Alain Finkielkraut, Adepte de la langue serpentine. On n’est pas Français de souche, mais dans l’âme. J’allais dire en Esprit.

Share Button

Les Evangélistes et les adeptes des églises nouvelles ont une expression commune : la renaissance « naître de nouveau, non par la chair, mais par l’esprit ». C’est aussi ce que réalise la Communion dans l’Eglise Catholique et le Baptême Protestant. C’est pourquoi, tous les Chrétiens sont Frères en Christ, qu’ils soient Noirs, Blancs, Gris, etc… leur diversité et leurs origines premières sont prises en charge par la figure du Christ qui les transfigure et les porte sur d’autres Lieux : Célestes. Le Ciel et la promesse d’une résurrection après la mort : la vie éternelle sont la récompense de cette renaissance. On dit « j’accepte le Christ comme Sauveur » et la foule répond « Alléluah ». Le prêtre conclut : « vous êtes sauvé mon fils ».

J’avais mis de côté cette polémique Alain Finkielkraut pour la commenter ce lundi. Ca tombe bien, il semble que je n’étais pas la seule à le prévoir. Yahoo a sélectionné un article de Causeur qui s’y est collé de façon lamentable, en en confiant la rédaction à un représentant des commentateurs à la française qui polluent la France depuis trop longtemps.

Encore une fois, recouvrir un raisonnement d’un nappage historique ne sert qu’à une chose : la masturbation intellectuelle. L’histoire n’est pas un nappage. A la fin de l’article, on a du mal à saisir le fil conducteur de l’analyse, qui ne revient que comme rappel – je disais que, au cas où le lecteur serait perdu dans ce circuit tordu – ni l’idée principale :le propre même d’un article qui sert tout sauf la pensée. Lorsqu’on écrit, on cherche à faire une pédagogie de la pensée. Comment elle marche, comment elle se structure, car c’est de cette façon qu’on libère les individus pour qu’ils comprennent les tenants et les aboutissants par eux-mêmes.

Les Institutions, je les critique, mais ce n’est pas pour les jeter, c’est pour les améliorer. Lorsqu’on commence un article de manière aussi sotte par une phrase comme celle –ci :

« La caractéristique principale du Minable, c’est sa propension à donner des leçons. D’où sa présence massive parmi les profs, les journalistes, le personnel politique. Ce qui bien sûr n’exclut pas qu’il n’y ait de grands profs, de bons journalistes, voire des politiques intelligents. Mais bon… »

Je me dis que l’auteur est un avatar, car jusqu’ici, ce sont ces catégories qui enseignent notre jeunesse. Je suis particulièrement abasourdie de voir que les profs y figurent. La France de la médiocrité à encore de beaux jours devant elle.

Propension à donner des leçons, le type même de langage de celui qui n’a rien à dire. C’est comme l’insulte, lorsque vous discutez avec quelqu’un, si vous l’entendez dire « donner des leçons » ou insulter de manière aussi intempestive, c’est qu’il est dépassé par le débat et le raisonnement. Le genre même de type qu’il faut zapper, à l’avenir. Sans intérêt. On s’y arrête donc pour mieux l’oublier.

Au demeurant, la tonalité majeure des réactions du forum Yahoo est sans appel. Extraits.

« La caractéristique principale du Minable, c’est sa propension à donner des leçons. D’où sa présence massive parmi les profs, les journalistes, le personnel politique. « 
Eh bien, M. Brighelli avec cette entrée en matière se pose là comme minable !
Une généralité aussi lapidaire et insultante, c’est digne d’un pilier de comptoir au café !

Jean-François

Le fascisme de gauche est omniprésent, dans les médias, le show biz, l’intelligentsia… C’est le plus dangereux des totalitarismes… Rappelez vous Sartre et Beauvoir qui ont cautionné le régime soviétique, en crachant sur ceux qui comme Camus étaient libres et lucides !!! Honte à eux …

Jean-Paul  •

On devrait revoir les définitions des mots de la langue Française pour que Medhi et Naïma enfin comprennent bien en tant qu’étrangers sa subtilité .

ANTICONS  •

ce journaliste ne connait même pas le vocabulaire on ne rend pas les gens plus intelligents
mais cultivés l’intelligence étant innée. d’ailleurs il doit être dépourvue

Didier  •

Si des sites généralistes comme Yahoo pouvaient arrêter de répercuter les articles des sites d’extrême droite comme causeur, leur vocabulaire ne contaminerait peut-être pas aussi facilement le discours des prétendus philosophes…

Paul  •

C’est du bidon! N’écoutez jamais le serpent sioniste!

Définition de Minable : pitoyable, misérable, médiocre, lamentable.

Les profs sont-ils minables ? Il n’y a qu’en France qu’on laisse passer ce type d’impostures réflexives.

Mais,il y a pire. Cet extrait de l’article.

Mais comment admettre qu’un parti (le PS) décide d’interdire les mots qui le défrisent ? À l’intolérance de ceux que leur étiquette « de gauche » ne préserve pas du malheur d’être des abrutis, répondra tôt ou tard l’intolérance massive d’une foule d’abrutis qui revendiqueront crânement, et dans la rue, une étiquette « de droite ».

D’ailleurs, ils la revendiquent déjà. L’un des exploits les plus remarquables de ce gouvernement de fantoches est d’avoir rassemblé des centaines de milliers de personnes qui n’existaient pas collectivement, et qui désormais s’expriment d’une seule voix. On salue bien bas.

Au choix, les profs, les journalistes et les hommes politiques sont des minables. Le peuple de Gauche et de Droite est composé d’abrutis. L’explication ?

L’un des exploits les plus remarquables de ce gouvernement de fantoches est d’avoir rassemblé des centaines de milliers de personnes qui n’existaient pas collectivement, et qui désormais s’expriment d’une seule voix.  « Qui n’existaient pas collectivement » ? Comment vient-on à exister sur la voie publique, si ce n’est par un engagement public ou en se constituant en collectif ? C’est vieux comme le monde et c’est tant mieux ainsi, sinon, on enterre la diversité et l’émancipation des sans-voix – à un moment T de la société.

Mais, est-ce besoin d’aller plus loin, article à lire et à classer aux oubliettes.

Plus intéressant est le commentaire d’Alain Finkielkraut.

 

La novlangue Finkielkraut – Arrêt sur images

 «Je suis totalement abasourdi. Hier soir, lors de l’émission Des paroles et des actes, j’ai dit que face à une ultra droite nationaliste qui voulait réserver la civilisation française aux Français de sang et de vieille souche, la gauche a traditionnellement défendu l’intégration et l’offrande à l’étranger de cette civilisation. La gauche en se détournant de l’intégration abandonne de fait cette offrande ». Les extraits sont du Figaro.

Il y a un mot qui devrait vous choquer immédiatement : c’est le mot Offrande. Alain Finkielkraut est un homme de lettres qui fait l’éloge des thèses colonialistes comme personne – c’est son côté militantisme Juif qui le conduit. Quelle différence entre dire « la gauche a traditionnellement défendu l’intégration et l’offrande à l’étranger de cette civilisation » et le message missionnaire de l’apport civilisationnel aux Africains, aux Nègres qui n’avaient rien demandé au passage ? Strictement aucune. La langue Finkielkraut est toute empreinte de venin discriminatoire et catégoriel : il fait semblant de célébrer la République de l’Egalité, en réalité, il catégorise. Mais, ça passe chez les idiots, car il se range dans la catégorie des français de l’étranger à qui on a fait cette Offrande. Discours typiquement juif consistant à féliciter son valet (français de souche) en public, pour le remercier de sa vassalisation à lui en secret et dans la conduite des affaires. C’est sophistiqué comme posture publique, mais ne vous laissez pas abuser, c’est du grand Art. En public, le français de souche est mis en avant, pour mieux dissimuler, que partout ailleurs, il est derrière le Juif. C’est imparable.

« Manuel Valls a expliqué que nous avions tous trois -lui-même, David Pujadas et moi – des origines étrangères et que c’était tout à l’honneur de la France. J’ai acquiescé mais j’ai ajouté qu’il «ne fallait pas oublier les Français de souche». C’est toujours A. F. qui parle.

Là, on va pleurer aux chaumières.

« L’idée qu’on ne puisse plus nommer ceux qui sont Français depuis très longtemps me paraît complètement délirante. L’antiracisme devenu fou nous précipite dans une situation où la seule origine qui n’aurait pas de droit de cité en France, c’est l’origine française ». (AF)

Ici, il va encore plus loin dans le cirage de pompes publics aux français de souche.

« Mes parents sont nés en Pologne, j’ai été naturalisé en même temps qu’eux en 1950 à l’âge de un an, ce qui veut dire que je suis aussi Français que le général de Gaulle mais que je ne suis pas tout à fait Français comme lui » (AF).

Au_Commencement_etait_le_Gaullisme-4b5d1Ayant écrit un livre Hervé qui fait l’éloge du Gaullisme en Afrique, et j’en suis le produit – mes actes parlent pour moi et ce n’est pas un A.Finkielkraut, intellectuel en chambre, traître du statut d’intellectuel en France, statut transformé en squatteur des salons des missions de l’Etat et en liquidateur de la liberté de la presse et des médias pris en tenailles par des représentants du sionisme dictatorial et usurpateur des libertés en France, qui peut remettre cela en cause.

La France d’aujourd’hui, parce qu’elle est sous le joug du lobby Juif et de leurs valets Français non Juifs, est fondamentalement anti-gaulliste. Donc, c’est vrai cette phrase aveu : « ce qui veut dire que je suis aussi Français que le général de Gaulle mais que je ne suis pas tout à fait Français comme lui ». De Gaulle était expansionniste, mais, il avait un projet d’une « communauté d’affects ». Moi, je suis le témoignage vivant du Gaullisme fraternel. J’ai reçu le Gaullisme en héritage, moi, Noire, née au Cameroun. Je l’ai reçu, plus encore que beaucoup de Français de souche vivant en France. Car, la France débordait les limites de l’Hexagone, devenues sa prison.

De Gaulle, en venant à Bangui, lors d’une retraite, se considérait comme en Algérie Française, c’est-à-dire CHEZ LUI et c’était CHEZ LUI. La France a des liens profonds et fraternels avec l’Afrique qu’aucun Polonais, Hongrois, Roumain, Italien, Espagnol, ou autres Européens et – Juifs à fortiori – ainsi que ceux d’ailleurs n’auront jamais. Ce sont des liens de sang et de parenté en Esprit ; des liens supérieurs à ceux de la chair.

Um Nyobe, leader de l’indépendance au Cameroun, le Général de Gaulle et mon père sont trois figures à égalité dans mon cœur, car elles m’ont éduquée au plus près d’eux et de leurs cœurs. Je suis Gaulliste, comme de Gaulle. Clair, net et ce n’est pas un Polonais d’origine, parce qu’il a la couleur de peau blanche qui va me dire le contraire. Je suis une Héritière légitime du Gaullisme que je porte en étendard et en bandoulière et non un héritier usurpateur.

« Aujourd’hui, on peut dire absolument n’importe quoi! Je suis stupéfait et, je dois le dire, désemparé d’être taxé de racisme au moment où j’entonne un hymne à l’intégration, et où je m’inquiète de voir la gauche choisir une autre voie, celle du refus de toute préséance de la culture française sur les cultures étrangères ou minoritaires. L’hospitalité se définit selon moi par le don de l’héritage et non par sa liquidation.» (AF)

Finkielkraut, est un liquidateur de la pensée historique et de la réalité actuelle. La culture française et les cultures étrangères ou minoritaires ne font qu’un, car la culture française et sa civilisation sont universelles. La France a perdu et a été prise en tenaille par les adeptes d’une seule cause : le sionisme (siège de la pensée unique), car ayant perdu le Nord : son universalisme.

Civilisation Française ? Je suis heureuse d’entendre cela : je suis titulaire d’un DEA en lettres, langue et civilisation Françaises – DEA coopératif entre Lyon 2-Lyon3. Fait rarissime. Je suis civilisationiste et c’est un Honneur. Je le dois à De Gaulle, à mon père et à moi-même. Ce n’est pas à moi qu’on apprend ce qu’est la civilisation française. Je ne conçois pas ma présence en France comme relevant de l’hospitalité, mais comme le prolongement d’une coopération fraternelle entre la France et l’Afrique. Nuance, grosse nuance. Et aujourd’hui, sans me vanter, je suis le meilleur porte parole de la France à l’étranger. Je suis de Gaulle à l’étranger et je suis Noire.

C’est que les dirigeants de la planète se souviennent et savent ce qu’était la France Gaulliste et la France en Grand, la France libre, la France des penseurs et des lumières, la France de l’Amour, la France de la conquête Napoléonienne, la France Universelle. C’est tout le contraire d’Alain Finkielkraut qui n’a rien compris de la France.

Normal, nous vivons dans une fausse France actuellement. Du reste, il faut nuancer la notion d’Héritage. Ce qui se joue dans le Gaullisme, c’est le souffle de l’Universalité. C’est celui de la Fraternité et de la communauté d’affects. Le Gaullisme est une philosophie à l’opposée de celle de Finkielkraut. Il ne peut pas comprendre.

Français de souche, c’est comme born in USA. Tous des immigrés, des gens qui viennent d’ailleurs, mais qui, une fois établis, deviennent les pires nationalistes qui soient. Le nationalisme en version prédateur est inconnu en France. Et pourtant, il a cours sous la forme d’un racisme violent institutionnalisé avec les régimes socialistes, qui ont confié la France au lobby sioniste contre lequel  le FN était en guerre, avant de se perdre dans l’Islamisation de la France et la détestation des Noirs –  et, depuis 1981, le racisme ne s’est jamais aussi bien porté en France. Curieusement, les génocides et les guerres civiles ont explosé en Afrique, au même moment.

Une preuve peut nous mettre d’accord : sous Chirac, en dehors de la Côte d’Ivoire où la France était chez elle, plus encore que partout ailleurs en Afrique, l’Afrique commençait à s’apaiser. Tout a repris après son départ. En pire. Cherchez l’erreur ! Il n’y en a pas. La trahison du projet Gaulliste en France a des conséquences gravissimes en Afrique. Chirac n’avait pas compris que les temps changeaient et qu’il fallait adapter la politique franco-africaine en conséquence. En 1995, au sommet du  duel fratricide Balladur/Chirac, nous étions Chiraquiens, sans hésitation, car Gaullistes.

Le langage A. Finkielkraut a pu un temps faire illusion, et c’est là une question posée à l’éducation nationale – on en revient aux profs -, car si un discours aussi ambigu, aussi raciste, aussi homophobe et aussi a-historique que celui de Finkielkraut et ses semblables a pu se propager aussi aisément, c’est parce que cette histoire entre l’Afrique et la France, en particulier, histoire coloniale, mais pas seulement, n’est pas enseignée dans les lycées et dans les universités. Ceci est une politique consistant à défonder et à délégitimer la présence Black en France. Les légitimer, ouvrirait des droits civiques et historiques, et là, on rencontre la discrimination positive, fondement des mêmes droits aux Etats-Unis. Et ici, le lobby sioniste des médias et des sondeurs dit que les français y sont opposés.

 

REINTEGRER DIT-ELLE ?

chronique d'une gouvernance tronquéeCette partie sur la relégitimation  des immigrés qui étaient légitimes jusqu’à Giscard qui a introduit le titre de séjour – de la présence des Noirs en France est traitée dans la société des rentiers, comme l’une des réponses institutionnelles en faveur de la réintégration des publics discriminés.

La question de l’immigration est un autre chantier.

Certes, parler de la discrimination positive aujourd’hui, en temps de crise, ne peut susciter qu’une réponse négative. En parler à des gens à qui on a eu de cesse de dire que les immigrés étaient des clandestins, sans droits, sans liens avec la France, en parler aux Français faisant preuve d’une sous-culture en la matière, voire d’une culture vague, volontairement entretenue par l’Etat et les commentateurs sur le sujet ne peut que mener à des réponses attendues et stéréotypées.

Il y a un travail colossal de vérité et de vulgarisation de cette vérité à faire et à établir. La responsabilité revient, en dernier ressort, aux Africains eux-mêmes.

 

Le facteur Noir : Clinton/Lewinston bis ?

« Invité ce matin du grand direct des médias de Jean-Marc Morandini sur Europe 1, le paparazzi Pascal Rostain a lancé une bombe médiatique en lançant que la presse américaine s’apprêtait à divulguer demain une « affair » entre Obama et Beyoncé ».

Et voilà le travail des singes blancs, des gens sans mémoire et a-historisés. Les Noirs d’Amérique et des Iles sont dans le Noir infini. Perdus dans le continent Blanc, recopiant toujours le mauvais côté du Blanc et du show biz à la noix de tous les nouveaux ratés et ratages du Système : faux modèles, fausses icônes et anciennes racailles et zonards, sexe tape pratiquantes, maîtresses du cul, camées du coin, bref que de la merde érigé(e)s en stars. Que Obama trompe sa femme, c’est une chose, au bout de 20 ans de mariage, un accident peut arriver. Mais avec qui ? La nouvelle adepte du porno XXL ? Voilà, si tout ceci est vrai, les hommes politiques sont vraiment guidés par leur libido. Tous attirés par les danseuses, les artistes, les journalistes. De grands modèles quoi ? Après cela, étonnons nous que le monde soit gouverné par le bas (sexe) et le derrière gay. Tout cela, à cause du clientélisme électoral qui fait la part belle aux  artistes que les hommes politiques, en manque de programme, vont désormais sucer. Attendons de voir les photos.

Pas étonnant que Eric Holder, le Ministre de la Justice Américaine, cet autre noir, façon larbin Taubira – c’est leur fonction aux Noirs – ait accéléré sur le mariage gay à imposer d’urgence et de force aux Etats qui s’y refusent, ce week end. Et si ce mariage gay était donné en contrepartie du libertinage des Présidents de ce monde, qui s’enfoncent dans l’impunité ? Prêts à tout pour satisfaire leur envie de sexe. Tu parles de présidents ?

Franchement, si c’est le cas, je demande l’Impeach d’Obama.  L’Amérique va peut-être nous sauver et nous aider à entrer dans une nouvelle ère : celle des hommes politiques responsables. Si  tout ceci est vrai. Attendons demain. Berlusconi, Aznar, Hollande, DSK, Sarko… et maintenant … Obama ? J’y crois pas encore. C’est tout simplement énorme.

Finalement, le Washington Post dément. A la bonne heure. Ouf !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*