La République-Etouffoir. Ou le foutoir. Plus « The Voice », les finalistes.

Share Button


La reconquête de la République est l’urgence aujourd’hui et demain.

Puisque la citoyenneté est devenue notre pain quotidien et notre père, prions.

Kindle leçon

.Cet article est la suite de la Leçon de politique générale. couverture (photo)

Notre père qui êtes aux Cieux, faites en sorte que le Conseil Economique et Social soit supprimé, car il ne sert strictement à rien. Toutes les régions de France disposent d’un et puis, la France s’est dite décentralisée, qu’elle le soit. Elle ne peut pas avoir un personnel politique pléthorique pour faire comme l’Amérique qui est une puissance continentale et non un Etat moyen.

Faites qu’au nom de la liberté de s’installer et d’entreprendre, les indemnités chômage soient libres de droits et d’accès et permettent éventuellement de prendre une année sabbatique à l’étranger pour les jeunes, notamment qui devraient être en capacité de jouir du fruit de leur labeur, en cotisant à la caisse-chômage. Le chômage deviendra ainsi puissamment formateur, puisque de tels voyages peuvent se conclure par un emploi surplace.

Les politiques d’accompagnement-citoyen doivent libérer les individus et les familles captives d’un lieu et/ou d’une situation bloquée.

Au national, cela débouche sur une autre politique d’attribution des logements qui mettrait l’accent sur les mobilités. L’obligation de trouver un emploi sur une région avant d’y emménager doit être supprimée, car elle constitue un facteur de blocage des mobilités sociales. Le lien entre le logement et l’emploi ou/et l’employabilité ne part pas de l’emploi, mais plutôt du logement. Il y a des publics prioritaires dans ce domaine. Les jeunes immigrés par exemple. Les jeunes diplômés aussi, etc.

Toute personne admise au chômage peut réclamer la totalité de ses droits par anticipation sans conditionnalité. Sortir de l’alimentaire pour le projet d’établissement ou de formation y compris à l’étranger doit être possible.

Gaspillages publics.

Délivrez-nous des gaspillages publics et des frais d’études en pures pertes. Exemple : à Montpellier, on aurait confié des études d’urbanisme sur le tram de la région de Montpellier à Palavast-les-flots. Au bout de 5 millions d’euros de frais d’études aux Ingénieurs de l’administration – sans oublier les agences privées – le projet a calé au niveau d’une municipalité qui refuse que le tram continue sur son territoire pour desservir les plages. Bilan, on s’arrête sur cette commune et on se démerde pour aller à la plage, si on n’a pas de voiture. Frais d’études dans l’eau et des exemples comme celui-ci sont légion.

Vous avez dit transports en commun, moins de pollution urbaine et moins de voitures en ville ? Atmosphère. Atmosphère, si véridique.

Ne nous soumettez pas aux opérateurs de la  téléphonie mobile qui facturent le matériel nécessaire aux services qu’ils fournissent, comme si ce matériel était en option. Le matériel est un matériel obligatoire et associé à l’abonnement aux services Internet, téléphonie et Télévision. Pourquoi le facturer ? Chez Orange, c’est 5 euros le mois. Chez les autres 49 euros à l’abonnement.

Si vous vous rétractez, vous payez le dérangement de ces Messieurs. A ce compte-là, c’est le droit de rétractation légal qui est supprimé de facto et les députés regardent cela sans broncher. Mais, ça c’est la citoyenneté. Ce sont autant d’arnaques incroyables.

Bouygues est champion. Il met deux à trois semaines pour installer une ligne. Et si entre temps, vous résiliez, il vous facture son dérangement. Entre temps, il vous livre un matériel qui ne sert à rien. Depuis le 9 de ce mois, j’ai sa Miami dont ils font la pub partout en stock chez moi. Pas de ligne, ni Internet, rien. Nous sommes le 18. Dans une semaine peut-être, il y aura peut-être quelque chose, m’ont-ils promis. Donc, en me rétractant, je perds deux fois : je paierais pour les services non reçus, que je sois dans les délais prévus par la loi ou non – et je recommencerais chez un autre opérateur.

Free et Orange sont plus sérieux. Mais, Orange c’est pour les professionnels, ils sont chers. Si vous appelez l’Afrique, vous êtes morts : ils pratiquent des tarifs exorbitants ; plus chers que Free qui facture les cartes prépayées utilisées sur leur réseau. Avec Orange, on s’est fâchés pour leurs fausses promesses sur l’abonnement mobile Open soit-disant j’avais 3 heures depuis l’Amérique. A l’arrivée, le simple fait d’avoir votre mobile ouvert vaut facturation et ça grimpe à la vitesse grand V. Presque tout le monde qui a  commis l’erreur de voyager avec sa puce en Afrique ou à l’étranger, est rentré avec une facture avoisinant les 500 euros.

Une dame m’a dit de laisser la puce en France et d’en acheter une autre à l’étranger. Jamais voyager avec ces puces qui promettent monts et merveilles et à l’arrivée, c’est cauchemar.

Les frais de dégroupage variant de 39,99 chez Free à 49 chez Bouygues sont à la charge du client. Ce qui n’est pas normal, car là-aussi, la création de la ligne est associée à l’abonnement. En cas de non-paiement, les opérateurs suspendent les services et vous les font payer quand même.

Ces chers opérateurs facturent le service après-vente à leurs clients. En gros, ils n’ont aucun risque, c’est tout pour la poire du client qui paie toutes leurs charges. Et pourtant, tout cela fait partie du service qu’ils fournissent.

A ce qu’il paraît, Bouygues et Numéricable seraient performants dans les centres urbains. Ailleurs, ils seraient à la ramasse. SFR s’est professionnalisé. Je n’ai pas testé, mais il semblerait qu’il y ait des problèmes de couverture de réseau…

La Citoyenneté c’est la Liberté. Et ce combat appelle une vigilance quotidienne.

Notre père, aidez-nous à avoir enfin une Police Citoyenne et réactive, celle qui lorsqu’on l’appelle, prend soin de s’informer sur la suite du problème pour lequel on l’a appelée. Cela s’appelle « assurer l’ordre et la sécurité ». Cela s’appelle le suivi.

Il paraît que tous ceux qui sont condamnés à moins de 2 ans de prison ne vont pas en prison, mais portent un bracelet électronique. Cela décourage la police. Le problème est qu’on raisonne toujours en termes de prison, gardes à vue, présentation chez le Juge, en termes de lourdeurs, alors qu’on peut alléger le process.

Un ado sous emprise parentale nocive doit pouvoir trouver assistance immédiatement et mis en sécurité. Idem pour un conjoint victime de la manipulation de l’autre. On a récemment vu un reportage où des hommes étaient battus, sous emprise de leurs femmes pendant 20 ans, lesquelles femmes leur interdisaient de sortir sans elle, leur intimaient de toujours dire où ils se trouvaient et confisquaient leurs cartes bancaires tout en ne manquant aucune occasion de les humilier en public. Cernés et dominés psychologiquement par leurs épouses tyranniques et vice-versa.

En fait la Justice et la Police laissent les proies aux loups et ne prennent pas en compte les faiblesses psychologiques et autres complications « communautaires » entre individus. Que peut faire un jeune ado face à un père violent et menaçant ? Le tabasser ou le tuer ? Ou inversement ?

Où est la Police ici ? Un ado est forcément confronté à une pression psychologique face à un père menaçant. La police devrait être cette figure de l’autre père – ou grand-frère  protecteur – en face. Mais, non, elle prend son temps et vous dit : « on verra ça demain, allez-y et s’il vous menace, appelez-nous, on viendra ». Aujourd’hui, c’est demain et je vois bien que le fils angoisse et appréhende ce moment qu’il repousse à demain, dimanche, lorsqu’il faudra aller prendre ses cours pour la reprise universitaire.

Au Canada et au Royaume-Uni, la police intervient tout de suite, dès le premier appel ou alors, ils appellent le père et lui intiment l’ordre de s’exécuter de suite et c’est fait.

Qui suit les conséquences des divorces  et que les choses se passent bien ? Au nom d’une pseudo-liberté, on abandonne les gens aux loups, purement et simplement.

Je le dis car hier, j’ai eu affaire avec la gendarmerie de l’Isère pour un problème concernant mon fils en prise avec son père. On m’a répondu qu’il avait 19 ans et qu’il fallait qu’il appelle lui. Il l’a fait et on lui a dit, qu’il fallait qu’il se rende le lendemain chez son père pour récupérer ses effets personnels bloqués et s’il rencontrait un problème, qu’il les rappelle.

La pression est donc du côté de l’ado de 19 ans, car moi la mère, je suis disqualifiée et eux les flics, l’Etat, se reposent tranquillement. Le père trône et attend sa proie chez lui pour la harceler encore plus. Ceci est digne d’un pays de merde et indigne de la France Citoyenne et Républicaine.

Qui aide les ados en France ? Qui ? Personne.

Qui aide les familles en  difficultés, hors restos du cœur et argent pour manger ? Personne.

Qui arrête les parents manipulateurs, fraudeurs et harceleurs ? Personne.

La faute originelle est celle-ci : le non-paiement de la pension alimentaire doit donner lieu à emprisonnement immédiat et non négociable. Une fois qu’on fait cela, on traite le mal à la racine et on protège les ados et les familles.

Où est la Police Citoyenne ? Où est la Justice de proximité ?

La Citoyenneté change la vie de tous les jours et protège les personnes psychologiquement. Il existe une insécurité psychologique insaisissable et non traitée qui dépasse toutes les autres. Le stress inutile est cause de maladies et de dysfonctionnements dont on se passerait bien… dans une société Normalisée et non « Normale », c’est-à-dire celle qui banalise le Mal, la fraude, la perversion, le cynisme, le mépris, l’étouffement, le racket parental et familial, l’immobilisme, etc…


Repartir à la reconquête de la République est l’urgence aujourd’hui et demain.
Et probablement pour des siècles et des siècles.

Vivement l’alternance.

Lorsque je dis ces choses-là, je ne les dis pas uniquement pour moi – quelque part, j’ai une zone de retraite – mais surtout pour tous ceux très nombreux qui souffrent en silence dans leurs domiciles et quotidiens devenus des prisons et des enfers… au nez et à la barbe d’une  République-Etouffoir qui laisse le cannibalisme proliférer. Sauvagement.

—————–

Ce Dimanche, le Président s’est dit prêt à aider les jeunes de moins de 25 ans qui travaillent, par une augmentation de leur pouvoir d’achat de 130 euros par mois. Cela ressemble étrangement au dispositif des heures supplémentaires défiscalisées d’un certain Nicolas Sarkozy supprimé par le même président.

C’est une réforme conjoncturelle et non structurelle que le président a proposée. Le Secrétaire national de la Gauche a fait une analyse particulièrement intéressante chez BFM en appelant à l’augmentation des salaires de la part des entreprises qui font des bénéfices importants et préfèrent redistribuer des dividendes à leurs actionnaires plutôt que d’augmenter les salaires. Par ailleurs, a-t-il indiqué, il est stupéfiant que le président mette de l’argent public dans ces emplois-jeunes dont plusieurs sont déjà financés par le biais du dispositif des « emplois-aidés ». On injecte deux fois de l’argent public en laissant les restaurateurs et autres agents ayant bénéficié d’avantages fiscaux sans contrepartie.

Plus encore que cela, il n’y a rien sur l’évasion fiscale.

Sera-t-il candidat en 2017 ? Il verra bien s’il y sera. De mon point de vue, la question n’est plus celle-ci. Le Président a deux ans pour faire le job pour la France et non plus pour sa réélection. Après tout, il le doit bien à la France qui lui a donné je ne sais plus combien de mandats en 30 ans de carrière politique.

J’aimerais bien, si vous le permettez, terminer ce billet pour de bon, par The Voice, surtout qu’on reste bien dans le thème de la Jeune génération.

THE VOICE 

Honneur à la jeunesse : à Mika et à Jennifer pour leur Job, notamment ces deux derniers samedis. Je les ai trouvés plus objectifs que leurs aînés trop pris par leurs subjectivités. Jennifer est surprenante : elle semble très douée pour le job de coach et apprend vite et bien. En plus, hier, elle portait une très jolie tenue aux couleurs acidulées. Ca lui va bien au teint.

Florent Pagny. Il y a trois semaines, en éliminant une vraie chanteuse pour le fraîcheur de la blonde platine pétillante, il y avait déjà comme un étonnement. Puis, le samedi, d’après, comme il fallait s’y attendre, la blonde n’a pas brillé, car ayant atteint un peu ses limites. Performance répétitive.

Puis, le samedi d’après, l’élimination-surprise d’Awa, qu a profité à Camille, était carrément grotesque, je m’excuse. L’excuse selon laquelle Awa a le temps d’attendre à 17 ans, comme David qui a rayonné hier, était tout sauf convaincante. Ca faisait entre préférence nationale et racisme larvé. Du très mauvais goût. Je déteste l’hypocrisie avec le sourire et les faux-semblants.

Camille, je n’ai rien contre, sauf qu’elle serait bien dans les guinguettes avec ses histoires ambiguës hors saison. J’aime pourtant beaucoup le rétro. Il était évident qu’elle allait s’écrouler. Je me demande bien comment elle a fait pour arriver jusque-là. Mais, bon. Son créneau à elle n’est pas vraiment The Voice, mais le Théâtre de rue, sans connotation péjorative. Et hier, cela s’est vu.

Le problème, c’est qu’on a été privé d’un véritable duel de femmes aux voix affirmées entre Anne Sylla qui se renouvelle constamment et Awa qui avait la même capacité. Cela a donné un duel sans saveur. Pas à la hauteur. Dommage.

Zazie.

Ah Zazie, là aussi duel qui retombe à plat, car l’élimination de Yohan était carrément insultante pour son talent et son charisme pour le coup. Zazie a employé le mot hier, à propos de Gullem qui n’a pas démérité, mais franchement aux côtés de l’authenticité et de la puissance vocale et technique de Yohan, Gullem, tout maître chant qu’il est, ne faisait pas le poids. Mais, Zazie avait prévenu qu’elle faisait un choix « subjectif ». Oui, sauf que Gullem, comme Camille, ont atteint leurs limites et ne se renouvellent pas. C’est toujours la même chose qu’ils proposent. Un peu trop monotone. Je suis ici le canevas de l’émission.

Donc, Yohan interprétant un Cabrel à la Jacques Brel, c’était fort et magnifique pour la langue française. Le chant de Yohan se déguste ; il ne s’écoute pas seulement. Du coup, on a aussi loupé un vrai duel entre Lilian, bien, et Yohan. 

Fort heureusement, le public a tranché. Net et sans bavure.

Jennifer

Elle m’a étonnée en repêchant le black, j’oublie son nom, je m’excuse, car il a lui aussi calé, faute de pouvoir se renouveler et puis la chanson de Stromae lui a été fatale. Mais, je dois dire que ses choix m’ont convaincue.

Battista, le samedi d’avant avec « s’il suffisait qu’on s’aime » de Céline Dion était magique. Par contre, hier, elle a montré ses limites : on a eu du mal à distinguer la part de fébrilité du faux. Au début, les notes trop aiguës et imprécises étaient fausses. A la fin, de l’Ave Maria, c’était plus juste. Le duo avec Come  – je m’excuse si j’écorche le nom – lui a été fatal. Les notes du jeune homme étaient claires et précises au moment où celles de Battista semblaient s’écrouler dans l’imprécision et l’hésitation.

Battista s’est enfermée dans son registre ultra-émotionnel. Elle aurait dû changer de registre. Ave Maria irait à Lilian comme un gant.

Mika

En piquant David à Pagny, il a fait un excellent choix. Son interprétation de Beyonce en rock à la Elvis était du Grand Art et très osé. Etonnant et très réussi. Comme Florent Pagny l’a dit lui-même, si David gagne, sa réputation de Coach en prendra un coup.

Tu m’étonnes. Lorsque votre subjectivité est aussi déconnectée de la subjectivité collective du public, alors, il y a comme un problème. Non pas que je prône la dictature du public, mais, la voix parle et se suffit à elle-même.

Merci à ce public objectif. Puisqu’il est composé de jeunes en majorité, ça montre bien que la jeunesse est moins compliquée que ses aînés et ça c’est une excellente nouvelle.

Honneur à l’objectivité de Jennifer et de Mika. La musique étant un langage universel, pas étonnant qu’ils aient été le plus en harmonie avec le public.

Voici qui va me faire des amis supplémentaires.

Si on ne peut plus rien dire… Suivez le lien ci-dessous. Détente assurée.

UN SUPPLEMENT DE HOLLANDE – NON MERCI. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*