podium du Synode actuel à Rome – sa passivité face à la persécution des Chrétiens en Orient, ne poursuivant que leurs propres intérêts économiques. « Nos Chrétiens veulent quitter l’enfer dans lequel ils vivent, ils ne manquent pas seulement de sécurité, ils sont PERSECUTES ! » Puis il déclara : « J’essaie tout afin que cette voix des souffrants soit entendue. C’est un cri, un cri d’alarme ! » Il se plaignait amèrement de l’exode des Chrétiens, déchirant les familles entre ceux qui partent et ceux qui restent.

Ensuite il déclara : « Les Islamistes n’ont ne sont nullement intéressés par le dialogue ni par l’entente ou un processus démocratique. Je dis cela surtout à vous autres Occidentaux, car on ne peut discuter avec quelqu’un qui veut te tuer. On doit se défendre, ainsi que sa propre famille. » Puis : « Il faut combiner les bombardements (russes) avec une offensive terrestre, car autrement il sera impossible de chasser les Islamistes. Ils sont rusés, ont beaucoup d’argent et disposent de beaucoup de combattants venant du monde entier. »

Le patriarche Sako de Bagdad postula également une offensive terrestre. Il alla jusqu’à dire : « Il ne s’agit pas seulement de chasser l’Etat Islamique (Daech), il faut détruire cette horrible idéologie qui veut totalement changer le monde et l’histoire ! »Pour le Pire – Quant à la Syrie, ce prélat Iraquien a commenté : « Vous voyez ce qui est arrivé chez nous en Iraq. Pourquoi remplacer un régime existant par un régime encore pire ? »

Enfin Mgr Jeanbart, archevêque d’Alep, a salué jeudi 8 octobre l’intervention militaire Russe en Syrie.

Il a remercié Poutine qui « sert la cause des Chrétiens ». Suite à cela il a constaté un regain de confiance chez les Chrétiens. Le prélat a ajouté qu’il ne comprend pas « la position extrémiste de la France (1)» qui refuse de traiter avec Bachar el-Assad. Tous ces hauts dignitaires orientaux de l’Eglise voient la survie du christianisme en leurs terres menacée par l’exode actuel vers l’Europe. Pourtant le christianisme est né dans ces terres et y a fleuri pendant des siècles.

Plusieurs associations organisent actuellement des secours pour les Chrétiens persécutés en Orient, y compris notre propre association UNEC, car on ne peut rester les bras croisés devant un tel désastre. Son projet « BON SAMARITAIN » une collecte de 12.000 Euro pour les Chrétiens persécutés en 4 lieux (1 en Irak, 1 en Syrie/Liban et 2 en Turquie) a pu rassembler jusqu’à présent 10.100 Euro de dons, ce qui fait que seules les 3 premières subventions ont pu être acheminées. L’UNEC appelle toutes les bonnes volontés de bien vouloir contribuer à achever ce projet (à UNEC, BP 70114, 95210 St-Gratien, en indiquant : « Pour le projet Bon Samaritain »). Un rapport clôturera cette action d’aide directe aux Chrétiens en Orient qui sera publié sur RU.

–  O.A.M.D.G.  – UNEC

PLUS FORT QUE LE DECLIN, LA TERREUR ET L’EXTREMISME.

PLUS – Palestine occupée : Israël poursuit sa politique d’assassinat. El Watan.

A New-York et à Chicago, on a défilé pour la libération du Peuple Palestinien.  Des Juifs se dissociant de l’Etat d’Israél étaient présents aux défilés, avec des pancartes mentionnant « L’Etat d’Israél n’est pas représentatif de la Juiverie dans le Monde ». On est d’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*