Elections Européennes. Peuple de France, si vous voulez que l’Europe change, levez-vous le 25.

Share Button

Dans 5 jours, auront lieu les élections européennes. On annonce une abstention record et une victoire du FN. La même chose se dit Outre-manche avec le UKIP de Nagel Farage. Bien. Qu’il soit entendu et redit ici que le suffrage universel est souverain et que si les annonces se vérifient le 25, qu’il en soit ainsi et on verra l’extrême droite à l’oeuvre.

Premièrement,  un fait est sûr et certain : une quelconque arrivée en tête du FN ou de l’UKIP en France et au Royaume Uni ne pèseront pas lourd sur la balance pour changer le cours des choses en Europe. La sortie de la France de l’euro ne dépend pas des députés européens et encore moins de ceux de l’extrême droite qui y siégeront et qui, en aucun cas, ne pourront être majoritaires au Parlement de Strasbourg.

De là découle ceci : le programme du FN est non transposable tant au national qu’au niveau de l’Europe, sous quelque angle que ce soit. Autrement dit, c’est du pipeau, avec ou sans le concours quasi-crapuleux des journaux de la place, qui, de Gauche, comme de Droite, se sont tous découverts une fibre nationaliste, patriotique parfois, racistes revendiqués, prêts à dérouler un tapis bleu marine à qui vous savez.

Pour ne pas parler en l’air et dans le vide, je m’explique. Comme d’habitude du reste.

Il ne vous a pas échappé que partout, Marine avait droit aux tribunes et aux relais de sa parole dans ces tribunes, un peu plus que la règle du CSA, si elle était appliquée, ne le permet. C’est que de nouveaux larbins sont sortis et oeuvrent sur la place, drapeau bleu, blanc, rouge au vent.

Ceux de Gauche, exemple, L’Obs, qui, contre toute attente, signait un billet, hier, « Marine, mi-Jeanne d’Arc, mi-Poutine ». Indémontrable dans un sens comme dans l’autre. Mi-Jeanne d’Arc ? Ca veut dire quoi ? Que l’Obs est raciste et apprécierait le discours de Marine qui se propose de renvoyer les immigrés chez eux ? Mais qui a peur de rentrer chez lui ? Pas moi.  Y a-t-il un rapport avec le combat Héroïque de Jeanne d’Arc contre les « Envahisseurs Anglais » ? Au fait, les Anglais sont-ils encore envahisseurs aujourd’hui, en France ?  Indémontrable, sauf à prêter le flanc à un racisme élastique.

Mi-Poutine ? Alors là, les bras m’en tombent. Dans quel sens ? Au sens propagandiste d’un Poutine que les médias occidentaux détestent, à cause de l’Ukraine ? Ou au sens de l’homme fort adulé par son peuple actuellement qui l’approuve sur presque tout ? Dans quel sens ?

Et puis comparer Marine à deux poids lourds tels que Jeanne d’Arc et Poutine, sans l’avoir vue en action et en poste, c’est assurément manipuler l’électorat, en lui faisant endosser – à Marine – des costumes trop larges pour ses épaules. C’est triste pour l’Obs. C’est triste pour le métier de « journaliste » en France. Mais, je rassure l’Obs, je préfère encore un journal de Gauche, clairement, qui a fait de l’idéologie sa ligne éditoriale à ces soi-disant tribunes de droite qui cachent mal leur racisme conventionnel et systémique qu’ils recouvrent habilement d’une neutralité à la Suisse, encore plus écoeurante. Ca sonne faux et creux pour ne pas dire faux-culs.

Pour faire la promotion tous azimuts de Marine, gratis, l’Obs n’est pas le seul à Gauche. C’est que, pour la Gauche, qui fait toujours monter le FN, lorsqu’elle est en fonction, puisqu’on annonce que les carottes sont cuites pour les socialistes, il est préférable pour cette Gauche idéologique, que le Front gagne plutôt que l’UMP.

Vous comprendrez donc aisément pourquoi, coup sur coup Libé sort le Bygmalion et le document sur les sénateurs de l’UMP qui financeraient occultement leur parti, via deux assoc. La Gauche a tant et tant usé de ce filon-là que la ficelle est un peu trop grosse, à la veille des élections. Le système médiatio-culturo- etc que vous connaissez déjà espère ainsi faire basculer l’électorat de Droite (UMP et UDI) et les déçus de l’Hollandisme à Gauche au FN. Le désespoir et le dépit peuvent rapporter gros au Front, à coups de renfort des médias de Gauche et de ceux dits neutres qui lavent encore plus blanc, c’est-à-dire, gris.

C’est après que ce beau scénario idyllique prend l’eau : les partis de l’extrême n’ont pas les moyens de leurs politiques, absurdes au demeurant parce que irréalistes et inapplicables. Pas besoin d’un débat pour voir que cela ne marchera jamais et ne tient pas la route. Mais est-ce que cela a encore de l’importance ? Les gens n’écoutent plus ? Ils veulent en découdre, c’est tout. Et ces gens-là ne sont pas Noirs uniquement, ni Arabes, ni même issus de l’immigration dans leur majorité.

En général, ces publics s’abstiennent, car n’ayant ni intérêt ni de représentants à ces tables. Quand on s’abstient, on n’est pas en position victimaire, on est dans l’indifférence. Nuance. Il y a une grande différence entre les deux. Au fait, j’ai lu quelque part sans m’y attarder, donc j’ai choisi d’oublier où, que Didier Deschamps n’était pas raciste, car cette accusation c’est pour les ratés issus de l’immigration qui s’en servent comme prétexte et excuse pour évacuer leur rancoeur – chacun juge de son succès à sa porte et selon la portée de sa vision, très important – ; donc Deschamps n’est pas raciste, car l’Equipe de France est composée de blacks en majorité. Argument plus que frontiste : on croit entendre le père du FN. Propagande clandestine à destination des électeurs du FN dont on rappelle pourquoi il faut aller voter Marine. Entre autre, pour qu’elle change l’eau en vin, à moins que ce soit l’inverse, pour le coup, c’est-à-dire la couleur des joueurs de l’équipe de France, du Noir au Blanc. [1]Lisez la note de Léonce Lebrun, en bas de page.

Mon Dieu, quelle démagogie – l’idéologie transformée en ligne éditoriale ça fait des ravages. N’importe quel idiot en France et pas seulement Zeymour sait que si la France trouvait mieux que les joueurs blacks et arabes, elle serait blanche, blanche et blanche. Seulement au sport, on ne  triche pas ; il n’y a pas de passe droits, ni de copains, il y a les résultats et ces résultats – très important – n’ont rien à voir avec l’aide des copains ou un apport extérieur : c’est de la valeur purement intrinsèque. Le Foot, comme tous les autres sports collectifs, est une collection d’individualités au top. A ce niveau-là, ils se comprennent, sans même se parler. Les meilleurs équipes sont celles qui ont les meilleurs joueurs, considérés individuellement. C’est simple.

Certains médias ne reculent devant rien pour faire gagner le Front, histoire de faire perdre l’UMP et la Droite classique, puisque c’est déjà foutu pour le PS, entend-on dire. Lorsqu’on en arrive là, on devient dangereux et destructif. En ce moment, vous ne pouvez pas échapper à la réaction du système médiatico-culturo, etc… et au concert d’indignations, en soutien à leur copine, mal embarquée depuis le début dans une relation de cul dont elle connaissait les tenants et les aboutissants. Mais, ces gens-là ont un tel attrait du pouvoir et de ses ors, sans courir le moindre risque : il suffit de se servir de sa position pour rafler la mise – qu’ils sont prêts à toutes les bassesses. N’est-ce pas notre ami Zeymour qui affirmait, haut et fort, que « l’hypocrisie est la base de la civilisation ». Laquelle ? L’ Hellénique ou la Médiatique ? Bref, les qualificatifs, repris du discours de Gérard Depardieu : « dégoût », « obscène » –  j’ajouterais « vomi » pour l’avoir utilisé, sont recyclés à l’infini. Règle de communication et de guerre : si tu reprends les termes de celui que tu critiques pour t’exprimer, alors, tu as et tu es déjà perdu, car tu n’as rien trouvé de mieux à dire. C’est une marque de fabrique des loosers et des  crapules.

Peuple de France, faites un effort Dimanche, pour vous exprimer, car les absents ont toujours tort. Tout n’est pas parfait. Si l’UMP a fait une faute, c’est d’avoir posté des têtes de listes recalées dans des scrutins nationaux à l’Europe, donnant l’impression que l’Europe était secondaire par rapport au National ou encore, que ce parti se foutait du jugement des citoyens. Elle porte une part de responsabilité avec de tels choix indignes. Au moment où on parle renouvellement du personnel politique, ce choix est regrettable. Mais nul n’est parfait.

Peuple de France, si vous voulez vraiment que l’Europe change, il faut accorder vos suffrages à ceux qui pourront peser sur la balance, en constituant des majorités de poids : des majorités de changement. Et puis, il y a changement et changement, on peut avoir un changement pour le pire. Tout changement n’est pas pour le meilleur.

J’irais voter Dimanche, car le monde est désormais interconnecté. Si vous ne votez pas directement pour l’Europe, pensez aussi au rôle et au poids de l’Europe dans le monde et comment elle peut affecter les choses et les destins par-delà l’Europe. Voter aux élections européennes, c’est aussi voter en Citoyen du Monde et en Citoyen d’Aujourd’hui, à la fois localisé tout en étant globalisé.

Ca veut dire quoi ? Que le racisme, une fois que vous en avez parlé, vous passez à autre chose de plus passionnant. Ca veut dire aussi que votre avenir n’est pas forcément là où vous êtes né ou là où vous avez grandi et étudié, il peut se dérouler Ailleurs, en Europe ou dans le Monde.

J’avais dit « Fuck l’Europe » ! J’oublie pas et je ne le renie pas non plus. Il s’agissait de l’ancienne Europe.

Construisons une Nouvelle Europe avec de vraies majorités de changement et non avec leurs simulacres en solde en ce moment un peu partout. Souvenez-vous : les absents ont toujours tort et le vote blanc est sans effet.

Vive l’Europe ! Et Allez voter, avec passion. Je crois qu’on peut s’accorder sur cet Hymne à la Joie de Beethoven.

——————————————-

[1] -… Car à ces élus, je leur dis avec fermeté que nos communautés ne versent pas dans la victimation, et que surtout nous ne faisons pas de notre Histoire douloureuse, un fonds de commerce, à coup de films sur les écrans toutes les semaines, sur ce plan je pense que nos amis(es) européens ne sont pas dupes et nombreux à partager ce point de vue …

Extrait du texte suivant :

Amis(es) de la Caraïbe de l’Afrique et nos soutiens, bonjour,

 En ce Dimanche 11 Mai 2014 qui me conduit à Grenoble ( France) sur cette route mouillée, tout peut arriver, une mauvaise appréciation du décor, un mauvais coup de volant, et c’est la fin du voyage pour l’Éternité…

 Alors mon esprit vagabonde, et je reviens sans contestation sur ce 10 Mai dite journée nationale des Abolitions, et moi au cœur de l’Evènement, que puis-je en tirer comme enseignement.

 Ai –je été à la hauteur de ce tribun, qui ne verse pas dans la langue de bois, pour  ne pas déranger nos hôtes européens d’un jour, alors je tomberais dans la mouvance du bing bang cérébral, catastrophe… mais ce fut…

 « Ah ce Nègre, venu  de quelle lointaine galaxie, qui ne tresse jamais de louange à notre mère patrie, piétine nos certitudes de race supérieure. tient un discours d’une insolence politique sans égale sur le Web….

 …Que les flammes de l’Enfer lui soient réservées » »… rien que ça…

 De fait après avoir fait observer une minute de silence en hommage à notre célèbre  compatriote enseignant Louis Thomas Achille dont ce sera le 20éme anniversaire de sa mort (11 Mai 1994) entendu sa petite fille Véronique avec des propos émouvant et écouté ces notes de négro spirituel, je suis tombé d’une façon forte dans le vif du sujet…

 Effectivement quand le 21 Mai 1981 le Président élu, François MITTERRAND, dépose au Panthéon, une rose sur la tombe de Victor Schœlcher, il ne s’adresse pas aux victimes afro descendants ; mais actualise d’une façon forte et sans détour le passé de son peuple qui n’a pas bâti autour des  seules fastes de Louis XIV et les victoires napoléoniennes…

 Rude coup porté au mythe de « la patrie des droits de l’homme »…

 Et je vous fais grâce de toutes les luttes menées  par ci par là pour faite tomber cette Chape de silence entourant notre Histoire, une histoire faite de sang de larmes, d’humiliation, dont les séquelles psychologues touchant les Africains et les descendants de la Caraïbe mettront des longues générations avant d’être jugulées.

 Il aura fallu attendre cette marche déterminante du 23 Mai 1998 à Paris qui permettra plus de 20ans après le geste du Panthéon pour la République de reconnaître ses crimes du passé, échelonnés sur plus de 4 siècles, concrétisés par cette fameuse loi du 10 Mai 2001, vidée de sa substance, contestée avant sa promulgation, et qui est loin d’avoir atteint ses objectifs…

 Dans la foulée, ce dispositif a accouché de la journée nationale du 10 Mai pour commémorer les Abolitions, mais quelle abolition…américaine…brésilienne…mauritanienne, le plus sur moyen de noyer le poisson de la responsabilité nationale, car pour l’homme de la rue avec son mythe et tête, ces affreux racistes sont les Américains…avec leurs généraux, des amiraux afro-américains de 4 et 5 étoiles, ces magistrats de haut rang, ces cabinets d’avocats florissants, ces usines à la pointe du progrès, ces Maires de grande ville, sans compter les locataires actuels  de la Maison Blanche à Washington,  des racistes comme ça j’en demande..

 Alors un élu a décidé de ne pas satisfaire une loi de la République, c’est son droit, mais que dirait-on de ces milliers de responsables d’Exécutifs qui jouent la mémoire sélective, car pour eux ces gens là, nous, sommes des communautaristes, qui ne votent pas, et surtout n’invitent pas à des dîners spéciaux, ces politiciens de tous bords qui s’enfoncent dans la brèche pour éviter d’être taxés d’anti, par leur absence remarquée…

 Car à ces élus, je leur dis avec fermeté que nos communautés ne versent pas dans la victimation, et que surtout nous ne faisons pas de notre Histoire douloureuse, un fonds de commerce, à coup de films sur les écrans toutes les semaines, sur ce plan je pense que nos amis(es) européens ne sont pas dupes et nombreux à partager ce point de vue …

 Alors face à ce concept de repentance qui n’est pas d’actualité, j’oppose la notion de résistance..

 Une résistance qui concerne toute la famille de la négritude…

 Aux Africains et sa diaspora, ne sombrez  pas dans le désespoir et le défaitisme, ayez un comportement de conquérant, que vos dirigeants cessent d’aller à Canossa pour régler les conflits du Continent au grand bonheur de la Puissance coloniale…

 Que mes frères de la Caraïbe cessent de raser les murs, qu’ils cultivent une fierté par la connaissance et non le rêve et les plaisirs faciles

 Que nous nous respections entre nous en cultivant  le sens de la responsabilité, la rigueur et la solidarité, pour gagner ce sont les armes de la résistance que j’oppose à la repentance

 Et pour moi est venu le temps de passer définitivement la main sur le management du 10 Mai, un 10 Mai au titre duquel sur le pont depuis 2006, avec un discours toujours fort qui n’a donné aucune place à la facilité et à la soumission au nom de tous les miens passés présents et à venir …

 Mais le combat continue sous d’autres formes

 Bonne semaine

 Léonce

 RELAIS DE GOREE

BP 3163
69211 LYON CEDEX 03
site : www.afcam.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*