Européennes.  Attention au pillage électoral, Dimanche prochain.

Share Button

LE ROYAUME UNI VOTE AUJOURD’HUI.

Pour parler de l’immigration, on va commencer par se mettre en jambes avec ce billet de Mehdi, rendant compte de la situation du parti de Nigel Farage. La pancarte dit : Nigel Farage, escroc raciste. Comprendre, celui qui se sert du racisme comme fonds de commerce et arme de pillage électoral.

Wednesday 21 May 2014

Mehdi’s Morning Memo: Drummed Out

 Here are the five things you need to know on Wednesday 21 May 2014…

Parmi ces cinq choses, le premier point concernait la manifestation programmée par l’UKIP baptisée “carnaval des couleurs” à Croydon, dans le Sud de Londres dont le but était de prouver leur caractère anti-raciste et pro-diversité. Un groupe musical a été invité à jouer de la musique « ethnique » et plusieurs candidats étaient présents. Nigel devait s’adresser à la foule en pâmoison, pensait-on. Tout semblait au mieux. Bien huilée ? Apparemment non !

Dans sa revue de presse, Mehdi rapporte les propos de ses collègues du HuffPost présents sur le terrain des évènements, de la manière suivante :

« Le chaos a commencé lorsque Marlon Hibbert, dont le groupe musical a été sollicité pour animer le carnaval de Croydon a dit au Huffpost UK que le groupe n’avait pas su par avance que la réservation avait été faite par le parti anti-Européen. « Mes parents sont issus de la Jamaïque, je suis vraiment bouleversé devant cette situation”, déclare ce directeur musical du groupe, âgé de 22 ans, en dodelinant de la tête (comme pour dire mais qu’est-ce que je fais ici ? – c’est nous qui précisons).

En quelques minutes, le groupe a cessé de jouer pour cette assemblée hétéroclite composée de supporters de l’Ukip, de ceux qui protestent contre ce parti et des habitants de la cite totalement médusés. Le groupe a tout remballé et s’est barré de la manif.  Côté manifestants anti-Ukip, un des leurs tenait une pancarte où on pouvait lire « Nous sommes Roumains et nous ne sommes pas à l’aise avec votre racisme » –  On a entendu des chants résonner disant « raciste, raciste » et « Nigel, ferme-la ». Tout ceci venait confirmer le fait que Nigel Farage, qui devait intervenir, allait finalement se débiner.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir (image Huffpost Uk)

Cliquez sur l’image pour l’agrandir (image Huffpost Uk)

Farage, courage, fuyons (photo). Farage a decidé de ne pas se montrer au Carnaval de Croydon, alléguant un manque de temps et des raisons de sécurité. Donald Macintyre de The Independent en a fait un billet d’humour à la Britannique « Dites ce que vous aimez le plus chez le leader de l’Ukip. Peu de politiciens Britanniques sont capables de rendre une après-midi aussi intéressante en ne se montrant pas ». Un suc so British.

Plus tard, une campagne de Tweet a pris le relais, lancée par on ne sait qui : les opposants ou les pro Ukip. « Pourquoi je voterai l’Ukip » –

Il faut noter que : Nigel Farage a rejeté l’idée d’une union avec les partis de l’extrême droite conduits par les Wilders (en Hollande) et  Marine Le Pen (en France), au niveau européen.  Dans ces conditions, où trouver une majorité pour appliquer les thèses de Marine ?

Extrait du Huffpost : [Farage and Ukip have rejected joining up with far-right parties led by the likes of Wilders (in Holland) and Marine Le Pen (in France) at a Europe-wide level, Batten (lieutenant de Farage) nonetheless invited Wilders to the European Parliament in December 2008 to screen his controversial film ‘Fitna’ to MEPs, praising him as « a brave man trying to defend western civilisation »].

 

#WhyImVotingUkip Hashtag Backfires Spectacularly On Twitter

Voir le streaming de la campagne de tweets ici. 

Le racisme au Royaume-Uni est un hot topic = sujet brûlant. Gordon Brown a perdu l’élection en grande partie pour avoir été pris off micro traitant une Britannique de souche, qui venait de l’interpeller sur l’immigration des Européens de l’Est, de « Bigot woman ». Tollé général. A une semaine des élections, et la veille du troisième et dernier débat – pas le temps de réparer les dégâts – les carottes étaient cuites pour Gordon Brown que la crise financière avait commencé à laminer.

Il a perdu de peu.

Malaise et mythes sur l’immigration 

Il y a un malaise avec l’immigration au Royaume Uni qui tient à une désinformation et aux réactions contre une Evolution sociologique. La seconde réaction est quasi-épidermique et sauvage, c’est quasiment normal. La première est basée sur l’économie : sur l’idée que le chômage s’aggrave en proportion de l’immigration de masse et sur son corollaire, le budget de l’Etat et le déficit se creuse avec les familles  nombreuses sous allocations familiales et aides au logement : ce qu’on a appelé les « touristes sociaux », ceux qui viennent « chez nous » pour profiter du welfare.

Bien. A ces deux questions, une étude britannique a mis en échec la première équation d’un chômage grimpant eu égard à la présence des immigrés en surnombre.

Pour les allocs, une durée de séjour régulier est désormais exigée.

Reste le problème Roumain qui incombe, non pas à Schengen, mais à l’Europe qui s’est mal élargie, de façon précipitée, sans prendre le temps de s’approfondir. C’est un peu le casse-tête posé à la Russie aujourd’hui, qui ne peut accepter de prendre sous sa coupe les pays de l’Est Ukrainien sécessionniste de Kiev, sans vérifier ses capacités d’absorption, notamment en aides sociales – il n’y a pas que ça… Kiev que l’Europe convoite, alors que les problèmes des derniers entrants ne sont pas tout à fait résolus.

L’Est Ukrainien est dans l’impasse, car elle (la partie Est) se trompe de stratégie : avant d’aller voir Poutine, il fallait consolider un bloc Etats de l’ex Est Ukrainien. Entretemps, l’argent sale des oligarques corrompus associés à Kiev a réussi à créer une fissure dans ce plan. Les mêmes oligarques se présentent à l’élection présidentielle de Kiev, eux et eux seuls. L’élection présidentielle aura peut-être lieu, en Ukraine, mais elle aura du mal à venir à bout du chaos, car elle n’est pas juste.

Sera-ce un problème Européen ? Une immigration de plus à gérer à l’avenir ? J’ai envie de dire, il ne fallait pas ouvrir la boîte de Pandore. On entre progressivement dans le vif du sujet : Immigration. Bien avant Schengen, il faut explorer les rivages africains et maghrébins. Schengen, est une conséquence. Il faut aller aux sources, à la cause, c’est-à-dire à la Coopération et à la gouvernance africaine. C’est un passage obligé, car une fois que les gens sont entrés en Europe et dans Schengen, j’ai envie de dire, c’est trop tard pour agir.

L’approche citoyenne doit rejoindre l’approche écologique et avancer ensemble.

L’info du jour : le Prince Charles dérape dangereusement et traite Poutine de Hitler. Des fois qu’il devancerait sa mère – toujours bon pied bon oeil – dans la sénilité. A  voir également dans le Huffpost uk.

>>>> ELECTIONS EUROPÉENNES. PEUPLE DE FRANCE, SI VOUS VOULEZ QUE L’EUROPE CHANGE, LEVEZ-VOUS LE 25.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*