Antoine Gosset Grainville, l’homme qui tombe à pic et qui ment aussi ? Témoignage suspect

Share Button

Nouveau rebondissement ce soir sur les déclarations de J.P. Jouyet. Un troisième homme, répondant au nom ci-dessus mentionné, et présent à la rencontre Jouyet/Fillon, contredit les propos de J.P. Jouyet concernant une demande de pression de F. Fillon sur le solde des comptes de campagne du candidat NS par  l’UMP et sur d’autres affaires visant NS.

Où était-il depuis tout ce temps là ? Il semblerait qu’il ait dit quelque chose comme cela samedi. Mais personne n’avait compris sa langue.

Son intervention sent le souffre et, s’il voulait aider François Fillon, il l’enfonce, car cela sent trop le sauvetage de dernière minute d’un ami qui vient sauver son ami d’un mauvais pas.

Il faudrait qu’il nous apporte son enregistrement. Au fait J.P. Jouyet en a-t-il un ? Y avait-il un autre participant à l’entretien ?

J.P. Jouyet ne peut pas inventer de telles choses. 

De l’autre côté, ces choses-là sont monnaie courante dans le milieu. Les hommes politiques se disent opposés en public et, lorsqu’ils se voient en privé, c’est en catimini.

Ainsi que le disait Claude Guéant chez BFM ce soir, la partie du témoignage de ce troisième homme qui tombe à pic affirmant que les deux hommes n’auraient pas parlé de politique nationale est surréaliste. Suspecte même, car il est impensable que deux sommités de l’Etat se rencontrent et ne parlent pas de politique intérieure : cela ne se peut pas. Ca fait partie du job.

Fallait-il le révéler ? That’s the question.

Et puis c’était quoi ce déjeuner en amis avec les journalistes, partis à la chasse à Sarko ?

Maintenant, s’il a tout inventé, on est prêt à tout entendre. Ce serait bien une première…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*