Crise à l’UMP. Si Copé tombe, Sarkozy tombe. Apparemment, c’est déjà le cas.

Share Button

Donc, résumons. Une boîte de communication créée – ainsi que je vous l’avais déjà dit avec un client unique, car c’est ainsi que la communication fonctionne en France, partout, une boîte de communication se spécialise dans l’événementiel – les Events & Co – aux fins d’organisation de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2012. Et, puisque notre ex président a la folie des grandeurs et le bling-bling qu’on lui connaît, pour causes de fréquentations épouvantables – le bling bling sauvage de la fashion universe (1) recopié encore plus vulgairement par les rappeurs blacks en singes universels montant tout ce qui s’est fait souffler le popotin à l’hydrogène avec force de « bites » (pardon)  pornos en quantités multiples que les spécialistes des tournantes en zones banlieusardes adorent, étant adeptes du mauvais goût et de la vulgarité en tout – arrivisme à la Cendrillon oblige – et leurs soeurs guenons qui ne sont pas en reste de coups de pieds dans la queue (pardon) de leur beau-frère, histoire de bien marquer que cet univers-là a été visité et revisité au point de recevoir un bon coup de pied, y compris devant sa frangine. Voilà nos fréquentations qui font la Une de l’Info, des journaux et des agrégateurs de web soi-disant informatifs, alors qu’ils ne font que recopier de manière déloyale, closer, Public, Gala, Match, et j’en oublie d’autres dont c’est le positionnement, qu’on les aime ou pas. Il faut faire payer cette concurrence déloyale par les prédateurs de ce genre, qui se nomment magazines d’informations, en allant brouter chez le voisin qui n’a pas ce même qualificatif.

(1) Je dois préciser ici que je n’ai rien contre la Mode, mais contre la caricature qu’elle est devenue. Que reste-t-il entre Chanel, la grâce personnifiée et les défilés des mannequins squelettiques, sans âmes auxquels on assiste aujourd’hui ? Rien. D’un côté, un monde en volume, en raffinement et vivant et de l’autre une espèce de morgue avant l’heure. Entre les deux moments, la troisième dimension a disparu, le mystère du charme et la noblesse de l’élégance également. C’est plat, fade, superficiel, artificiel et il n’y a plus de place pour le rêve. Le nu et les omoplates sont trop saillantes et vous stoppent net. Reste le fric.

Voilà l’univers que Sarko affectionne et son ex, Cécilia, a tout recopié, initiée à la fraude depuis sa mission clandestine en Lybie, en mercenaire qu’elle est devenue, pour soi-disant libérer les Infirmières de Bulgarie. Déjà, l’intrusion illégale en Lybie, déjà le viol d’un territoire souverain, déjà le comportement Kamikaze qui sera couronné plus tard  aux Nations-Unies par une no-fly zone gangsteriste. Les comportements de gangs et de gangsters ont la vie dure et se contaminent du monde médiatico-culturo-gay-nudiste au monde politique. Leur alliance est forcément diabolique. Que faut-il attendre des gangsters qui s’accouplent ou qui se marient entre eux ? Rien, tôt ou tard, tout ce cirque est condamné, car assis sur du vent. Ce qui unit ces gens-là, par-dessus tout, c’est le fric. L’amour du fric. A ce compte-là, les révélations de l’UMP sont terribles.

Copé ? Maître de la Magouille ? C’est énorme. Copé, porteur des valises de fric (c’est une image) pour Sarkozy ? C’est inouï. Et, dans le même temps, il a organisé une quête nationale, genre l’UMP est trop endettée et ne peut pas régler ses dettes, alors que l’équivalent qu’il demandait aux Français 11 millions d’euros était planqué. Pire, on annonce que le montant serait encore plus élevé… Si on additionne à cela le racket de Bettencourt, malgré le non-lieu, il est clair maintenant qu’il y a eu racket, plus le fric de Kadhafi qui a lui aussi participé aux financements de ces campagnes, je propose aux juges de remonter à 2007 également, car là, on dépasse les bornes, ça fait un fric fou. Il est impossible que tout ce fric ait servi uniquement à la campagne. Les Juges doivent pousser l’enquête jusqu’à ses extrémités.

Nous y voilà.

Durant la campagne, on a entendu Estrosi et Copé s’opposer à des frioritures telles que les 30 euros qu’on ne paie plus pour l’AME  (Aide médicale d’Etat) et pour conditionner les aides sociales (allocations familiales). Dois je rappeler ici que les clandestins demandent tous un Droit d’Asile, alors que tous les pays africains n’étaient plus en guerre depuis longtemps et que cela se voit à l’oeil nu. Ils demandent l’asile prétextant d’être persécutés, ne sachant même pas parler un Français correct, sans diplômes, misérables prétendant être persécutés, alors qu’ils ne sont connus nulle part comme activiste ou militant. Bref que du pipeau avalé et les intéressés sont admis dans les foyers, perçoivent 100 euros par semaine soit de la part du Conseil Général, soit de la Mairie, ont droit à l’AME et aux transports gratuits, hors système allocations familiales.

Mais que raconte Mr. Estrosi ? Lorsqu’un étranger voit sa régularisation interrompue ou en retard, pendant ce temps-là, elle le plus souvent, la mère et les enfants ne touchent pas les allocations familiales. Depuis quelque temps, il n’y a plus de rappel et pourquoi ? Parce que, entretemps, Mr Estrosi, le conseil général via la petite enfance règle l’équivalent des besoins de la famille y compris lorsque le titre arrive et qu’il faut s’acquitter d’un timbre fiscal. Quand on entend les montants détournés par l’UMP et qu’on repense aux propos tenus par cette même UMP, le dernier jour de campagne, je dis que c’est Ignoble.

Alors l’immigration.

Y a-t-il trop ou beaucoup d’immigrés ? Oui, au sens où il n’y a pas de critères d’admission et ce laxisme favorise le n’importe quoi en France, en matière d’immigration. Ici, je donne raison à Le Pen, car tout désordre finit toujours par se payer. J’ai toujours déplorer le manque de visibilité de la politique de l’immigration et surtout, le fait qu’on en décide au Parlement sans y associer les Français qui doivent non seulement participer à la décision de savoir qui ils veulent accueillir, mais encore avoir un compte-rendu régulier de l’état des choses : leur application, les entrées et le pourquoi ? Cela s’appelle la Démocratie tout simplement. On a ainsi une correspondance parfaite entre la façon dont est gérée l’Europe, sans les peuples, et l’immigration et j’y ajoute les relations franco-africaines.

Tant que les gens ne sont pas au courant de ce qui se passe avec la politique de l’immigration et qu’on voit un peu de tout arriver, alors, ils auront raison de dire qu’il y a trop d’immigrés.

C’est un fait que l’Afrique contribuait au financement des campagnes présidentielles en France. L’immigration est-elle la promesse en retour, pour soulager les présidents africains et les dédouaner de s’occuper de leurs peuples ? Toujours est-il que les Africains le ressentent comme tels, habitués eux aussi à la facilité d’une part, et à vouloir vivre une vie de luxe inaccessible sans les efforts pour cela. Demandez leur d’aller revendiquer leurs droits civiques en Afrique, il n’y aura plus personne. Mais dites leur de venir nettoyer les TGV et autres poubelles ici, ils courent. Il y a une disposition innée chez L’homme Noir, qui fait que chaque homme Noir ou femme se pense l’égal(e) de l’autre, où qu’il vive, où qu’il soit né et quoi qu’il ait fait ou pas. C’est que l’Afrique n’a pas de valeurs, ni de hiérarchie de valeurs et manque de discipline sur tout. En cela, on assiste à une régression identique en Occident, c’est pourquoi je lutte contre cela, car je sais les ravages que cela occasionne, lorsque la pute, le voyou deviennent le modèle dans une société ou lorsque le système D supplante le Droit et la fraude la Justice.

En Afrique, quelqu’un m’a dit qu’un Blanc qui travaille avec lui et qui connaît bien l’Afrique, un ex banquier, lui a dit une chose troublante : « l’homme noir est assommé par la culture de l’homme blanc et il voit mal comment celui-ci (l’homme noir) va s’en sortir. Tu m’étonnes. L’homme noir n’est pas assommé, il n’est pas en initiative, habitué qu’il est à idolâtrer ce que les autres font de Grand ou à le recopier. C’est un Suiviste Né. Il ne se casse pas les méninges et lorsqu’il affiche un certain courage, c’est pour venir pleurer auprès de Laurent Fabius, comme ces Gabonais de l’Opposition à Ali, ou les Tsisekedi en RDC pleurant devant Hollande, qu’ils ont besoin d’aide.

Oui, la France soutient la classe des dictateurs –  sur le déclin et sur le  départ, c’est le cycle qui commande qu’il en soit ainsi et Boko Haram est un signal pour ceux qui ne voient pas au-delà de ce qu’ils voient (Parole d’un Vrai Singe dans le Roi Lion) – Mais, NON la France n’interdit pas aux hommes de revendiquer leur liberté. Pourquoi les Africains ne le font-ils pas, comme les Blancs l’ont fait ici ? Et je vais vous en dire plus ? Si vous commencez à le faire, ils vont vous abandonner sur l’espace public, vous critiquer, se liguer contre vous, tout en se plaignant en privé. Comment dit-on de quelqu’un qui est corrompu jusqu’à en être le symbole vivant de la lâcheté et un peu spectateur de sa propre vie ?

Cette discussion, je la poursuivrai plus en détail ultérieurement, un peu comme « Clandestin, un Destin » 2. Vous connaissez déjà le 1.

La crise à l’UMP change la donne des prochaines élections

Hollande, il faut que je l’oublie, mais comment puis-je ? Son ami Vallini  me doit 18 000 euros, pour rupture abusive de contrat. Mais, Hollande a dit qu’il fallait que l’Europe change. Si la France commençait par changer, ce serait peut-être bien. Mais il a deux ans, jour pour jour, pour rattraper son retard, si cela est encore possible.

Larry Summers, ex conseiller économique de Barack Obama,  a qualifié ce qui s’est passé aux dernières élections européennes de conséquence d’un « projet élitiste ». Le projet européen était un projet élitiste. L’idée qu’on puisse avoir une monnaie unique sans harmonisation est un écueil. Le résultat : Echec et Mat. Voir dans CNN (Quest means Business)

L’euro arnaque ? Certainement. Il a contribué à augmenté dangereusement le coût de la vie la rendant trop chère et, du coup, appauvrissant les citoyens européens. L’Europe est un projet d’appauvrissement des Citoyens, c’était écrit, car la parité n’est pas alignée sur les salaires réels. Pour que l’euro soit supportable, il faudra augmenter les salaires des non-Allemands au moins du double et en valeur faciale, puisque 1 euro = 6,50 francs, que faut-il en conclure ? Les économistes peuvent-ils faire un calcul ici ? Mais voilà, le FMI ne parle jamais d’augmentation des salaires, mais de coupes. Le gouvernement Français et Grec parlent de la même façon. Valls voulaient geler les salaires des fonctionnaires et tout le reste. C’est contreproductif, c’est le contraire qu’il convient de faire pour relancer la croissance, pas uniquement via la consommation.

Le changement de l’Europe en faveur de la croissance – ainsi que Hollande le demande ; lui-même ne semble pas en prendre la voie – est à ce prix. Bien sûr, on parle de l’investissement. Tout dépend de la temporalité à partir de laquelle on raisonne. Mais bon. La réforme institutionnelle qui comprend celle des territoires doit s’accompagner d’une réflexion sur la hausse des salaires et des minimas sociaux et d’une réflexion sur le crédit. A mon avis, le crédit doit devenir un Droit.  A court terme, cela va sembler accélérer la dette mais à moyen terme, la France va y gagner.

Alors, on me dit  « ce discours exclut l’Europe ». Cela me permet de préciser une phrase utilisée ici et j’ai noté que Hollande a apporté la précision, dans son allocution télévisuelle d’après élections,  « l’avenir de la France est dans l’Europe ». En disant que l’avenir de la France c’est l’Europe, c’est vrai, mais cela cour-circuite peut-être, dans l’esprit de certains, l’étape de l’inclusion, avant l’incorporation finale, disons plutôt « l’osmose », pour éviter d’effrayer les identitaires. L’identité ça ne s’efface pas. Pour le dire autrement, les identités ne meurent jamais. Pas la peine d’avoir peur des épouvantails brandis par le Front.

Donc, retour au plan de Cameron qui demande que l’Europe renvoie les compétences aux Etats-Nations et demande moins de transposition de directives, c’est-à-dire en fait, en prenne moins. On va donc déjà approfondir l’existant, le nettoyer et le transformer, c’est déjà assez de travail pour une mandature.

En France

D’abord, Lagarde, NKM étaient les porte-parole de Nicolas Sarkozy, il faut qu’on les entende sur le scandale des financements de l’UMP, en tant que proches collaborateurs.

2 ans seront-ils suffisants pour l’UDI et l’UMP dans la construction d’une crédibilité électorale ?

En lisant les tracts de campagne, le tract de l’UDI était le moins parlant, un peu sec, comme leur site qui en met trop plein la vue et ne restitue pas une sélection pertinente, un peu comme un foisonnement d’une offre trop éparpillée pour être sélectionnable. L’UDI doit absorber toutes ses chapelles en un bloc, sinon, elle perdra en lisibilité, au moment des présidentielles. Modem par-ci, Nouveau-Centre par là et tout le reste, parti radical, il faut se dissoudre dans l’UDI et là, je vois déjà ici le hic. Devenir un bloc d’un seul tenant et avoir un Chef au Centre. Sera-ce le choix ? J’en doute. Ce n’est pas culturellement Français.

A Gauche, sans la Gauche plurielle, personne ne peut gagner. Triste constat d’un PS qui dépérit. Cambadélis a du boulot.

Jamais deux sans trois ? Il faudra veiller et élever le seuil de l’alerte, le moment venu.

Je conclus avec la Presse qui a, une fois de plus, favorisé le Front National dans cette campagne et fait un mauvais jeu. C’est la seconde fois qu’on leur fait confiance et qu’ils trichent. Pour les présidentielles, la vigilance sera redoublée et on va anticiper tous les coups. Non pas qu’une victoire du Front soit possible à cette échelle, il faut raison garder, mais pour éviter justement que les plus jeunes, les moins cultivés et tous les citoyens affaiblis – pour des motifs supposés et réels –  qui subissent le matraque médiatique et le boivent comme du vin dans les campagnes ne s’abreuvent plus aux sillons de la haine du sang impur et tutti quanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*