Manifestation Pour Tous : l’Antidote à l’Endoctrinement Gouvernemental. Edito.

Share Button

Il y a des jours comme celui-ci où tout semble venir des Dieux, tant les choses s’imbriquent à merveille en se répondant en écho dans une synthèse magnifique : les événements du jour venant démolir les clichés antérieurs, sorte d’énumération d’une longue liste de faits sociétaux  tenant lieu d’analyse.

Deux exemples pour commencer.

Exemple 1. J’avais indiqué précédemment la publication d’un article dans le New York Times, critiqué aujourd’hui pour son traitement de l’affaire du péage bloqué pendant 4 jours, sur un point de circulation majeur : le pont George Washington,  au motif que le gouverneur Chris Christie voulait faire payer au Maire dont dépend l’infrastructure, l’absence de soutien de sa candidature à sa réélection. Le gouverneur s’en était déjà expliqué par conférence de presse.

Un ancien collaborateur, très proche du gouverneur, répondant au doux nom de Wildstein a fait savoir par communiqué que la défense du gouverneur sur cette affaire était fausse : selon le déclarant, Wildstein, qui poursuit la traque, le gouverneur savait depuis le début et était de mèche avec ses lieutenants qui ont mis en œuvre et exécuté le plan.

Sauf que, il n’a aucun document  ni preuve tangible ou autre pièce à fournir pour étayer ses dires. C’est sa parole contre celle du gouverneur. Vous me direz que dans ce type d’affaires, c’est monnaie courante : il n’y a pas de preuves et je l’entends. Auquel cas, je vous répondrais qu’à ce compte-là, le Wildstein est tout aussi complice et coupable et ne peut s’exonérer d’une co-responsabilité, dans le pire des cas.

Pour la Justice, il faut des preuves. Toujours. Cela n’a pas empêché le NYT de sauter sur l’occasion pour démolir un adversaire redoutable sur la voie de la Maison Blanche pour la démocrate Clinton dont le media New Yorkais ne cache pas sa préférence et fait déjà la pub. Et les sondeurs appuient la manœuvre. On annonce déjà son élection comme un fait inéluctable.

Chris Christie – je ne le défends pas – a eu cette belle remarque sur l’article du NYT « Sloppy reporting » : reportage bâclé.

La presse n’est plus qu’une caricature d’elle-même.

Comme en écho, un article du jour dit que : Manif pour tous: la presse reproche à Valls une vision « caricaturale » (AFP)

Un commentaire de l’article répond dans Yahoo.

« C’est plutôt la presse elle-même qui est caricaturale.
La presse est même maintenant une caricature de ce qu’elle a été ».

Caricature de la presse et du NYT qui publie les articles sans vérifier le bien fondé de leurs affirmations.

Exemple 2. L’article qui s’est vendu comme un décodage de la quenelle de Dieudonné est en fait, un fourre-tout de clichés et de stéréotypes, dont on pense que leur seule répétition finira, par la revisitation des lieux communs et la force de la propagation de l’écho – repris en chœur partout où cela se peut –  un fourre-tout vaudra donc loi, par sa force de frappe universal.

Un seul extrait va vous éclairer :

« I recently returned to France, after six years working in the United States, to discover some unpleasant surprises. In “la France profonde,” a diffuse populism is stirring. Reminiscent of America’s Tea Party, this movement combines a nostalgic mind-set that everything “was better before” with a radical aversion to taxes and a hostility toward the detested European bureaucracy.

According to a recent study, only 8 percent of French people espouse racial inequality, yet there is a palpable conviction that everything bad comes from outside: Brussels, globalization, immigration ». NYT Deciphering the quenelle.

Traduction. De retour en France récemment, après 6 années passées à travailler aux US, j’ai découvert des surprises désagréables. Dans « la France profonde », un parfum de populisme se diffuse. Sorte de réminiscence du Tea Party Américain, ce mouvement (populiste) combine un état d’esprit selon lequel « c’était mieux avant » avec une aversion radicale pour les impôts et une hostilité contre l’insupportable bureaucratie européenne.

Selon une récente étude, 8% seulement de Français épousent la thèse des inégalités raciales. Et pourtant, il y a une conviction palpable que tout ce qui va mal vient de l’extérieur : de Bruxelles, de la globalisation et de l’immigration.

Rien que dans ces deux paragraphes, tout est donné en vrac et reste à nuancer, c’est-à-dire à dégrossir. Faire suivre ces deux paragraphes qui activent des registres différents – au prétexte qu’il s’agit d’une description de la réalité, c’est aller au fourre-tout et aux amalgames. A coup sûr.

Mots clés. Un parfum de populisme ? Qui décrète ce qu’est le populisme aujourd’hui ? Réponse. Le peuple de Gauche dans sa frange Doctrinaire.

Réminiscence du Tea Party Américain des années 30. Valls a repris la référence texto pour jouer les intelligents et les matamores. Réminiscence qu’il renvoie aux visages des populistes extrémistes de Droite et d’Extrême Droite,  selon ses propos. Analyse plus que caricaturale.

L’Etat d’esprit disant que c’était mieux avant est une fausse interprétation, archi-fausse même, car aujourd’hui, le monde est à un tournant et se réinvente. Aujourd’hui, s’il y a un rejet fort, c’est justement le modèle des soixante-huitards, Grands profiteurs et Ayatollahs du Système qu’ils ont perverti jusqu’à en faire une caricature de République.

Les entendre invoquer la République – pour mieux s’abriter derrière  – comme le poumon de Molière, en dernier rempart de leurs idéologies fanées, car ostracisantes, racistes et corrompues, n’impressionne plus que les gueux et les ignorants.

L’hostilité aux impôts : insuffisance analytique encore. Hervé Morin avait dit une chose que tous les français peuvent reprendre en chœur : « je suis prêt à payer plus d’impôts si les deniers publics sont bien utilisés ». Autrement dit, si c’est pour maintenir les niches fiscales des journalistes et des parlementaires et pour augmenter la dépense publique, non.

Je laisse de côté la question des aides sociales qui relèvent des inégalités sociales et globales ainsi que celle de l’immigration qui relève en plus des schémas de coopération.

Les Français sont prêts pour des réformes choc, à condition qu’on leur présente un plan de production et d’actions positives cohérent et vertueux.

Si Bruxelles, la  mondialisation et l’immigration sont mal perçus, c’est justement parce qu’ils semblent proposer le contraire ; ou n’ont pas donné la preuve du contraire.

Maintenant, que 8% seulement se disent racistes en France, on est en plein dans l’hypocrisie française. Aujourd’hui, on voit que la discrimination au travail ne s’est jamais aussi bien portée. Conséquence, le repli territorial – dans les zones –qui n’a rien à voir avec le repli communautaire ni même identitaire. C’est une affaire de corps, de défense animale du territoire. La radicalisation était inscrite dans cette trajectoire défensive contre un Système qui a institué la prédation publique et la cooptation entre-soi en Etat de Droit.

En matière de clichés et de lieux communs, on peut lire plus loin dans l’article « deciphering the quenelle » (NYT) comment on déplore que Taubira soit appelée singe, en versant des larmes de crocodile-expert. Taubira est une caricature noire sur laquelle il est inutile de s’attarder. C’est un singe blanc ou une guenon blanche par qui le scandale du mariage gay est arrivé. Comme Trierweiler, celles par qui les scandales arrivent, il y aura une sanction divine. Cela est écrit. Taubira c’est l’équivalent des profanateurs des cimetières dont on parle en évoquant  le cas de Carpentras.Encore un cliché pour instiller les thèses antisémites. Taubira est une profanation à elle toute seule. 

N’oublions pas qu’Israel est le dernier Etat de l’Apartheid au Monde. Cela ne justifie pas Carpentras, mais peut l’expliquer. Encore des amalgames qui n’ont rien à voir avec le décodage du Système de la quenelle et qui laissent de côté la responsabilité des idéologies dans la destructuration du tissu social. Sauf à jouer au jeu favori de la Gauche : le terrorisme Républicain joué jusqu’à sa caricature, devenu la Marque du Système de Marianne (la République), le temps est venu de renverser ce Système qui, de toutes façons va imploser ou exploser à moins que ce soit les deux à la fois.

Ce n’est plus qu’une question de temps, à présent que le fruit est mûr et va tomber.

 Le déni de la réalité : la marque du Système

 Deux exemples dans le billet qui suit :

  1. La sortie du livre de JFK – « l’horreur médiatique » (Paris Première) – Si on m’avait dit qu’un jour le pyromane Jean François Kahn jouerait les pompiers, jamais je ne l’aurais cru. Kahn, le félon et le système à l’état pur. Un fossoyeur de Marianne. Son livre aurait dû s’appeler « le clonage médiatique » pour faire écho au « clonage institutionnel », puisque c’est précisément de ce clonage médiatique que la presse tire son dévoiement jusqu’à être devenue une « caricature d’elle-même ». Inouï.
  2. Autre exemple à suivre dans le billet suivant : le débat d’hier entre Mmes Boutin et Hidalgo – BFM je crois. Je l’ai pris en cours de route, mais juste à temps.

A suivre dans le second billet encore, un Loic-Le-Floch-Prigent en face de Zemmour, l’incontournable plan-média à lui tout seul, comme son autre frère de l’Express. L’ex PDG de Elf, très croustillant, dresse un état de l’industrie française tel qu’elle est – sans balivernes ni concessions – et, en plus, fait des propositions de redressement clairvoyantes et basées sur des piliers ancrés au sol : une indéniable expérience en tant qu’industriel, CV et résultats faisant foi, une formation adéquate et le goût de l’intérêt général qui lui permet de distinguer les brebis galeuses – les profiteurs du Système pour leur compte : Bolloré, Pinaut, Arnaud, Bouygues et consorts (CAC 40 ?) : grands affairistes et argentiers du village Françafricain – et ceux qui, avec leurs imperfections, tirent la France vers le Haut.

Lire aussi. Le contrat social brisé.

fév 3 à 12h37 PM
ALERTE INFO > 12H32   

Matignon confirme que le gouvernement s’opposera à la PMA et la GPA

Matignon a confirmé aujourd’hui que le gouvernement s’opposera aux amendements sur PMA et GPA dans la prochaine loi sur la famille.

La question est au coeur des actions du collectif La Manif pour tous. Hier dimanche, près de 100.000 personnes ont ainsi défilé dans les rues de Paris et de Lyon à ce sujet.

Plus d’infos sur Le Figaro

—————-VOUS Y CROYEZ VOUS ? Ce gouvernement n’a jamais cessé de dire une chose et de faire exactement le contraire.
On remettra le couvert en 2015 ? Entretemps, on vous endort ? Prudence, Vigilance.
FranceTV Info
Alerte info Lundi 03 février  |  17h00
Matignon annonce que le gouvernement ne présentera pas de loi sur la famille en 2014

Matignon a annoncé que le gouvernement ne présenterait pas de loi sur la famille en 2014, lundi 3 février. Dans un premier temps, les services du Premier ministre avaient annoncé que ni la procréation médicale assistée (PMA) ni la gestation pour autrui (GPA) ne figureraient dans le projet de loi, prévu pour le printemps 2014. L’exécutif réagit au lendemain des manifestations qui ont réuni au moins 100 000 personnes à Paris et à Lyon. Les manifestants avaient notamment protesté contre la GPA et la PMA et dénoncé la « familiphobie » du gouvernement. Mais pas sûr qu’il passe clairement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*