UMP. Le vide de leadership a laissé béante la porte du retour de Nicolas Sarkozy.

Share Button

UMP. Retour de Nicolas Sarkozy. La nature a horreur du vide.

Voici un Livret que je vous propose pour marquer l’heure H du retour en politique de Nicolas Sarkozy. On va dire que c’est le top départ d’une reconquête qu’on souhaite formidable. Va-t-on assister à un remake de la chevauchée fantastique ? Qui vivra verra. Toujours est-il que les ingrédients d’une telle épopée sont réunis.

Que restera-t-il de sa première interview avec Laurent Delahousse ? Ce livret pourrait être ce témoignage précieux. Une bonne partie de la réussite réside dans le bon timing et le bon départ. Un mauvais ou un faux départ avait marqué la présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy avec plusieurs ratés et un démarrage poussif.

Cette fois-ci, si on en juge par les évènements de cette semaine : la rentrée chez Delahousse et le meeting de Jeudi soir, faisant salle plus que comble, meeting organisé au pied levé, alors, le départ se fait en fanfares.

Rien que cela, c’est déjà le Changement d’atmosphère dans la sphère politique, bien triste et austère.

Les drapeaux sont en berne pour le français tué sur un terrain de guerre. La guerre est sale et il faut se le rappeler toujours et tout faire pour l’éviter.

Dans son discours à la 69ème session des Nations Unies, Obama a dit cette phrase forte : La Paix n’est pas uniquement l’absence de guerre, elle est aussi (menacée par) l’absence d’opportunités. Autrement dit, un pays où le peuple est sans avenir est un territoire menacé de guerre, d’insécurités et de violences.

A côté de cela, la radicalisation est un moindre mal. Il faut même la souhaiter, car elle permet de canaliser les passions. Par une forme de Catharsis. C’est mieux que la Révolution. Mieux, ça permet de voir venir et de tenir dans l’Enfer social que chaque citoyen doit combattre avec son énergie vitale. Autrement engager, sa vie, s’il le faut.

Tant qu’il y aura des Enfers sociaux, des livres comme ceux-ci ne seront pas vains. Victor Hugo, préface des Misérables.

Le Peuple Ukrainien de l’Est n’a pas choisi son Enfer qui lui a été imposé par l’Union Européenne, habituée des coups d’Etats destructeurs des Etats – Lybie, Côte d’Ivoire, Soudan, Syrie, Irak, Afghanistan – et la liste est longue. PLUS JAMAIS DE COUPS D’ETATS NULLE PART AU MONDE. Le régime putschiste de Kiev qui n’a aucune légitimité, sauf celle de la loi de la Force et des coups d’Etats, annonce que l’Ukraine rejoindra l’UE à l’horizon 2020. Avec quel mandat ? Sous quelle procédure ? Le peuple Ukrainien sera-t-il consulté ? Par référendum ? Que restera-t-il de l’Ukraine d’ici là et que deviendra l’Ukraine de l’Est, en admettant, qu’elle reste Ukrainienne sous ce choix dictatorial ? La guerre est déclarée aux Ukrainiens de l’Est par un Président qui dit vouloir oeuvrer pour la Paix Civile. Quelle paix ?

Sa Paix ? Celle de Kiev uniquement où les habitants mettent un Parlementaire dans la poubelle, le couvrant d’ordures et prenant un malin plaisir à le faire. Une honte et le dégoût total. A-t-on  entendu ce président Putschiste gronder et condamner les auteurs de tels crimes de la démocratie, voire légiférer en la matière ? Ces gens méritent d’être sanctionnés par des travaux d’intérêt général au moins et doivent fournir des excuses. Que pense l’UE de ces comportements barbares ? Rien, elle est à l’aise. Demain, il ne faudra pas alors jouer les mijorées.

Les Européens ont institutionnalisé la barbarie en Afrique et en Asie du temps de la colonisation. La décapitation faisait partie de la panoplie de la TERREUR et de la TORTURE. Est-ce une raison pour la reconduire ? Certainement pas. Mais, l’exemple vient de loin. Et d’ailleurs.

Au Cameroun, non loin de Boum Yebel, j’en parle incessamment, car c’est là que naît l’idée de l’INDEPENDANCE DU CAMEROUN PORTEE PAR  UM NYOBE LE PERE FONDATEUR DE LA NATION CAMEROUNAISE, ce PERE FONDATEUR FUT DECAPITE PAR MESSMER QUI S’EN VANTAIT COMME TROPHEE DE GUERRE AU BOUT D’UNE RESISTANCE FAROUCHE A MAINS NUES. LE CORPS FUT EXPOSE A BOUM YEBEL SANS TETE ASSIS A MEME LE SOL COMME UNE DEPOUILLE DIABOLIQUE ALORS QU’IL S’AGIT D’UN SAUVEUR.

C’ETAIT TOUT UN PEUPLE QU’ON FOULAIT AUX PIEDS DANS LES RICANEMENTS, LES RAILLERIES ET LES  HUMILIATIONS.

Pour arriver à trouver ce Général de Guerre, chef des troupes, meneur d’hommes et de l’Indépendance dans le maquis, il fallut faire appel aux Traîtres nationaux. A un en particulier, comme toujours l’ami proche qui connaît les mots de passe dans la forêt africaine et les caches de UM NYOBE. La corruption et le crime se sont ainsi substitués aux valeurs de patriotisme et de mérite, voire de travail. PAIX TRAVAIL PATRIE est la devise du Cameroun. C’est très joli, sauf que cette paix se fait au détriment du travail et de la patrie qui sont des valeurs subalternes au Cameroun. La prostitution et la corruption sont en fait les cautions de cette prétendue paix sous laquelle se cache un mécontentement à peine dissimulé. Attention à l’effet cocotte minute.

Si vous suivez l’actualité post-mondial Brésilien, vous avez eu des échos de prostitution d’une certaine star sportive dont la maîtresse s’encanaille avec les autorités camerounaises, les photos ont circulé dans le Web. Obscènes. Idem, depuis que Ebola fait rage, les autorités camerounaises ont interdit le commerce du gibier à Boum Yebel, le site du péage de l’axe lourd Yaoundé-Douala qui rapporte beaucoup, en tant que principale artère de circulation entre les deux capitales Yaoundé, la politique et Douala, l’économique, la ville portuaire. De là également, on peut rejoindre un site touristique par excellence, Kribi, l’Océane, la plage.

Ce commerce du gibier à Boum Yebel était et est l’emblème de ce site ; un emblème ayant valeur touristique. Il était l’activité des femmes et nourrissait des familles entières et nombreuses par ce biais tout en faisant le bonheur de plusieurs voyageurs. Consommer cette viande de gibier à Boum Yebel lorsqu’on passe par  là est un rituel obligatoire. C’est pas possible de faire autrement. Et puis, franchement, ces femmes se surpassent pour le plaisir des palais des voyageurs.

L’économie de cette commune petite au demeurant va en pâtir. Les femmes vont aller grossir les rangs de la prostitution pour continuer à nourrir leur progéniture et famille. Cette décision est totalement insensée et criminelle. Mais, qu’importe le crime ! Les autorités ne peuvent pas faire de recherche et un travail sérieux pour déterminer quoi est porteur d’Ebola ou la source du risque. Comme d’habitude, on évite le fonds du problème qui est la saleté, encore et encore, la merde partout, les baraquements en guise de restaurants, les chaises en ferraille recyclée qui peuvent vous trouer les fesses et vous contaminer mortellement sur le coup, etc… Degré zéro de l’urbanisme et de l’aménagement du Territoire. On y parle pourtant de Décentralisation, en tuant l’activité économique vite fait. On en reparlera dans le détail dans « EBOLA LA PESTE NOIRE ».

On ne travaille pas, on prend la machette et on élimine les problèmes comme cela. Du moins le croit-on.

Au Cameroun comme en France, on aime bien les dépouilles et les nouilles.  Les fripouilles aussi.

Nicolas Sarkozy a participé à tout ce mic-mac, en spectateur et en acteur voire en bénéficiaire mais ici la Justice se prononcera.

« UMP. Retour de Nicolas Sarkozy. La nature a horreur du vide » vous parle de l’offre politique aujourd’hui en France.

Chez Amazon. Lire ici.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*