Migrants. Panique à bord du navire européen. Allemagne, le nouvel Eldorado.

Share Button

DSC_0228Edito. Devant l’afflux des migrants, le bateau européen, déjà ivre, tangue à l’Est comme à l’Ouest européen. Dans un premier temps, les migrants ont choisi d’aborder sur les côtes Italiennes, pour rejoindre leur El Dorado nommé Royaume-Uni, via Calais et le Shuttle.

Face au goulot d’étranglement qu’est Calais, ils ont changé de trajectoire pour les côtes Grecques. De là, ils plongent vers la Macédoine et remontent vers la Serbie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie pour l’Autriche et la frontière avec l’Allemagne, leur destination finale.

Pourquoi l’Allemagne ?

La bonne question serait plutôt pourquoi pas les autres pays ?

La France est soigneusement évitée. C’est que Mme Merkel a marqué des points aux plans du psychique et intellectuel, en déclarant – contre les vents perdus – que le « mariage était affaire entre un homme et une femme ; pour le reste, il y a des unions civiles », consacrant ainsi la divine reproduction inscrite au sein du mariage ; chose impossible autrement. C’est pourquoi Dieu dit « allez et multipliez-vous », car tout homme est à l’image d’Adam et toute femme est une nouvelle Eve (1). Dieu bénit le mariage… Ca fait toute la différence, en termes de garanties contre toutes les dépravations, déviances, soutenues par la majorité des dirigeants politiques soumis au sordide ambiant de la gouvernance monde.

(1) – Dans le Kentucky, un officier de l’Etat Civil a refusé de marier les homos et  interdit que son nom figure sur de tels actes de mariage au nom de la « liberté de conscience » ; malgré la décision de la Cour Suprême chargée « d’interpréter le Droit et non de l’appliquer »… Cette histoire du mariage gay a commencé par une arnaque légale et un passage en force juridique…

L’Allemagne a la palme de la morale et donc de l’hygiène de l’esprit et du corps, en ce moment. Cela débouche sur la confiance et le succès économique. En économie, on parle du moral des ménages et de la confiance des acteurs. C’est cela la force de l’Allemagne : avoir su rester debout, lorsque tous les autres se sont couchés.

L’autre force de l’Allemagne est sa laïcité, conçue comme liberté religieuse et non son détournement à la française où la religion est devenue marginale, honteuse et signe de régression à la fois personnelle et politique. Là où la laïcité signifie respect des religions et cohabitation pacifique non déclarative, mais bel et bien réelle entre elles (Allemagne et pays nordiques) et affirmation identitaire (Royaume-Uni), elle est devenue repoussoir en France. Du coup, les migrants contournent la France qui ne les intéresse pas plus que çà.

France, terre d’asile d’un parti d’épouvante et d’une¨laïcité débridée et dénaturée.

La France boudée et ignorée.

C’est que la France comporte en outre un épouvantail horripilant et effrayant : un parti de la haine de tout ce qui n’est ni gay, ni ressemblant. On y cultive la culture en vase-clos, l’entre-soi mortifère et baveux. Il est pourtant simple de voir toute la contradiction fondamentale entre ces publics de ce parti d’épouvante français. Pensez donc qu’au podium des partis à la psyché corrompue, se tient un parti d’épouvante qui a étendu son vampirisme au recrutement des gays-lurons, pour espérer, un jour d’horreur qui heureusement n’arrivera jamais, entrer à l’Elysée… par effraction et par rapt démocratique. On ne fornique pas avec la démocratie comme on prend certains par derrière.

A lui tout seul, ce parti discrédite la France. Définitivement. Ce même épouvantail qui chantait à tue-tête que les immigrés venaient en France pour les allocations familiales n’a plus rien à dire. La médiocrité politique en France, notamment féminine, est sans commune mesure au monde, y compris dans le monde en développement voire sous-développé. Alors on tue père et mère. Peine perdue.

Les perdus de la République, beaucoup d’illettrés et d’ouvriers sont mystifiés par cette image d’Epinal, pure imagerie dans le paysage politique français désolé et dépaysé, purs mirage et illusion qui leur font croire que l’épouvantail en bois deviendra humanoïde, avec un cerveau qui fonctionne – politiquement parlant. C’est oublier le parcours des épouvantails. Placé(e)s là où ils sont et nourri(e)s au biberon de papa et des médias eux-aussi à la ramasse, ils sont indignes et impropres à la consommation politique, car vérolés et fabriqués de toutes pièces par d’autres.

Les perdus de la République qui souffrent sont prêts à se jeter dans les bras de n’importe quoi, pour canaliser leur aigreur, colère, misère et absence d’horizons, de rêves et d’avenir. Comportement de moutons rouges de Voltaire sur la falaise : vote suicidaire. Kamikazes de la République. Désespérés de la Démocratie.

Sinon, le Vénézuela, le Brésil, le Chili et le Québec vont accueillir des migrants. Pas étonnant, ce sont des pays qui ont une identité forte. Ils n’ont pas peur de la différence religieuse. Tout au contraire. La France dé-religiosée a perdu sa boussole identitaire et le Nord. Pensez donc qu’au Royaume-Uni, on étudie la Bible à l’école. En France, on a sorti le fait religieux et le fait politique des écoles pour former des gays et des racistes rancis et endurcis. Des zombies en fait. Des culs-terreux. Et on s’étonne du résultat.

Cette migration du peuple Syrien me fait penser à celle de l’Exode des Hébreux sortant d’Egypte pour la terre promise et me permet de préciser que la traduction du « peuple élu » est erronée, car il s’agissait certainement du « peuple concerné », c’est-à-dire « peuple choisi » (« choisi » qui est devenu « élu », car il y aura beaucoup d’appelés et peu d’élus) – donc choisi à ce moment-là – pour cette circonstance, serait plus exact – pour manifester la Gloire de Dieu.  Lire notre billet précédent. N’oublions pas que, bien que révélée, la Parole est retranscrite dans un style lyrico-poétique privilégiant l’emphase comme étirement de la Parole vers le Ciel.

Dieu, que d’atrocités commises en ton Nom.

Aujourd’hui, le « peuple élu » pour manifester la présence de Dieu, ce sont les Syriens.

Flash du monde à suivre sur la panique que sèment les migrants dans une Europe en désarroi. A écouter sur Radiosilence.org – rubrique « actualités ».

Titre du Flash. Migrants. Panique à bord du navire européen.

Résumé du Flash. Le désarroi de l’Europe face au flot des migrants expose son double déficit de prévisibilité et de réactivité. Tout ceci doublé d’un choc de cultures au sein de l’Europe. L’Allemagne va faire coup double : son vieillissement démographique est résolu. Miracle. Il y a du bon dans le naufrage de la Syrie. Qui l’eût cru ?

L’Allemagne a augmenté le niveau de contrôle sur sa frontière avec l’Autriche. Probablement que le précédent Jordanien a inspiré le resserrement des contrôles : une infiltration des terroristes n’est pas exclue . On accuse Schengen d’être une passoire. C’est de bonne guerre. Aucune frontière au monde ne peut arrêter cette vague d’immigrants. Et puis les européens ont la mémoire courte. Combien parmi eux, les Allemands, les Irlandais, les Britanniques et les Français ont quitté le continent pour l’Amérique par bateaux, au moment où la faim, la misère et les maladies les tenaillaient ? Je voulais dire les « Thénardaient », de Thénardier, le Négrier des Misérables (Victor Hugo) qui a émigré aux US pour y faire fortune.

Avant leurs crimes sordides en Irak, en Lybie et en Syrie, combien y avait-il de migrants provenant de ces pays ? Une portion insignifiante.

Kindle Amazon –

La Jordanie a accueilli, 1,4 million de Syriens fuyant la Syrie sous le feu et la propagande des alliés. Cela représente 20% de sa population. (Info El Watan). Si donc la Jordanie peut accueillir 20% de sa population, l’Europe peut en faire tout autant. En excluant les pays de l’Est européen qui vivent les mêmes situations que les migrants qu’ils rejettent et repoussent, les autres nations peuvent accueillir 20 millions au bas mot. Il y a encore de la marge pour les 20% des 650 millions d’européens – voire plus – dont les médias et les publics européens cautionnaient les guerres injustices au Proche-Orient, à coups d’accusations fallacieuses envers ceux qu’ils ont vite fait de qualifier de « dictateurs sanguinaires ».

Alors il faut trinquer maintenant. Levons nos verres et dites « A la Méditerranée ! ». Et vogue la galère !

—————–

1 – L’Espace Schengen. « La libre circulation entre les Etats… Cette idée a fait son chemin dès la création de la Communauté économique européenne (CEE). Mais il a fallu trente ans pour la voir se concrétiser »…. C’est quoi au juste ? Ecoutez dans Délits d’im@ges en cliquant sur le lien.

2 – Libye : deux parlements, celui de Tobrouk et de Tripoli se disputent le Pouvoir. Un gouvernement d’union nationale est en discussion actuellement au Maroc, sous l’égide des Nations Unies. A suivre.

3 – Turquie. Le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) tue les soldats Turcs. La Turquie est intervenue en Irak. Lire « La Turquie s’enlise dans la violence » dans El Watan.

4 – UNHCR Urges EU to Set up ‘Effective Reception Centers’ for Refugees

« If the EU member states fail to agree on a comprehensive coordinated response to the current migrant influx there is risk of creating a ‘legal limbo’, in which refugees in Europe will be unable to find the protection they are seeking, the UNHCR said ».

La création d’un « bordel légal »  ou vide juridique en Europe est un risque réel, si celle-ci échoue à mettre en place une réponse coordonnée à la crise des migrants.

5 – L’Allemagne réclame un sommet extraordinaire sur les migrants. (Reuters)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*