Peuple de France, que la Force soit avec TOI !

Share Button

Ca chauffe, du côté des Républicains, ou plutôt ça remue, car de crise, il n’y en a point. Disons qu’il s’agit d’un soubresaut de cabri. Nadine Morano qui vient devant la Une annoncer son Rassemblement du Peuple de France ne manque pas d’air. La formule « Peuple de France » est de Scène Publique Internationale et ne date pas d’hier. Cliquez ici pour un historique sur cette formule. Bien entendu, on peut invoquer l’alibi que bien d’autres ont pu la dire incidemment – quand ? je ne sais. Toujours est-il dit que la formule est entrée dans le discours avec Scène Publique Internationale, mais la culture du pillage et du vol tous azimuts – esprit du moment oblige – l’emportent sur tout. C’est de bonne guerre.

Quel toupet d’entendre cela de la part de celle qui revendique la blancheur de la race française. Quand est-ce que Mme Morano, durant ses mandats, a-t-elle fait usage de l’expression ? Il ne s’agit pas de propriété intellectuelle, mais de racolage sur la voie publique.

Ainsi donc, Mme Morano sera candidate aux primaires ? Ah aïe aïe, c’est bien fait pour Mr. Sarkozy. L’hypocrisie à ce point est innommable. Puisque c’est cela qui paie en politique, où ces dernières années, on a aligné des hommes et des femmes dont la principale force réside dans les postures et rien que cela, le résultat ressemble à une pure hallucination.

Tant qu’à faire, quelle est la différence entre Marine le Pen, et son Rassemblement bleu marine et Mme Morano qui s’est contentée de concaténer « rassemblement » et « peuple de France ». Tout ce qui commence par le plagiat et l’opportunisme n’est que racolage public.

Tout cela méritait-il d’être déchue d’une tête de liste, attribuée arbitrairement, comme seuls les partis politiques savent le faire pour remercier les porte-couteaux ? Bien sûr que oui.

Au départ, la France était blanche : nos ancêtres les Gaulois.

Puis, elle s’est engagée dans les colonisations sauvages pour devenir un Empire étendant toujours ses tentacules encore plus loin.

Puis, avec les Lumières, elle est devenue une Fenêtre ouverte sur le Monde avec son Universalisme.

Puis, les guerres sont arrivées et la France est allée chercher du renfort en Afrique et en Indochine pour venir à bout des Allemands.

A un moment donné, le Général de Gaulle a fait de Bangui, la capitale de la France occupée. En Afrique donc, Mme Morano.

Puis, après les indépendances factices dont on voit encore les extravagances au Cameroun aujourd’hui – ou les frasques voir photo ci-dessous, la France a systématiquement continué à piller l’Afrique et continué sa colonisation par la mise en coupe réglée du franc CFA. Dépendance énergétique, dépendance diplomatique, dépendance technologique, minière et portuaire, dépendance militaire, dépendance économique et politique, toute l’Afrique francophone est en coupe réglée et pourquoi la France maintient-elle sa présence devenue envahissante – Bolloré, Bouygues, Orange et les banques, Total, Elf, – pour ne citer que les parias et bien d’autres, pourquoi, à l’avis de Mme Morano, la France a-t-elle tant besoin de l’Afrique ?

Philippe de Villiers a parlé des illettrés de l’Histoire de France, en parlant de nos chefs d’Etats. Ici, l’illettrisme est un comble.

J’en profite pour soutenir le personnel de Air France qui, bien que faisant une concurrence déloyale à Camerco, Royal Maroc, mérite notre considération et affection. L’Afrique aime la France et la respecte. L’inverse n’est malheureusement pas vrai. Mais, ce n’est pas grave. L’important c’est la vie et la mémoire des choses.

Maintenant, Mme Morano demande un débat sur ce qu’elle n’ose pas nommer à savoir l’identité nationale, un débat cher à Mr. Sarkozy, dont Philippe de Villiers a démontré le hasard qui a conduit au surgissement de ce débat dans l’agenda public : foulard sorti du chapeau du prestidigitateur P. Buisson, conseiller en communication de l’Elysée, en ce temps-là.

C’était un slogan et un objet peu pensé.

Au moment où les migrants Syriens et de confession Arabe arrivent pour renouveler les générations en Europe, et même en faisant abstraction de leur arrivée qui ne démontre qu’une chose : l’impuissance voire le retard politique et humaniste de l’Europe, au point que Mme Merkel constate que « le droit d’asile européen est obsolète », le débat sur l’identité nationale est un débat d’arrière-garde qui appartient au passé.

Peuple de France, que la force soit avec Vous.

Et avec votre Esprit !

A présent, frères et soeurs, voici le moment de la bénédiction tant attendue  :

Reçu via Facebook.

Pour nos frères Palestiniens sous une occupation et colonisation soutenue depuis 1948, une pensée avec cette vidéo. Suivez le lien : https://www.facebook.com/AlRimawiPhotography/videos/548397015311224/

Et sur le débat riche et pauvre devant le FISC:

35 HEURES MON AMOUR

Air France. How protests by Air France staff reveal radical differences between French and British politics – Cet article du Mail Online analyse les raisons d’une crise qui entremêle raison culturelle et gouvernance politique.

Extraits. Take the scandalous events at Air France, whose finances have been precarious for decades.

The company has been pleading with pilots to work extended hours, but that contravenes one of the sacred rules of French society — the 35-hour working week. Any move to do away with that is defied with fury.

Unable to reach a compromise, the airline warned that nearly 3,000 jobs were at risk, including 300 cockpit crew and 900 flight attendants, with the probable loss of 14 aeroplanes.

Prenez les événements scandaleux d’Air France dont les finances sont précaires/flottantes depuis des décennies.

La compagnie a beau plaider auprès des pilotes pour qu’ils fassent des heures supplémentaires – sous entendu non payées, comme les autres ailleurs – ceux-ci refusent, car cela contrevient à la sacro-sainte loi des 35 heures par semaine en vigueur en France. Toute tentative consistant à s’en détourner est défiée avec fureur.

Incapable de parvenir à un compromis, la compagnie a averti que près de 3,000 emplois étaient en risque – de disparition – incluant 300 membres du cockpit et 900 stewards….

Extrait. In the UK, the perpetrators would face long prison sentences and a wave of public revulsion.

In France, such a tactic is technically illegal, carrying a punishment of five years in jail and a £55,000 fine, but the penalty is rarely, if ever, imposed.

The fact is that many Frenchmen regard such intimidation as part of the game.

Historically, the French are all only one step away from joining la rue — the mob on the street.

They pride themselves on flouting authority and rules, and rising up en masse is in the national DNA. 

Au Royaume-Uni, les responsables seraient passibles de longues peines de prison et feraient l’objet d’une réprobation du public.

En France, une technique est techniquement illégale, et pourrait valoir 5 ans d’emprisonnement aux responsables ainsi que $55,000 d’amende. Mais, une telle pénalité est rare, si tentée qu’elle soit prononcée.

C’est que pour beaucoup de Français, une telle intimidation – des dirigeants – fait partie du jeu.

Historiquement, les Français sont toujours sur le pied de guerre, quand il s’agit de prendre la rue….

Ils se félicitent de mépriser l’autorité et les lois et les marches de protestation en masse font partie de l’ADN national.

Extrait. It’s an attitude that is all too often reflected in the actions of the French state itself, which loves creating rules but enjoys sticking to them rather less.

It has repeatedly failed to cut its budget deficit to the level mandated by Brussels, yet nonetheless sees itself as the co-driver, with Germany, of the European Union.

No matter, it seems, that French politicians are often caught dishing out irregular subsidies.

In the past year alone, France has been rapped by the EU for giving an €889 million tax exemption to the largely state-owned electricity giant EDF, attacked by the European Court of Justice for failing to recover €220 million in ‘illegal’ state aid paid to a ferry operator, and put under investigation for allegedly paying illegal subsidies to other electricity suppliers to help prevent blackouts.

As for Air France, as long ago as 1994 the airline was saved from potential collapse by a massive 20 billion franc state aid package that was later ruled illegal by the European Court of Justice.

Cette attitude se réflète trop souvent dans les actions de l’Etat Français lui-même, qui aime créer les lois tout en s’en tenant le moins possible.

(Ainsi) l’Etat Français a échoué de manière répétitive a réduire son déficit budgétaire au niveau requis par Bruxelles. Ce qui n’empêche pas l’Etat Français de se considérer comme le co-pilote, avec l’Allemagne de l’Union Européenne.

RAPPELS A L’ORDRE REPETES : LA FRANCE SERAIT-ELLE UN MAUVAIS ELEVE EUROPEEN ? COMMENT FAIT-ELLE POUR ETRE APPRENTI ET FORMATEUR  – ELEVE ET MAITRE ?

Peu importe que la France soit souvent prise en flagrant délit d’allocation des subventions publiques jugées irrégulières.

Sur la seule année écoulée, la France

  • a été rappelée à l’ordre par l’UE pour avoir accordé 889 millions d’euros d’exonérations d’impôts au géant électrique EDF majoritairement détenu par l’Etat.
  • a été attaquée par la Cour Européenne de la Justice pour avoir échoué à recouvrir la somme de 220 millions d’euros versée illégalement au titre d’aide de l’Etat à un ferry operator
  • et fait l’objet d’une enquête sur des subventions illégalement allouées à d’autres fournisseurs d’électricité afin de prévenir des pannes d’électricité.

Dans le cas d’Air France, la compagnie a été sauvée de banqueroute en 1994 par une aide massive de l’Etat d’un montant de 20 milliards qui a été jugée après coup illégale par la Cour de Justice Européenne. Ouf….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*