La Rochelle. Le trop plein du vide. La République des Singes.

Share Button

« Elles seront deux absentes. L’université d’été du PS qui se tient jusqu’à dimanche à La Rochelle va se tenir sans Ségolène Royal, occupée à promouvoir la transition énergétique dans les outre-mer. La rentrée du parti socialiste se fera aussi sans Martine Aubry qui fait l’impasse sur le rendez-vous rochelais pour la première fois depuis très longtemps ».

Extrait du Huffingpost France « Université d’été du PS : Martine Aubry, absente à La Rochelle, prépare sa riposte ».

Si on voulait résumer les singeries de Mme Taubira en déplacement à la Rochelle, cet extrait montre bien à quel bien sa présence est marquée du sceau du couvercle destiné à cacher la béance de cette double absence, oh combien symbolique.

Sans Aubry et sans Royal, les deux têtes féminines de ce parti socialiste qui agonise, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a malaise. La première, Aubry, a dédaigné. La seconde à ignoré la comedy show.

Taubira a donc accepté de se soumettre, conformément au profil maléfique qui poursuit sa race qui a reçu et la soumission et le complexe noir en héritage – lorsqu’on est des DOM-TOM, c’est encore pire. Des hommes esclaves dans l’âme qui ont désespéré le poète Aimé Césaire (photo à la Une) qui avait compris que son peuple n’était pas prêt à revendiquer et à prendre son indépendance. Partout au monde, les hommes se sont soulevés pour prendre leur liberté. Derniers en date, les Ukrainiens de l’Est et le Hamas.

Dans les DOM-TOM, c’est couché. Mayotte, Polynésie, les Antilles, la Réunion, même pleutrerie, si je peux m’exprimer ainsi. Voyez l’autre Harlem Désir, tous ces gens portés à bous-de-bras par des mentors et des superstructures aliénantes. Taubira, un sous-produit Montebourgeois, porté à bout de bras en tant que tel. Désir, un sous-produit Hollandais, porté et poussé par le cul de la même manière. Tous les deux, des bouche-trous ou coins. Des valets à la corvée. L’un, un temps au parti pour assurer l’intérim, en attendant Cambadélis et récompensé aujourd’hui pour ses bons et loyaux services. L’autre au gouvernement, à la Justice, on se demande bien sur la base de quoi les postes sont attribués en France. Taubira à la Justice, c’est plus qu’une moquerie : une singerie.

Il faut confier ce poste là aux juristes, magistrats et/ou avocats ou à ceux qui ont fait leurs preuves dans ce domaine, je pense à l’Observatoire des Prisons par exemple. Taubira n’a pas le profil. Mais pourquoi l’a-t-on postée là ? Pour s’en servir comme on se sert d’un singe dans un zoo, on le dresse et on l’envoie exécuter les basses besognes, trop sales pour que l’homme Blanc se salisse les mains. Après tout, il y a bien des racailles blacks pour le faire. Ils sont les héritiers de la trahison, de la bassesse, de la soumission aveugle, de la lâcheté sans bornes et d’un complexe d’infériorité Nègre que rien n’efface, ni le temps, ni la mémoire, ni les enjeux, ni la conscience, à supposer même qu’ils en aient une.

On pensait cette époque révolue. Un Nègre émancipé de sa condition aurait soit démissionné, soit dit « non, ceci n’est pas mon job d’introduire et de défendre le mariage gay en France« . Avec des z’élites noires vendues comme celle-ci, il faut détourner le regard à leur passage, de peur que des envies soudaines de cracher vous prennent à la gorge et que vous soyiez tenté de commettre une grande imprudence. On n’en pense pas moins. Quand on dit envie de cracher, il faut l’entendre au second degré, au sens d’un dégoût total.

Entre Taubira et Montebourg, la distance est infinie : celle qui sépare un passé sombre et douloureux et l’espoir d’un renouveau. Un peu comme le jour (Montebourg) et la nuit (Taubira). Racolage donc à la Rochelle auprès des frondeurs, ni plus, ni moins. Que retiendra-t-on du passage de Taubira à la Justice ? Un laxisme de plus et beaucoup de divagations. Là aussi casting déplorable.

Mais ce n’était pas même l’objet de ce billet, même si rien n’empêchait de le commencer par là, pour nous introduire à la République des Singes qui opère actuellement en France.

REPUBLIQUE DES SINGES

La messe est dite : Hollande sera du Sarkozy bis, mais déformé par l’imitation. C’est dans la nature du singe que de savoir imiter.  Mais c’est aussi dans sa nature que d’imiter mal au point de caricaturer l’ensemble.  Le singe est aussi un chenapand et un chipeur. C’est la même racine et c’est la même nature. Lorsqu’on dit ici qu’on est dans une République des singes, on ne fait pas une jeu de mots facile : c’est prouvable et c’est prouvé. Dans chenapand, vous avez une ruse malhonnête et dans chipeur, vous avez le voleur. La République des Singes et un condense de ces profils : ce sont des voleurs et des imposteurs. Des scélérats arrivés là par des chemins obscurs. C’est vérifiable : le dernière livraison d’un remaniement de foire nous a livrés quelques specimen bien croquants. Notre Ministre de l’économie, parfait homme de main de Mr le Secrétaire Général de l’Elysée, qui a prononcé la liste des membres du gouvernement qu’il a contribué à façonner de l’intérieur est un condensé de cette grande illusion foraine.

Admirez la conjonction « Rue 89 » a mis en lumière l’arnaque – Macron a travaillé à l’Elysée avec Mr Jouyet. On le retrouve à l’Economie et on essaie de nous faire croire que c’est un  homme nouveau. Entretemps, il a été détaché chez Rothschild pour y apprendre le métier de chipeur professionnel.

Jouyet a été président de l’Autorité des Marchés Financiers qui contrôlait entre autres, Rothschild.

L’épisode dit deux choses : on ne devrait pas passer de l’Elysée à la banque privée avant un délai de 5 ans. C’est incompatible et c’est du délit d’initié caractérisé, puisqu’on connaît les plans à 5-10 ans, d’investissements de l’Etat. Chipeur.

Attali et Jouyet ont tous bouffé chez Sarko et chez Hollande. Comment les qualifier ? Je laisse tomber, car ce n’est pas de leur faute : tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. ce même Attali qui n’a pas compris que l’ère Mitterandienne était révolue a promis un avenir de présidentiable à Macron. Même pas en rêve.

 

Deux et j’en termine, il faut revenir sur le calendrier des législatives de l’autre chenapand de Jospin, fossoyeur de la République et de l’esprit des lois. Cela s’appelle remettre les choses à l’endroit. Chenapand voir définition plus haut.

 

Si ce calendrier n’avait pas été manipulé, on ne serait pas coincés en ce moment. Les Institutions avaient prévu leur propre respiration, sans qu’il y ait besoin de faire une Révolution ou de commettre un crime Républicain.

Si ce rythme avait été respecté, la transition se ferait aujourd’hui et Hollande serait obligé de cohabiter, rien ne l’empêchant de démissionner. Cela écarte l’idée d’un référendum révocatoire qui peut fragiliser les institutions.

Mais voilà, les chenepands ont pensé à la chose depuis longtemps et verrouillé le tout. En d’autres temps, on dirait mort aux rats. 

Les prochains candidats doivent IMPERATIVEMENT RETABLIR LE CALENDRIER LEGISLATIF COMME ON LE FAIT AUX ETATS-UNIS A MI-MANDAT PRESIDENTIEL ET CA FONCTIONNE.

AINSI LE PEUPLE AURA VOIX AUX CHAPITRE ET LES PARLEMENTAIRES NE SERAIENT PAS EN POSTE POUR LEURS  INDEMNITES MAIS POUR LEUR VALEUR REPRESENTATIVE. LE PARLEMENT DU JOUR NE REPRESENTE PAS LA VOIX DU PEUPLE. UN PRESIDENT QUI FAIT 17-20 % MAX D’OPINIONS FAVORABLES DEPUIS SON ELECTION ET QUI GENERE 80% DE MECONTENTENTEMENTS EN PERMANENCE DEPUIS TOUT CE TEMPS-LA EST UNE ARNAQUE REPUBLICAINE DES LORS QU’IL EN DEVIENT IRREVOCABLE PAR UN VERROUILLAGE INSTITUTIONNEL PENSE ET ORGANISE PAR SON PROPRE GANG.

C’EST DU DESPOTISME PAS MEME ECLAIRE.

VALLS VIENDRA BIEN AU PARLEMENT UN JOUR APRES SON REMANIEMENT EN SALLE – JE DEVRAIS DIRE REMANIEMENT EN CHAMBRE OU DE SALON. IL SORTIRA BIEN DU BOIS APRES LES ORDONNANCES. IL Y AURA BIEN UN VOTE SUR LE BUDGET…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*