« Celui qui aspire à l’inaccessible est plus fort que le destin » : Hommage au poète Algérien Hachemi Cherif.

Share Button

Se hisser aux valeurs universelles ou disparaître, est un texte  brillant du Bureau national du PLD, publié dans El Watan, ce jour. Il rend hommage au poète Hachemi disparu il y a dix ans.

Extrait :

« Hachemi, ta perte est incommensurable. Cette Algérie au flanc ouvert, cette Algérie déchirée, en lambeaux, chancelante et blessée par plus de deux décennies de terrorisme islamiste, sortira t-elle un jour victorieuse du combat que lui livrent des traîtres engraissés au wahhabisme de l’Arabie Saoudite et du Qatar ? Le peuple aigri par des décennies de hogra et de gabegie ne trouve pas grâce auprès d’un pouvoir autiste et corrompu.

C’est à peine si l’on entend sa voix dans le vacarme du mépris et de l’arrogance. Il nous faut sauver le pays des serres de l’islamisme politique, de la dictature d’un système obsolète, le défendre contre les narcotrafiquants, contre la canaille du marché informel et les maquignons du koursi. Nous avions vibré ensemble le 11 janvier 1992 croyant que l’Algérie avait ouvert un viatique à l’avenir. Par le coup d’arrêt au processus électoral, un acte salutaire fermait la porte à une boucherie annoncée et la patrie s’élevait au dessus de l’illusion démocratique ».

Ce texte est poignant et, parle du Monde, à travers l’Algérie. Il prolonge merveilleusement ce qu’on disait hier sur ces choses qui sont au-delà de la volonté.

VERSION LIVRE PAPIER COMMANDEZ VIA CE SITE ( rubrique CONTACTS)

Projet de diffusion en suspension. Mais l’avenir nous appartient. Donc Hope.

Il y a dans ce texte comme un écho du clonage institutionnel (livre photo), qui est une critique du système rentier et discriminatoire, l’une (la discrimination et/ou le racisme) étant la condition de la première (la rente). Le clonage institutionnel est une réflexion sur la genèse d’un ordre social et international dédoublé et démentiel, c’est-à-dire cloné.

La démence nous plonge au coeur du Système totalitaire actuel qui gouverne le monde et pose clairement l’enjeu : Se hisser aux valeurs universelles ou disparaître.

C’est vrai de l’Algérie.

C’est vrai de la France qui n’est déjà plus que l’ombre d’elle-même.

C’est vrai de tous les pays du monde sous influence, c’est-à-dire vivant sous un Système rentier et maffieux. Il faut une double rupture.

Extrait encore de ce texte lumineux :

« L’Algérie ne pourra remonter ses retards historiques et guérir de sa grande anémie que si elle livre en synergie un double combat, contre le système rentier et maffieux et l’islamisme politique, donc en s’engageant dans la double rupture comme tu l’aimais à nous le répéter. C’est ce pas de géant que tu voulais faire faire à l’Algérie, c’est de cette révolution copernicienne dont tu rêvais pour l’Algérie ».

Disparition par l’ensauvagement du Monde où l’intégrisme religieux répond au totalitarisme prétendûment laïc, car au nom de la laïcité, le Système actuel a substitué à la démocratie, l’exclusivité d’un peuple dans l’accès à la visibilité, à la richesse, à la parole et au pouvoir. C’est ce peuple et lui seul qui est autorisé à délivrer les droits de passage à l’accès à ces sphères de la valorisation publique. Droits de passage fortement rationnés, limités et conditionnés pour ceux qui n’en sont pas issus et à qui on accorde cet accès comme une faveur ; laquelle faveur appelle une reconnaissance éternelle devant le Roi sélectionneur de l’Ombre et des Ombres et une soumission totale à un ordre prédateur divinisé sur Terre…. Devinez par QUI ?

L’avenir de l’Humanité est dans l’Education qui seule sauvera le Monde de cet Ordre à proprement parler scandaleux et mortifère.

———————–

J’ai oublié de vous dire que depuis le billet d’hier et probablement celui d’avant, le lecteur DVD – CD est corrompu et lorsque j’écoute de la musique, tout de suite sur le deuxième titre, la musique commence à bégayer.

Les attaques de ces gens tellement malheureux qu’ils ne supportent pas le bonheur des autres. Ils sont maudits pour l’éternité, alors, ils transmettent leur mal-être et vivre sur la planète entière.

Comment peut-on être aussi misérable et malheureux ?

Comment peut-on ne pas vivre sans aller voir chez l’autre s’il est heureux et si c’est le cas, essayer de lui pourrir la vie ?

Et ça se dit riche et successful ! La vermine du monde on la  trouve chez ceux qui vont détruire les symboles culturels et le patrimoine des autres, tel ce dentiste du Minnesota qui est allé tué le Lion symbole d’Afrique, en corrompant ses guides africains avec de l’argent sale. Chasseur Blanc, coeur noir, film de Eastwood.

Ces gens-là sèment la mort autour d’eux et le malheur dans le monde. C’était cela la clé de leur succès fulgurant. Abattre les autres et leurs symboles pour les remplacer par la force des armes par leurs totems diaboliques.

La colonisation a procédé de la même manière : l’effacement de l’histoire et de la mémoire des peuples pour la remplacer par la haine, la cupidité, le vide existentiel et une envie que rien ne peut satisfaire…

Lisez l’histoire de ce dentiste de malheur ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*