Emploi. L’absence de salaire minimum était l’une des causes du miracle allemand.

Share Button

L’Allemagne est-elle un modèle en matière d’emploi ? Question posée le 4 Mai dans Scène Publique Internationale. Autant dire, que la question date. Mais, c’était le temps de l’intouchable statue Allemande, baptisée par Michel de Poncins, retraité, ancien enseignant d’économie de Sciences Po « la Reine de Prusse ». Michel de Poncins fait partie de la génération d’enseignants de la Grande Epoque de Sciences Po où on y entrait par le Mérite et le Savoir et  non par des accointances médiatiques, gays et autres situations de rentes positionnelles ou statutaires conduisant à des impostures inacceptables. Bilan, l’école boit l’eau de la médiocrité et des scandales. Pensez donc, son ex Directeur, shooté à New York, dans une chambre d’hôtel transformé en chambre de shoot et de sodomisation tous azimuts en partouzes svp. Une honte planétaire. Et la tradition se poursuit. Pire, des ex élèves ne savent pas que la littérature est le siège de la pensée. Normal, à Sciences Po, on confond tous les sièges avec les chaires. Bref, tout y est chair. Ou presque.

Il faut que Sciences Po se ressaisisse. Cela commence par de vrais enseignants et non des lobbyistes recruté(e)s pour faire marcher le business des Milieux parasites de ce Siècle.

Donc, l’Allemagne et sa proposition d’adopter un salaire minimum. Honorable proposition. Simplement, celle-ci va se heurter à son marché caché du chômage. Plus qu’un commentaire personnel qui risque de faire mal, à la façon d’un(e) félin(e) africain(e) aux griffes acérées, je vais laisser la place à des Economistes pur jus et vous conseiller des lectures très instructives sur le sujet :

 

1. Celle de Michel Poncins qui vient d’être citée.

L’Allemagne est-elle réellement un modèle ? La statue n’est pas sans défauts.

2. Un dossier formidable dans L’EXPANSION, Novembre 2013,  n° 789.

Titre. « Allemagne. A la rencontre de chômeurs invisibles » dont l’introduction annonce la couleur ainsi :

Formations sans débouchés, jobs à 1 euro l’heure, emplois aidés… Outre-Rhin aussi, on sait faire disparaître des statistiques officielles  nombre d’exclus du monde du travail. Reportage en Bavière, avec ces oubliés du miracle allemand.

Une fois que vous aurez pris connaissance de ces deux textes qui encadrent le débat, alors vous comprendrez mieux ceux dans l’actualité et la nuance apportée par le gouvernement qui lie la croissance à l’emploi; nuance déjà annoncée ironiquement en conclusion d’un texte précédent ainsi :

La France est face à un casse-tête. Ayrault nous dit attendez, vous allez voir ce que vous allez voir. Michel Sapin nous dit, il y aura du boulot. Moscovici répond en choeur, la croissance sera bientôt de retour.

 

L’ironie et la réalité étant en miroir ; il suffit d’avoir les yeux pour voir et les oreilles pour entendre. Avec ce bémol apporté par Le Monde :  « J’ai l’impression d’être une variable d’ajustement ». Paroles de Jeunes.

 

3. Dans le Figaro (capture image), deux textes.

Chômage : l’exécutif nuance sa promesse.

Sur l’actualité allemande. Smic en Allemagne : le patronat se rebiffe.

 

4.  Dans le Point. L’Allemagne se dote d’un smic.

 

SONDAGES ET DEMOCRATIE

A propos de Sciences Po et des Sondages, comme il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, voici un commentaire intéressant d’un enseignant de l’Institution sur les sondages. Voir la vidéo dans le Nouvel Observateur.

VIDEO. Les sondages sont-ils fiables ?

 « Dans cette vidéo, Daniel Boy, directeur de recherche à Sciences Po, livre ses clés pour mieux appréhender les chiffres communiqués par les sondeurs ».

RACISME EN FRANCE

A part ça, le Racisme et la belle hypocrisie franchouillarde, qui roule pour Taubira est à la fête. Merde alors ! Si je pouvais me permettre un jeu de mots, je dirais que les rats et les taupes sont de sortie. C’est une autre façon de dire que les rats et les taupes, qui forment la racine du mot Taubira, je dis bien le mot et non le  nom, vivant dans les souterrains, sont hors temps et réel. Alors, lorsqu’ils sont de sortie, ils font et soutiennent du Grand N’importe quoi. Mme Taubira, multimillionnaire, reine de la Guyane et de la communauté gay-lesbienne, grand maître des ordres internationaux – tiens, il paraît qu’elle avait rendu une visite dans le temps à Paul Biya, le président Camerounais depuis 30 ans, à ses débuts, années 85-90, entre amis de longue date. Sans commentaires, sinon que le monde est vraiment petit. Il paraît qu’à l’époque, comme la compagne du Maire fraîchement élu de New York, elle était encore lesbienne. Tout se tient donc. Quoi de plus simple pour Hollande que de demander à une ex gay de pondre un texte pour ses ex. Hollande a de la mémoire et, fidèle à sa tradition dite de l’anguille, il sait filer entre les gouttes et refiler le mauvais fil aux mauvais Thénardiers, pardon, je voulais dire tisserands.

Mme Taubira, victime de racisme et soutenue en tant que telle, c’est le monde à l’envers. N’est-ce pas la même qui déclarait récemment, que,  je cite : « les voix qui disent qu’il y a le racisme en France ne sont pas les voix de la République « ? Qui sont ses supporters ? Des alliens tout droit sortis de leurs trous à  rats ? – métaphore à déguster sans modération – il faut suivre. Et vlan, les artistes et intellos faits cocus, en direct. Vive la France !

Avec un Jour d’Avance, je vous dis Bon Week end.

A maligne, maligne et demi

Ah j’allais oublier, un dernier pour la route. L’imposture de Mme Royal posant en femme conduisant le peuple vers la liberté, en parfaite voyou(e) en politique, tout comme le média qui s’est prété à ce jeu de détournement, vient d’être à son tour détournée et elle se plaint. A malin, malin et demi, ai-je envie de dire.  Lire dans l’Express. Il faut assumer d’être détournée, après avoir soi-même détourné, comme on vient de le voir avec les deux présidents, main sur l’épaule, l’un conduisant l’autre, son mentor de l’ombre, rongé par la Haine jusqu’à la mort, envers Sarkozy et sa succession potentielle. Vieillir est une chose, mais on vieillit mal avec le coeur remplit de haine, de trahisons de son propre camp ayant conduit deux fois les socialistes au pouvoir et des complots électoraux sur près d’un siècle.

Socialistes portés au pouvoir, grâce à la trahison de Valéry Giscard d’Estaing, Mitterand (1981) et Hollande (2012), par la même trahison des Chiraquiens – avec les Fillonistes en porteurs de couteaux, en procession derrière la voix de leur Maître. Ils se voyaient déjà en Haut de l’Affiche en 2017, mais l’Histoire est entrain d’en décider autrement. Alors le Président Chirac vient soutenir une dernière fois son filleul de Corrèze. Il faut dire, qu’en cela, il renvoie l’ascenseur à Mitterand, qui l’avait privilégié sur Balladur et Jospin, mettant ses équipes au service du candidat Chirac. Tout ceci dans l’ombre – pour le peuple – mais les médias savaient et ont tout cautionné.

Voir la vidéo traître ici. La vérité finit toujours par triompher et tous les complots mis à nu. Sauf que la fin elle est d’un triste complet.

Vive la France et 2017 avec un regard et un clin d’oeil très appuyé à Dominique de Villepin, l’homme qui sait changer et reconnaître son erreur.

DOMINIQUE DE VILLEPIN

Au moment où on cherche un successeur à notre Roi, je vote De Villepin – si Ayrault n’y arrive pas – et ce choix mérite une véritable attention et considération de votre part. C’est notre De Gaulle aujourd’hui et demain. Réfléchissez-y ! Et portez votre regard non au jour d’aujourd’hui, ni de demain, mais projeter le regard plus loin, car nul doute que les sondages vont aller voir tout de suite et vous rapporter un résultat susceptible de vous décourager. Ce n’est pas de leur faute, ils mesurent l’instant présent et ne donnent pas d’indication pour l’avenir. Ils ne sont donc pas responsables de nos aveuglements et de notre insuffisance de pensée. Après tout, qui aurait parié un kopek sur Obama en 2007 ? Et pourtant, il a terrassé une apparatchik notoire, ayant tout misé sur les logiques de blocage et de verrouillage des partis politiques. Ils avaient oublié une seule chose : les partis politiques triomphent là où le peuple démissionne. Pensez-y, vous qui en avez assez des combines et magouilles des cercles fermés. On a tous à y gagner et on a tous à gagner en cohérence et en transcendance.

Voici un homme qui a toujours pris ses distances par rapport aux partis. Un parfait successeur de De Gaulle et qui en a toujours adopté les réflexes, les postures et les logiques.

Il est remarquable qu’il ne se soit jamais porté aux jeux des combines électorales. En 2012, le système l’a empêché de se présenter. Il est vrai que Sarkozy en porte la responsabilité. Mal lui a pris, il a eu le boomerang immédiat. Au lendemain des élections présidentielles et des législatives qui ne ressemblent plus à rien, Hollande devait changer ce système d’accès à la candidature et, éventuellement, revoir le calendrier cynique Jospinien sur le déplacement de ces élections législatives, va-t-il avoir la Grandeur pour le faire et donner leur chance à tous ceux qui sont capables de sortir la France de l’étau des partis politiques et de la descente aux enfers français qu’ils ont initiée ? Au point que la France est désormais « le chef de file du club med européen » (à lire dans le Point) et opère en seconde zone.

Ce serait sa façon de dire sa reconnaissance à Chirac, avant qu’il ne quitte ce monde et d’honorer la Politique. De Villepin, un Chiraquien atypique à la fibre Gaulliste. Même De Gaulle n’était pas parfait.

N’oubliez pas le théorème : le plus honni est souvent le meilleur en France. La France a peur de l’Excellence qui a fait son ADN. Allez savoir pourquoi ?

Vive la France en Grand cette fois-ci !

Capture SP2Elections en France. Que devient le projet Démocratique ? (Magazine Scène Publique) (French Edition) [Kindle Edition] – en vente chez Amazon. Lire l’Edito de ce magazine qui reprend les enjeux d’une élection.

Au_Commencement_etait_le_Gaullisme-4b5d1 Et aussi une Histoire de l’Afrique, quand elle était Gaulliste.

Hervé en vente

 

One Reply to “Emploi. L’absence de salaire minimum était l’une des causes du miracle allemand.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*