Isère. Saint-Quentin-Fallavier abrite les nouvelles plantations de canne à sucre, du temps de l’esclavage en Amérique.

Share Button

Malaise social : le nouveau micro-climat.

SQFDès qu’on a appris les crimes d’hier sur ce qui s’appelle la Ville Nouvelle de l’Isle d’Abeau, devenue Communauté d’Agglo et aussi désignée Porte des Alpes, les commentateurs du monde entier et de Navarre ont tout fait pour accoler le site à Lyon.

C’est que tout attentat doit être grandiose à tout prix et l’accolade à LYON est plus Prestigieuse que celle de la Porte des Alpes qui dit bien son nom et si, on respecte le découpage administratif et départemental, Saint-Quentin-Fallavier dépend de Grenoble et donc de l’Isère, c’est l’une des portes d’entrées de ce territoire, côté Nord. L’appellation exacte serait de dire l’Isère-Nord.

Mais allons aux raccourcis conventionnels qui nous confortent.

D’abord, on  s’étonnera toujours du fait que, la loi sur le renseignement n’étant qu’une façon de sortir de l’ombre ce qui se fait déjà depuis longtemps dans l’ombre et hors cadre légal, puisse prendre ombrage de ce crime, d’une façon ou d’une autre pour se justifier. C’est même tout le contraire, si le renseignement de l’ombre déjà en pratique – qui croirait le contraire, sauf à fermer les RG et la DST – n’a pas pu détecter le risque SQF, alors, c’est déjà un échec, puisque ni Charlie et ce qui a suivi – encore que – ni Saint Quentin Fallavier n’ont pu être stoppés à temps. Acte terroriste ou pas.

C’est qu’un acte comme celui de SQF est par nature imprévisible et toutes les lois du renseignement au monde  n’y pourront rien. Il vient du Malaise Social et du micro-climat.

Il y a trois mois en arrière, un commerçant qui en voit du monde m’avait déjà avertie, « tu verras, il va se passer des choses, tellement les gens sont mal ». Alors, que croyez-vous que j’ai fait hier soir ? Je suis allée le voir sur la Place pour saisir le bruit et la rumeur dans la torpeur de l’ambiance des soirées en période de Ramadan. Soirées qui se terminent tard dans la nuit, très tard. Autour du monde, il y a toujours du monde. Obligé et à force de se fréquenter, on commence à sympathiser et on se parle à coeur ouvert.

Mon commerçant, en me voyant, m’a tout de suite dit « qu’est-ce que je t’avais dit, Elise ? Et c’est pas fini ; ça vient ». C’est que Villefontaine a une particularité sur cette ville nouvelle. Elle tient lieu de cité dortoir pour les entrepôts, usines et entreprises installées à Saint-Quentin-Fallavier (SQF). Les boîtes d’intérim sont installées à la Verpillière, la ville voisine de SQF. On dira, dans le voisinage. Les pauvres, les immigrés, les exclus de la France d’en bas de l’Isle d’Abeau (la commune), Bourgoin et surtout Villefontaine sont du bétail qu’on traite à la Verpillière dans les boîtes d’intérim fournisseuses de bétail que les mastodontes mondiales et autres traient sur SQF.

Au centre de cette traite du nouveau commerce des esclaves, se trouve Villefontaine, la cité dortoir, éteignoir et mouroir.

Je vous avais dit qu’on avait embauché deux blacks pour faire le cadre de vie. C’est encore pour du clientélisme municipal à visée électoraliste. Les blacks commencent à compter en nombre sur la commune. C’est bien, cela fait de la main-d’oeuvre et du bétail en plus.

Territoire Porte des Alpes, il y a une autre entrée par Chassieu, Mions, Heyrieux et Saint-Priest. La rumeur ne sait pas très bien si on a tué le patron à Chassieu pour rapporter sa tête ensuite sur le site de SQF par le même auteur ?

On dit que si c’était le cas, il serait chauffeur livreur (*). Peu importe, les dires, c’est ce qu’il y a derrière et autour qui compte. Si c’était un chauffeur livreur, ah oui dit la rumeur, c’est un boulot qui crée un stress terrible. En Ville, les chauffeurs livreurs doivent faire vite, le patron met la pression, puis il y a la circulation, puis, les difficultés pour se garer, tout ce harcèlement général a fait que les chauffeurs ont troqué le jean pour le jogging plus séant dont le pantalon tombe pratiquement sur les fesses, en cas de surchauffe de travail, surtout lorsqu’il doit décharger vite.

Bref, SQF abrite les nouvelles plantations de canne à sucre, du temps de l’esclavage en Amérique. Même ambiance. Le fouet a changé. Désormais, le patron blanc fouette avec les propos racistes d’une violence psychologique insupportable, sauf pour un esclave, prisonnier de son destin, le langage ordurier des racailles, et la montre qui vous chronomètre.

C’est dire combien nous sommes en avance.

(*) Aux dernières nouvelles, Hyacine était chef d’équipe sur le site de  Chassieu où le patron lui criait dessus trop souvent à son goût. Hyacine aurait conçu son plan la veille du crime, se serait levé aux aurores, sachant qu’il trouverait le patron sur le site de Chassieu, une antenne de la Direction de SQF.  Il lui aurait tranché la gorge et aurait porté la tête sur le site de la Direction. La tête a été posée bien en vue comme pour accueillir les employés. « Bonjour »…. C’est macabre, digne d’un film de science fiction.

Pourquoi l’explosion de l’usine de gaz en face ? On cherche encore.

A propos du langage raciste, en ce moment, la phrase des blancs est celle-ci : si vous n’êtes pas content, rentrez chez vous. En bons paysans parvenus, ils ignorent que les Français pullulent à l’étranger, chez les autres et font du tourisme international – Voir la Tunisie. Si vous n’êtes pas content, rentrez chez vous.

Qui sanctionnera ce langage barbare et ce système qui fait le lit de la radicalisation et des règlements de compte aux patrons vicieux et cyniques ?

Les racailles aujourd’hui, ce sont les blancs Français. Dans le bus, les services sociaux, les administrations, les bailleurs, les huissiers de justice, ces croquemorts, partout. Alors, arrive un jour où quelqu’un explose. Et si on ne frappe plus cette racaille blanche comme avant, c’est que les immigrés ont fait beaucoup de chemin dans l’apaisement. Mais, comme l’homme blanc a une psychologie qui lui fait croire que si on ne dit rien, c’est parce qu’on a peur, lorsque vous ne dites rien, c’est lui qui vous provoque systématiquement. Dans les quartiers, c’est devenu monnaie courante. Lorsque les immigrés font du bruit et gênent, ah, les flics arrivent tout de suite. Dans le cas contraire, il n’y a personne.

Les Français s’installent sur les lieux de passage ; des mamans aussi et leurs enfants. Lorsque vous souhaitez rentrez chez vous, c’est vous qui devez les éviter. Il n’y a personne dans le quartier pour mettre de l’ordre sur ces comportements villageois pouvant dégénérer. On s’en sert de couverture pour jouer les espions et les indics sur vos sorties et retours, signalées en temps en en heure aux commanditaires qui peuvent en profiter, pour venir violer votre domicile. C’est comme pour les dealers. Les caméras de la Mairie approuvent et ne ressentent pas l’obligation d’agir. N’est-ce pas le cadre de vie ?

La Mairie de Villefontaine installe ses assos clientes et bras armés dans les immeubles et vas-y que je te balance des pierres, que je fais du bruit et tu la fermes.

Tout le monde est mal à l’aise avec ce bruit sauvage et cette intrusion dans la vie du quartier. Les bureaux associatifs doivent être placés ailleurs et la moindre des choses serait de demander l’avis des occupants de l’immeuble et du quartier.

La Mairie de Villefontaine se plaint que la place est prise d’assaut par les immigrés – qu’elle a pourtant logés là – ou laisser loger là, au temps où la place devenue un lieu centre, n’avait pas encore pris de l’ampleur, en termes de fréquentation – et où voudrait-elle qu’ils aillent ? Voudrait-elle qu’ils aillent gêner les habitants ailleurs comme les assos de la Mairie le font dans les quartiers ? Cette présence des immigrés, dit la Mairie, est cause de la désertion des français sur la place de Casino.

La belle affaire. Lorsque je suis venue sur ce territoire, tout le monde se mélangeait. Progressivement, les communautés se sont formées et les commerces ont fait le reste. Les blacks d’un côté, les arabes du leur et les français ont leur coin.

Il faut voir de quelle place on parle ! Des pots de fleurs suspendus et qui ne servent à rien là haut. Jusqu’au jour où ils vont tuer quelqu’un. Des boules décoratives rouillées et non repeintes qui ne servent à rien. Pas de borne fontaine à portée de la main et nous sommes sur une Villefontaine, la ville des eaux vives, s’il y avait une vision.

Ce paradis annoncé a viré à l’Enfer.

Vive la France !

ps. J’allais oublier la meilleure, l’autre jour j’ai rencontré le cadre de vie et un photographe loué par la Mairie pour faire des photos sur un dossier à paraître dans le journal communal. Plus tard, j’ai su chez mon commerçant qui avait été interrogé sur la ville, que la mairie avait fait appel à un cabinet d’études sur Saint-Etienne pour venir étudier le cadre de vie, avec la fille black embauchée récemment et qui, sauf ma sympathie féminine et africaine, n’a pas qualité relationnelle ni de présence dans le temps sur le territoire donc sans mémoire pas de boussole fiable – il y a plein de monde qui pouvait le faire surplace, je m’exclue du lot -, mais bon, j’ai déjà dit mon plaisir de voir cela et puis les autres ne travaillent pas plus et certains élus voire employés municipaux ne vivent pas même sur Villefontaine, ni dans ses environs.

Un Bureau d’études pour faire des photos ? des photos tout le monde peut en faire aujourd’hui. On va chercher un bureau d’études à Saint-Etienne et pire, on prétend que ce bureau pourra faire une étude sur le cadre de vie. de qui l’Etat Français et ses élus se moquent-ils ?

Pendant ce temps-là, quelqu’un va se fracturer une cheville sur les dalles posés sur la place et qui bougent dangereusement.

Vive la France du Gaspillage des Fonds publics et on taxe les taxis pour payer cette gabegie. lire nos billets précédents . Uber, Uber.

……………………………………………………..

A L’INTERNATIONAL LA BONNE NOUVELLE EST LE REFERENDUM ANNONCE DE LA GRECE LE 5 JUILLET POUR DECIDER SI OUI OU NON LA  GRECE DEVRAIT ACCEPTER « LE PLAN DE LA RELANCE DE LA MORT » PROPOSE PAR SES BAILLEURS DE FONDS. DEMARCHE TRES INTERESSANTE. LOIN TRES LOIN DE NOS APPARATCHIKS.

LA DEMOCRATIE A COMMENCE A ATHENES. ON L ‘OUBLIE TROP SOUVENT A CAUSE DE TOCQUEVILLE ET SA DEMOCRATIE EN AMERIQUE QUI A ELLE AUSSI PERDU LA BOUSSOLE ENTRETEMPS. CE QUE L’AMERIQUE A D’EXCEPTIONNEL C’EST SA CAPACITE A REBONDIR ET A RETROUVER TOUJOURS LE SENS DE LA MARCHE SUR LE BON CHEMIN. C’EST ADMIRABLE.

Hier, pour enterrer ses 9 morts, l’Eglise Emmanuel de Charleston a entonné le chant de la Grace, de concert avec le Président Obama. Cette Grâce qui coule par la voie de l’EDUCATION et qui permet de COMPRENDRE. REVOIR RELIRE ET REECOUTER LE CHANT DE LA GRACE ICI.

Collège. La réforme incompréhensible et la pseudo-intellectualité.

Eduquer la population par le civisme c’est important. Et par  la Justice également.

————————-

La Grèce est sommée de signer au plus tard Mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*