Le cercle cloné. Exemple : les alternances par défaut. I have a dream.

Share Button

[I HAVE A DREAM], la formule consacrée par Martin Luther King a été prononcée 50 ans avant sa concrétisation par l’élection d’un Homme « Noir » à la Maison Blanche.

Si les rêves ne devenaient pas réalité, alors la vie serait d’une banalité à hurler : d’ennui, de désir d’avenir et toute recherche vers la transcendance et l’élévation spirituelle serait vaine.

Le pragmatisme doit accompagner le rêve et non le tuer.

Je revendique le droit de rêver y compris de rêver de l’impossible.

Si les alternances sont devenues mécaniques et automatiques comme celles auxquelles nous assistons depuis 30 ans en France [où lorsqu’on n’est pas content de la Gauche, on vote à Droite et le tour d’après c’est l’inverse] c’est que la démocratie ne progresse pas vraiment. Un cercle remplace un autre et ainsi de suite. Cet avenir là est routinier et franchement ennuyeux. Quand j’ai parlé d’une alternance par défaut, tels ces élus par défaut – magouilles et compagnie obligent – c’est de cela dont il s’agissait.

Dans un monde où l’alternance c’est entre Pierre et Paul, l’un étant le frère jumeau de l’autre, en regardant les choses dans les yeux : l’alternance n’existe plus. Un camp chasse l’autre, c’est tout. Lorsque l’élection présidentielle était la rencontre d’un homme avec le peuple, OUI, il y avait une véritable chance. Aujourd’hui, c’est celle d’un parti – organisé en clan fermé – qui officie. On change de clan de gouvernance, sans plus. C’est une simple mécanique. Ce dont nous avons soif c’est de biologique, au sens d’une nouvelle culture.

Mais, pour nous mettre d’accord, regardons ce que représentent ces partis politiques en France. C’est comme pour les syndicats : un collectif de 10% de l’ensemble du peuple français qui fait du boucan et monopolise les antennes et hop, c’est toute la France qui est donnée consentante. Il faut rester humble, c’est-à-dire, proportionnel à son influence réelle Lisez l’agence presse le blog telecom, en fin d’article (1).

Amis lecteurs, nous sommes entrain de conclure la saison en douceur et en rêvant toujours d’un horizon meilleur. Toujours et encore. Si on cesse de rêver, on crève.

Certains disent « mais c’est du repli sur soi ».  D’autres soutiennent que « c’est encore pire, c’est de l’extrémisme ». Comme lorsqu’on déteste son chien et qu’on l’accuse d’avoir la rage. Je connais ces voix trompeuses qui m’ont fait perdre un temps fou. Je sais à quoi elles s’alimentent et s’abreuvent.

Toute personne qui a les yeux pour voir et les oreilles pour entendre et qui est honnête sait que je ne suis jamais seule, ni ici, ni ailleurs. Je ne gère pas les choses en gourou, je n’aime pas ça, ni en chef de secte. Je gère les choses ouvertes à la participation de tous et tout un chacun y est la bienvenue, dès lors qu’il apporte de la pertinence et du plus qualitatif. C’est un travail de co-propriété – positive co-productivity – qui évolue à son rythme. Ce rythme, je l’admets n’est pas conventionnel, mais il est ainsi. Et nous voyons les choses évoluer progressivement et collectivement [lire ci-dessous, la décision de la Cour Suprême des US à ce propos PLUS l’annonce de la candidature du sénateur de la Caroline du Sud qui me fait plaisir, car c’est par là que j’ai débuté mon séjour aux US. Columbia est la capitale de cet Etat qui respire la quiétude et la sérénité. Bon à savoir, l’ex gouverneur du Maryland par où j’ai terminé le séjour est lui aussi candidat, du côté des Démocrates]. Si ceci n’est pas de la co-productivité où on se renforce mutuellement en confiance, je me demande ce que c’est.

Quant à l’accusation d’extrémisme, face à la magouille, il n’y aura aucune concession. Si dénoncer la magouille politique c’est être excessif, alors qu’il en soit ainsi. Face à la préséance des Voyous de la République qui a toujours caractérisé la nation française dont je parle ici, il n’y aura aucune concession, ni précaution langagière destinée à noyer le poisson. C’est parce qu’on nous a fait le coup des paroles excessives qu’on en est arrivé là : dans l’abîme et la honte. Le positionnement consistant à décerveler tout un peuple tout en lui vantant une démocratie qu’on ne pratique que du bout des lèvres ne peut plus perdurer.

On a donné et on y a laissé des plumes.

Le repli sur soi, c’est une accusation dirigée contre les immigrés.

L’extrémisme c’est pour ceux qui osent prendre la parole, sans être autorisés par les donneurs d’autorisation à prendre la parole.

Sommes-nous et suis-je dans l’impasse ? Pétrifiée par la peur de l’autre ?

Possible. Chacun peut se faire son idée et est libre.

« C’est au moment où nous sommes placés devant un test majeur – un défi – que nous découvrons en nous une capacité de résistance ou une force insoupçonnée » (Isabelle Allende). Phrase tirée de « Rising Challenges to Growth and Stability in Latin America in a Shifting Global Environment, Remarks by David Lipton, First Deputy Managing Director, IMF » :

« In the words of Chile’s Isabelle Allende: “We all have an unsuspected reserve of strength inside that emerges when life puts us to the test.” 

Nous ne sommes donc qu’au début du process. Ca ne fait que commencer. Pourvu que Dieu nous donne vie. C’est ma prière.

Accusations de Repli sur Soi et Propos dits extrémistes, lire ci-dessous la jurisprudence de la Cour Suprême des US qui tombe à pic.

The U.S. Supreme Court ruled in favor of a Pennsylvania man who posted several threatening messages on Facebook and was convicted under a federal threat statute.

The court held that the standard used to convict him was too low. The ruling marks the first time the high court addressed the implications of free speech on social media.

In a separate case, justices ruled that Abercrombie & Fitch failed to accommodate a Muslim job applicant’s religious needs when she was not hired on the basis that her hijab violated company dress policy.

Get complete coverage of breaking news on CNN TV, CNN.com and CNN Mobile.

 PLUS

Sen. Lindsey Graham of South Carolina announced today he’ll seek the 2016 Republican nomination for president.

He is the ninth Republican to declare his candidacy for the nomination.
Graham announced his presidential bid in his hometown of Central, South Carolina. Graham told CNN last month he’s been « more right than wrong on foreign policy. » He is counting on his track record on foreign affairs to give him the advantage in a wide-open primary fight.
Get complete coverage of breaking news on CNN TV, CNN.com and CNN Mobile.

En parlant de la Caroline du Sud, Michelin y est installé, je devais leur rendre visite, mais le sort en a décidé autrement. Là-bas, j’ai appris que Michelin était en pôle position dans son secteur. Il fait une pub que je signerais entièrement qui demande de « s’armer » au lieu de « s’équiper » pour toutes les saisons. On ne s’équipe plus, on s’arme. Ca donne plus de volume aux pneus et au son, j’allais dire à la voix.

Michelin est à Mauldin. J’étais heureuse de l’apprendre surplace. Nous étions à moins de 30mn de distance en voiture de l’endroit où j’ai atterri.

—————–

(1) – [ LE BLOG TELECOMS ]

Merci aux 50 000 Abonnés au [ LE BLOG TELECOMS ] qui deviennent aussi représentatifs que les 48 600 Votants à la Motion A du Parti Socialiste !

par telecoms le 23 mai 2015

[ LE BLOG TELECOMS ]

Communiqué de presse

Lyon, le 23 mai 2015

Merci aux 50 000 Abonnés au [ LE BLOG TELECOMS ] qui deviennent aussi représentatifs que les 48 600 Votants à la Motion A du Parti Socialiste !

Les Anciens Modèles sont tous en voie de disparition, les uns après les autres… L’Economie, la Presse, les Partis Politiques, les Syndicats Salariés et Patronaux,…, n’ont pas encore intégré les bouleversements induits par le Numérique. Lorsqu’on côtoie depuis 10 ans les Ministères en charge du Numérique, faut-il s’en étonner ?. Ils disparaissent, faute de savoir s’adapter ou innover.

Prenons l’exemple du Vote des Adhérents du Parti Socialiste. Avec 44 millions d’Electeurs en 2014, est-on représentatif des Français avec seulement 150 000 adhérents au Parti Socialiste (60 000 à jour en décembre 2014), 83 000 au front National, 245 000 à l’UMP, 70 000 au Parti Communiste, 27 000 à l’UDI, 20 000 au Modem, 10 000 au PRG, 9 000 au Parti de Gauche, 10 000 à EELV et 6 200 à l’UPR ?. Soit un total de 560 200 Adhérents à des Partis Politiques sur 44 000 000 d’Electeurs inscrits au 1er mars 2015. Est-on représentatif des Français avec seulement… 1,27 % de leurs Electeurs ?.

Construire de Nouveaux Modèles permet de donner à 44 000 000 d’Electeurs en France de prendre la parole. Car, quoi qu’en disent et répètent ceux qui freinent l’émergence de ces modèles, on ne représente pas un pays avec seulement 0,11 % de ses Electeurs. Ce que le Parti Socialiste revendique… Combien pour leurs Concurrents ?. Je n’ose pas l’afficher…

Le blog télécom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*