« Le premier facteur de blocage en France, c’est l’élite. Pour plusieurs raisons simples à comprendre » : Eric Verhaghe. (Atlantico.com)

Share Button

Atlantico publie un texte qui rompt avec le journalisme facile et fouillis qui abreuve les sillons de la France. Le titre de l’article « La France bloquée : mais quelles sont les solutions qu’attendent les Français en plaçant Le Pen, Valls et Sarkozy en tête des personnalités capables de réformer le pays ?. Ce que montre cet article c’est d’abord que le pluralisme de l’expression et des opinions n’a jamais été menacé que par ceux-là mêmes qui en organisent le blocage : les élites. Par conséquent, ceux qui crient au « terrorisme intellectuel » sans oser le nommer, avouent une seule et unique chose : leur incapacité à se hisser au niveau des réponses ou du débat. Ce sont les mêmes qui ont peur d’être traités de « salauds », c’est une expression que je n’utiliserais pas, on est des gentlemen /women. Est « salaud », en matière d’information, celui qui tripatouille les données ou défend une thèse contestable, puisque non soutenable devant une contre thèse.

Si on ne peut pas faire un commentaire motivé, au moins convient-il déjà de faire un compte rendu exact d’une situation. C’est un minimum exigible. Voir le débat ici.

Et puisque nous parlons de Marseille, je rappelle ici une chose qui me tient à coeur et déjà dite par ailleurs : Mon parti est celui de la Liberté. Et quand on dit liberté, on appelle la connaissance qui elle-même appelle le Partage et non l’exclusion. Scène Publique, c’est comme Vol de Mort dans Harry Potter, celui dont on ne prononce pas le nom mais autour duquel le récit est construit. Et pourtant, vous n’entendrez parler de Elise Mbock ni de Scène Publique (créatrice de ce site qui vous est offert gracieusement) nulle part. Même pas à l’UMP. C’est fort, très fort. Moi, je vous conseillerais ici – comme je le fais depuis longtemps – les articles intéressants, car c’est intellectuellement bon pour tous. Le sectarisme, la bêtise, la stupidité, l’exclusion, le rejet, le mépris feint, la petitesse, la bassesse, la malhonnêteté intellectuelle qui conduit à récupérer publiquement certaines thèses défendues ici ou positions, exemple, si je soutiens une candidate Samia Ghali en l’occurrence, certains soutiennes intéressées -membre de l’élite autorisée – suivent tout de suite le mouvement, alors que jamais de leur vie on ne les a vues défendre une telle cause politique, puisque passées, happées et adoubées dans le système au point d’avoir oublié le foyer de leurs origines. Suivez mon regard vers l’UMP.

J’ai le coeur léger, très léger et serein. Il faut être fort pour partager.

Cet article d’Atlantico mérite donc le partage. J’ai retenu les propos de Eric Verhaghe, loin d’une polémique latente déplacée. Extraits d’Atlantico :

Question. A travers ces personnalités, les Français plébiscitent « une certaine forme de politiquement incorrect ». Le principal blocage de la société française vient-il finalement d’une certaine forme de « pensée unique » des élites incapables de proposer des solutions convaincantes aux yeux des électeurs ?


Eric Verhaghe :
 Le premier facteur de blocage en France, c’est l’élite. Pour plusieurs raisons simples à comprendre.

Première raison : l’élite est cramponnée à ses dogmes hors-sol, comme la certitude que la France est un État de seconde zone qui ne peut exister que par une Europe aseptisée, technocratique, ennuyeuse – une Europe construite à partir de zéro à l’image de nos élites elles-mêmes : distante, froide, réglementée, col blanc et cul serré en quelque sorte.

Deuxième raison : l’élite française profite du système étatiste et étatisé actuel, et n’a aucun intérêt à le voir changer. Elle peut même se plaindre d’avoir vu ses privilèges se rétrécir. Plus on a dénationalisé, libéralisé, moins on a préservé de postes en or pour cette élite. Pensez à l’époque où EDF, la BNP, la SNCF, étaient des entreprises purement nationales. Que de carrières on pouvait faire, qui ne sont plus possibles aujourd’hui. Forcément, beaucoup se cabrent pour éviter que l’hémorragie ne continue.

Capture défaire la société des rentiers KindleTroisième raison : l’élite française est, par nature, conservatrice et hostile au risque, comme au changement. Les valeurs de l’élite française sont profondément protectrices. On sélectionne les gens pour être sûr qu’ils préserveront et qu’ils ne bougeront pas les lignes. Regardez l’attitude de l’État face à la dette : il dépense infiniment plus d’énergie à créer des impôts pour ne toucher à rien, qu’à réformer et réorganiser pour diminuer les dépenses.

 

PS. On ne pouvait pas mieux décrire le clonage institutionnel et en résumer les lignes de tension dont son projet de Défaire la société des rentiers et sa critique sur la mauvaise gouvernance. Clonage Institutionnel, livre, suivre le lien.

 

Question d’Atlantico. Les Français considèrent que le FN est mieux placé que l’UMP et le PS pour réformer.  Est-ce à dire que le protectionnisme et l’Europe sont devenus les principaux problèmes du pays aux yeux des Français ? En quoi se trompent-ils ?

William Genieys : Les réformes protectionnistes, anti-européennes et anti-mondialisation dont il s’agit consiste à proposer le retour à un Etat « fort » imaginaire avec des frontières, une identité, une monnaie, etc. permettant de nous protéger contre l’Europe et l’économie globalisée et ensuite d’imposer nos idées. Cela ce n’est pas s’inscrire dans une logique de réforme, c’est se projeter dans une logique de régression dont les effets sociaux et économiques seraient très forts pour la France. Pour le dire autrement, à propos d’un pays si fier de son tour de France cycliste, c’est comme si on proposait de le faire à l’envers en pratiquant le retro pédalage. L’UE et la mondialisation ne sont pas les obstacles aux mutations nécessaires, c’est tout le contraire. Il faut arrêter de penser la France comme dans le monde merveilleux d’Asterix d’Uderzo, c’est à dire un petit village qui, doté d’une potion magique, va faire plier le Monde.

Eric Verhaghe : Ils se trompent en partie parce que le libre-échange n’est pas la cause du déclin français. L’économie française ne s’est pas adaptée à la transformation numérique mondiale qui est à l’œuvre, et qui est loin d’être achevée. Cette adaptation commence, et elle détruira encore bien d’autres certitudes. En revanche, ce qu’on appelle injustement le libre-échange (injustement parce que la libéralisation ne porte que sur les capitaux et les marchandises, pas sur les personnes) a un effet d’accélération et d’amplification de ces difficultés. Il les amplifie, mais il ne les cause pas.

Il faut aujourd’hui prendre le temps d’expliquer tout cela aux Français, et se préserver la possibilité de desserrer l’étau.

Atlantico.com

Mon message politique en référence à l’enjeu du vote à Marseille figure  ici.

Et je ne suis pas de Gauche. Ni de Droite d’ailleurs. Mon Parti est celui de la Liberté et de la connaissance qui finissent toujours par triompher.

Il est aussi celui d’une certaine Morale de la vie ensemble. Et lorsqu’on dit Morale, il ne faut jamais oublier que c’est le premier stade du Droit.

Par exemple. Lorsque l’UMP demande que le RSA soit accessible au bout de 5 ans de séjour, c’est criminel, car le RSA est une allocation alimentaire. Par conséquent, sa suppression s’apparente à une volonté d’affamer les individus. C’est contre les droits de l’homme. Lorsque la même UMP critique l’AME qui existait sous Nicolas Sarkozy, c’est criminel, car le droit aux soins est un droit de l’homme. Quel hôpital de France laissera mourir un étranger dans ses services au prétexte qu’il n’a pas de couverture médicale ? Quel service d’urgence dira non, on ne vient pas sauver une vie, car pas de sécurité sociale de l’individu souffrant. Ils seront traînés devant les tribunaux pour non assistance à personne en danger. La question alimentaire et de santé est une question de vie ou de mort. Ceux qui transgressent cela sont des criminels. Ce sont des crimes contre l’humanité. En Afrique, il n’y a pas de sécurité sociale et on meurt de simples maux de tête, de paludisme non traité et de fièvre tout simplement. La France ne va pas rétrograder au 18ème siècle, en bafouant les droits de l’homme sans condamnation de l’UE. Quand on n’a pas de programmes à proposer, il vaut mieux laisser tomber l’ensemble que de plonger dans le ridicule. Après, il ne faut pas s’étonner que l’UMP ne soit pas l’alternative avec des propos si minables de la veine frontiste.

C’est pourquoi, l’UE est une bonne chose, car elle ne le permettra pas. On ne pense pas la France ni l’Europe à partir de son immigration, sachant par ailleurs, qu’on va soutirer du pétrole et autres richesses dans les pays d’origine de ces immigrés qu’on ne saurait voir en Europe. Politique mensongère qui fait fi des relations internationales et même du commerce international. L’UMP doit élever le niveau du débat et revoir sa copie, si elle veut compter à l’avenir. Mais, il semblerait que cela ne soit pas son objectif premier. Copé est président du parti et ça semble bon pour lui. Il attend de surfer sur le mécontentement général. Gare aux surprises.

Sur la désinformation médiatique, suivez le lien ci-dessous.

 

Breaking Through Mainstream Media Lies/ Global Research.

 

Si cela peut vous rassurer, mon anglais n’est pas meilleur que le vôtre. Même que je suis certaine que parmi vous il y en a qui maîtrisent mieux la langue de Shakespeare que moi. L’avantage que j’ai sur vous, c’est que dialoguant avec  les médias et la politique outre atlantique et outre manche depuis 2008 que l’entreprise Scène Publique a commencé, j’en saisi les vibrations et la respiration profondes. Ca facilite terriblement les rapports. Pourtant, comme en France, j’y suis aussi un Vol de Mort là-bas. C’est simple, il y a une internationale journalistique dont les ressorts ne vous sont plus inconnus. Et, puisque je combat cette forteresse dite imprenable, alors, elle s’organise en augmentant la hauteur de ses fortifications. Le combat est Géant. Mais, au fond de moi, je sais que je ne suis pas seule et c’est pourquoi je ferais toujours appel à Vous : à ceux qui comprennent, à ceux qui ne se mentent pas à eux-mêmes, à ceux qui vivent les Enfers sur Terre dont Victor Hugo a dit qu’il ne faudrait jamais tolérer l’existence en silence.

Alors, on me dit, tu parles trop de toi. Intéressant. C’est comme on dit, vous pointez le doigt au ciel, l’idiot regarde le doigt. Ma vie est un roman politique et si j’ai eu le malheur de vivre cela, c’est que cela existe et d’un et de deux, si les gens comme moi ne relatent pas les faits, tels qu’ils sont, alors, c’est fichu. C’est l’héritage de Hugo. Vous savez, il est facile de se corrompre, de se coucher et de faire son lit, tranquillement en jouant les distinguées cooptées par les « gangsters autorisés » (c’est une formule de Ferrat, le musicien. J’aime beaucoup les musiciens, les vrai(e)s), pas les casseroles).  Ce sont des créateurs et un Créateur n’a besoin de l’autorisation de personne pour créer ce qu’il croit bon et bien. L’important est d’établir la connexion avec les gens.

Et cette connexion, je la vois à beaucoup de signaux :

En Afrique. Quand l’Afrique se réveillera… c’est déjà en cours.

– je la vois, la connexion, dans l’Afrique en marche. Au Botswana qui a fait revenir l’exploitation des diamants sur place (voir sur france info.tv)

– au Zimbabwe qui a reélu Robert Mugabe – autoritaire mais sincèrement Patriote

– au Kenya où on revient aux sources de ce Grand Patriotisme

– en Tanzanie où on avance avec la Chine

– en Gambie où le président vient de sortir le pays du Commonwealth, pour colonialisme viscéral

– Au Rwanda où Kagame tient la barre du développement

Bref, dans ces pays, l’Afrique est de nouveau en marche vers l’âge adulte. Enfin.

Au niveau International

Cette connexion, je l’ai vue lors de la crise Syrienne où les Députés Syriens ont écrit aux Députés Britanniques, lors du vote pour ou contre la guerre à Westminster.

Idem lorsque le Parlement Iranien écrit aux parlementaires Américains.

Idem lorsqu’un Juif Iranien vient dans une télévision américaine (CNN) déclarer qu’il défendrait son pays, l’Iran, en cas d’attaque par Israél. A l’occasion, on a appris que la deuxième communauté Juive la plus importante au monde, après Israel c’est l’Iran. Ah, la vérité finit toujours par triompher des mensonges de Netanyahu et du silence complice de l’internationale journalistique depuis tout ce temps-là.

Sur le plan de la culture

La connexion, je la vois, lorsque Rihanna alerte sur la condition des « danseuses » dans un club  de striptease sordide en Asie et que les autorités ferment ce club.

La connexion, je la vois, lorsque Naomi Campbell dénonce la racisme dans le monde de la mode.

La connexion, je la vois dans la collection Haute couture qui a habillé les femmes, cette saison, au lieu de reconduire la dérive déshabillée-dénudée pornographique dans laquelle la Haute Couture a perdu son âme. Facilité.

Le Changement vient par le Souffle. Et la Vie est un Souffle et un fluide puissant.

Puisse ce souffle tourbillonnant du changement atteindre Marseille, ce dimanche. Si cela devait être le cas, alors, je le prendrais comme un cadeau supplémentaire.

On fait une pause.

Je vous laisse avec Ferrat. « Petit » – Ecoutez la vidéo ci-contre. La société française  n’a pas changé depuis lors.

 

clandestin un destin livreAvant de se quitter momentanément :

Affaire Leonarda : « si elle en fait la demande un accueil lui sera réservé, à elle seule » (Hollande) 

Le chef de l’État François Hollande a déclaré aujourd’hui à propos de l’affaire Leonarda : 

« Il n’y a pas eu de faute dans l’expulsion de la jeune fille. Toutefois, il y a eu un manque de discernement dans l’intervention. J’en tire trois conclusions : la loi doit être respectée et appliquée par tous. Une instruction sera envoyée au préfet prohibant les interventions dans le cadre scolaire. Enfin, et si elle le demande et dans le cadre de sa scolarité, un accueil sera réservé à Leonarda en France, et à elle seule. »

Le rapport remis aujourd’hui a indiqué que l’expulsion de la jeune fille était conforme aux règlements. (Le figaro).

Là, on est d’accord. La vérité n’est pas dans la facilité , il faut se hisser au niveau de la complexité et tordre le cou à :

– une vision où  tout le monde il est beau et gentil – façon Désir SOS racisme sur le tard et totalement déplacé – appelant à faire entrer la mère et les enfants. Tiens donc, en femme seule dont on connaît la dérive vers la paupérisation des familles monoparentales. Pauvreté pour pauvreté, la famille peut rester au Kosovo.

– une vision politicienne, version UMP qui se cherche un discours cohérent entre discours frontiste et errance. On est contre l’immigration en général, on veut tout leur supprimer, mais on critique la position légaliste et humaniste de Hollande.

– une vision centriste : toute la famille revient. Allons bon ! Et que devient le Droit et la Loi ?

– une vision apoplectique, version FN, qui est pour tout et son contraire mais surtout pour les décisions extrêmes.

Puis, il y a cette vision citoyenne qui pose de vraies  questions : qui va payer les études de cette dernière ? (pensionnat). D’abord, il faudrait qu’elle veuille bien retourner en France. Ce qui n’est pas fait. Et quand bien même elle le ferait, la France fait bien dans l’aide humanitaire internationale, que je sache. Si la France paie des millions pour aider les réfugiés Syriens à la frontière Turque, elle peut bien accueillir cette jeune fille. Si la France aide le Mali à se débarrasser de ces islamistes intégristes, elle peut bien accueillir cette jeune fille. Si la France est et veut garder son rang de grande puissance internationale, elle doit voir et agir en Grand. Le statut et le rang de Grande Puissance Internationale avec Droit de veto aux Nations Unies a un coût et des devoirs. Parmi ceux-ci figure le Devoir d’Exemplarité qui exclut le droit à la petitesse et au repli sur soi. 

Il faut toute proportion gardée en toute chose, surtout du côté des « responsables ». Pire, lorsqu’ils étaient aux affaires et que le laxisme était opérant. Quand on a créé le drame quotidien de Lampedusa en éliminant sans motifs valables le colonel Kadhafi dans le désert Lybien, on est mal placé pour critiquer Schengen et la politique de l’immigration, car Kadhafi était le rempart aux morts noyés et à l’afflux des immigrés sur les côtes Italiennes. Où croyez-vous que ces « échoués » de Lampedusa  iront ? En France et ailleurs, pardi ! Un peu de pudeur Messieurs les sortants du Pouvoir.

L’autre question est le regroupement familial que beaucoup suspecte d’être un acte à venir. N’en déplaise à beaucoup, il est plus facile d’opérer dans l’autre sens. Un parent en France a plus de chances de faire venir ses enfants que l’inverse. Mais, admettons. C’est l’occasion de souhaiter que cette décision se prolonge par une réforme de la politique sur le regroupement familial et sur l’immigration tout court. On ne peut pas critiquer le statu quo et, lorsque le changement s’amorce, ou plutôt lorsque l’occasion de changer se présente, la critiquer (l’occasion) aussi. Le changement, ça commence bien quelque part. Et cette décision Hollandaise, est la meilleure qui puisse être prise, pour ce cas car EQUILIBREE sur une triple base :

– Le Droit

– la Générosité et la sanctuarisation de l’Ecole : Espace Républicain par excellence.

– Et la Réforme qu’elle annonce.

Qui dit Mieux ? Personne. Le reste, c’est de la polémique et de la sous information. Je sais bien que la politique c’est l’art de la simplicité, pour une fois, la décision ici est complexe et globale. C’est somptueux et haut de gamme.

Il était important de le préciser pour désembuer les esprits totalement enfumés par un flot de messages politiques démagogiques, irresponsables et Petits.  Jean Ferrat, toujours et encore. On ne s’en lasse pas.

Du coup, je vous conseille, pour ceux qui veulent aller plus loin, un livre « Clandestin, un Destin », qui fait écho à la décision courageuse de Hollande de ce jour.

 

DANSE AVEC LES STARS EMISSION TRUQUEE  – TEST A L’APPUI

Last minute.com. Danse avec les stars a éliminé un excellent couple de danseurs Titoff et Sylvia. Comme par hasard. Partez la tête haute mes amis. Ceux qui restent ne vous valent pas. Cela confirme que c’est une émission de merde, truquée à souhait contrôlée par les pédés, gays, lesbiennes et autres prédateurs cathodiques qui sévissent à la télé transformée en voyant lumineux exhibitionniste. Cher public, vos votes comptent pour du beurre. Tout est truqué de l’intérieur. La multiplication des chaînes et la concurrence viendront à bout de la médiocrité.  On attend des émissions pareilles qu’une étincelle jaillisse.  Mais, il ne faut pas rêver. C’est soit vous êtes couchés, soit vous êtes debout et alors Exit. Zappez.

Le bug informatique, c’était du pipeau pour éviter l’élimination de l’ex Miss France, toujours en queue du peloton. Le face-à-face est la plus grande entourloupe qui soit : le public n’y voit que du feu, car il faut loucher pour y voir net.  On singe les compétitions mondiales de danse qui mettent en scène ce type d’absurdités pour faire gagner le plus « renommé ». Donc, c’est l’émotion qui l’emporte sur le reste. « Dictature des émotions et des sens ». C’est cousu main. Bilan, une énorme entreprise de fraude et de triche, en pleine lumière. Il faut oser le faire. Trucages tous azimuts. Zappez. Emission de merde, jury de merde, à l’exception des deux danseurs/juges aux extrémités de la table. Les deux autres n’ont qu’à aller se rhabiller. Des neuf sur une « ex-danseuse » qui ne sait pas où placer une jambe et où mettre l’autre, qui monte sur son partenaire comme on grimpe sur un arbre, totalement désarticulé, comme un pantin. Et on lui met deux 9, un huit pour une technique nullissime. Heureusement, il y a un 6 pour sauver l’honneur de cette notation de complaisance. Certaines choses se dénaturent dangereusement dans les mains des « gangsters autorisés » dans cette société cathodique des rapaces. Petit, petit, petit. Ferrat, encore et encore. Ecoutez la vidéo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*