Dimanche. Votez pour La Nouvelle Europe. Voici un pense pas bête.

Share Button

A deux jours des élections, on a désamorcé un certain nombre de contre-vérités, malgré le laps de temps très court, pour cet exercice. Mais, plutôt que de s’appesantir sur les regrets, il faut rester en mouvement et toujours préférer la raison à la démagogie irraisonnée de certains. Nous savons tous qu’en période électorale, il est tentant de faire usage de n’importe quel argument pour gagner et que, sur cette lancée, d’aucuns ne reculent devant rien.

Démêler le vrai du faux doit faire partie des réflexes de chacun. Et puis, merde, nous sommes le pays de Descartes. Alors, cogitons un peu, une fois de plus, avant le Jour J.

De ce qui se dit autour de l’immigration depuis longtemps et du débat d’hier à la télé – je n’ai pas suivi afin d’éviter d’entendre les mêmes rengaines et, apparemment, j’ai eu raison, si j’en crois le reporting fait par l’Obs, mon allié sur cette campagne, pour le Meilleur comme pour le Pire.

Mais, puisque vous avez regardé, vous avez noté que le débat sur l’immigration en France est franco-français. Les débatteurs font comme si la France était seule au monde ou en Europe, une sorte d’ilôt de confort, souillé par les immigrés.  Evidemment, eux ils ne souillent personne au monde, restent confortablement assis chez eux et n’ont jamais colonisé, ni envahi, ni pillé nulle part au monde. Ce sont de doux agneaux, des oies blanches. C’est tout juste s’ils ne vous disent pas que le colonialisme, c’est une imagination ; l’Empire Français, une accusation infondée et l’esclavage, ils ne savent même pas ce que c’est. Et si les Antilles et la Polynésie, et la Réunion ainsi que la Guyane, à mille lieues de la métropole française restent français, c’est tout à fait par hasard.

Ont-ils des bases militaires en Afrique ? Vous n’y pensez pas, vous répondront-ils en choeur. Nous on est des hexagonaux et rien que cela.

Ont-ils bouffé dans la main de Bongo, l’argent du pétrole et donc des Gabonais distribué à profusion à ceux-là mêmes qui sont les premiers à monter au créneau aujourd’hui, pour critiquer la gratuité de l’AME ? Ils mettront leur tête à couper que non.

Sont-ils responsables de la création des enfers dans les pays d’émigration ? Ils vous diront qu’ils ne savent même pas où l’Afrique se trouve.

Non, la France n’est pas un univers clos, même si ses élites restent dans le déni de leurs responsabilités dans le vertige de l’immigration.

Mais, l’heure n’est plus aux accusations, ni au repentir, mais à la réparation des fautes et des erreurs et à la correction des trajectoires.

Un parti qui vous dit qu’il faut conditionner les allocations familiales au séjour régulier vous ment, sauf à jouer la partition des affameurs de la terre et du crime de la faim dans le monde. De toutes les façons, en refusant les aides sociales, on doit quand même assistance alimentaire aux gens, donc un autre dispositif prendra le relais des allocations. Et si on devait en arriver là, en systématisant la pratique, la France serait coupable et condamnable de « non assistance à personne en danger ».

Idem pour l’AME.

Schengen est ce que les Etats membres en ont fait.

Il n’y a que deux pays qui appliquent le droit d’asile à la lettre : l’Allemagne et la Suisse, laquelle Suisse est hors Schengen. Aux dires des immigrés croisés, spécialistes des circuits des « sans papiers » et qui en sont issus eux et leurs familles, dans ces deux pays, une fois votre demande d’asile instruite, en cas de refus, vous êtes immédiatement reconduit à la frontière.

Du coup, qu’est-ce qu’ils font ceux qui y déposent une demande d’asile, ils se déplacent vers un pays tiers européen et y attendent le verdict. Si positif, ils reviennent. Si négatif, ils viennent grossir les rangs des sans-papiers surtout en France, pays où tous les sans-papiers sont régularisés, tôt ou tard. Je souligne tôt ou tard et tous les discours politiques recouvrent ce laxisme sous le doux nom de générosité républicaine. Générosité républicaine ? Tant qu’à faire, j’avais proposé un système de quotas humanitaires ouverts aux pauvres – sur critères à définir par le Parlement – au lieu de favoriser ainsi les plus voyous et bandits : rois de la fraude, car c’est un fait, les sans-papiers, dans leur majorité, fraudent tout au long de leur vie en France, sur presque tout.

Certains schémas de la fraude ont été expliqués dans le livre « Clandestin, un destin de voleur ». Est-ce la faute à Schengen ? Non. La faute incombe d’abord aux Etats qui n’ont pas de politique d’immigration.

Non aux eurosceptiques.

La sortie de l’euro est impossible et n’est pas même à l’ordre du jour!

Le parti de Nigel Farage, l’autre eurosceptique du Royaume-Uni, a déjà annoncé qu’il ne formera pas de groupe avec le FN de France, ni avec le parti de Wilders. Donc, les extrêmes n’auront pas de majorité.

C’est que l’euroscepticisme n’a pas le même sens au Royaume Uni qu’en France. Le Royaume-Uni a joué avec le feu, Cameron lui-même et les parlementaires britanniques dans leur ensemble ont prévu un référendum pour demander aux Britanniques s’ils voulaient rester dans l’Europe, manifestant  à plusieurs reprises des sentiments de réserve qui ont contaminé le peuple Britannique.

Cameron a joué avec le feu. A ce moment-là, il était très remonté contre l’Europe. Fort heureusement, Mme Merkel a su le convaincre de rester. Il est revenu aux Britanniques, mais le mal avait déjà été fait. Les premières prévisions donnent l’UKIP devant les conservateurs et les travaillistes et les libéraux démocrates derrière, qui perdent du terrain, depuis leur entrée au gouvernement.

Les politiques ont pris pour habitude de se défausser sur l’Europe qui a servi d’exutoire et de punching-ball à l’incapacité ou au malaise politique national.

Non au protectionnisme. Oui à la réciprocité.

Non à la bunkerisation de l’Europe. Oui à la coopération et à l’ouverture aux autres.

Non aux politiques de stérilisation et de privations de soins, des papiers et de nourriture. Oui à la Responsabilité.

Non aux illusionnistes qui nient la réalité y compris historique. Oui à l’écriture d’une nouvelle page de l’Histoire de l’Union Européenne qui privilégie l’humanisme et les échanges.

Pour le Dimanche, je voterai pour un parti humain, productif et coopératif. L’UDI, les Verts et la Gauche Mélenchoniste me semblent le plus correspondre à l’idéal européen.

En votant pour l’un de ces partis, vous votez pour des majorités de changement, en tout cas susceptibles de l’apporter, tant il est vrai que les partis de gouvernement ont tous promis ce qu’ils n’ont jamais fait. Et si ces 3 partis ne sont pas majoritaires au parlement, au moins pourront-ils constituer une Minorité de blocage et forcer le changement. C’est pourquoi je vous les conseille vivement.

Quant à moi, mon cœur balance entre l’UDI et les Verts. A noter que ces deux partis sont les plus pro-Européens de France.

Vive la France et vive l’Europe ! A vous de jouer.

           >>>>> + de raisons de voter UDI. Voir ici www.dailymotion.com/TV-udi

           >>>>> + de raisons de voter Verts, lire encadré ici.

Dimanche, VOTEZ. N’oubliez pas que : L’AVENIR DE LA FRANCE C’EST L’EUROPE !

ET LES ABSENTS ONT TOUJOURS TORT !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*