2013 : le jubilé de l’Etat PS qui quitte déjà la scène pour un retour annoncé en 2025.

Share Button

Séminaire gouvernemental sur la France de 2025, le signal d’un Gouvernement à bout de souffle et en fin de course. On nous aurait dit qu’un an après être arrivés au pouvoir, le gouvernement serait entrain de faire son jubilé, nous aurions répondu « Pas Possible ». Pourtant, le jubilé est lancé depuis ce matin. Quelque part entre Matignon et l’Elysée. Un an de « boulot » et hop ! Terminé. A 2025 donc.

« On rêve éveillés » au PS en pensant 2025, alors même qu’on est incapable de mettre 2013-2017 en musique. C’est le constat oh combien lucide de François Bayrou. Que dire de plus ? Rien. L’image parle d’elle même et certaines images valent mieux que des discours et des blagues à deux balles comme celles entendues ce jour, en provenance d’un certain porte parole. Mais bon, on est libres n’est-ce pas ? Y compris d’afficher un air jubilatoire feint ou réel sur le vide programmatique à la tête du pays. Mais ça va toujours mieux en riant, alors rigolons. Ah ha ha ! Vous savez comme on dit : rira le premier…

Le séminaire gouvernemental propagandiste du jour ressemble comme deux gouttes d’eau aux jubilés des joueurs de foot en fin de carrière ainsi qu’à celui des musiciens en fin de course. Si la crise ne frappait pas, on en rigolerait presque. Donc l’UMP doit éviter de se prêter à ce jeu de rigolos, en annonçant son inventaire.

Cela suppose d’être sérieux dans la démarche qui, au passage, arrive un peu tard ; il fallait le faire au lendemain de l’échec électoral. C’est vrai qu’à ce moment-là on avait allégué que l’exercice n’était pas le bienvenu en raison des esprits surchauffés par la déception et la colère de l’échec. Est-ce le bon timing aujourd’hui ? Quid de la sincérité des motivations en arrière plan ? L’UMP ne devrait-elle pas plutôt faire son aggiornamento et se renouveler, au lieu de noyer le poisson sous un prétendu inventaire du Sarkozysme ?

En fait, la meilleure façon de faire le bilan du Sarkozysme est pour l’UMP de se renouveler au lieu de s’engager dans la Voie Symbolique de la Mort du Père.

Si au PS, on « rêve éveillés » et c’est d’une clarté aveuglante, à l’Ump, tout le monde rêve de tuer le Père, qui se trouve être Sarkozy. Ce qui lie les deux démarches c’est l’Ardent Désir de tourner la page. La fuite en avant et hors réalité devient une stratégie commune au PS et à l’UMP. C’est fou comme deux stratégies apparemment parallèles reproduisent un ordre et une volonté similaires. On est loin très loin du Changement, des deux côtés.

L’inventaire du Sarkozysme ne va pas sans celui de l’UMP. Au passage, il n’est pas nécessaire de laver son linge sale en public.

La réformette n’est qu’une partie de l’explication du Tout.  Les erreurs de campagne, les manquements des uns et des autres préoccupés par leur avenir politique perso et l’obsolescence de l’organe qu’est ce parti composite comptent pour beaucoup. L’inventaire, s’il a lieu, doit éviter les comptes d’apothicaire voire l’effet épicerie du quartier dans le bon coin. Au risque de finir dans un « rêve éveillé » comme au PS. Actuellement sur les écrans de l’Elysée.

Pour aller plus loin :

– L’UMP doit se désidéologiser et se désapparatchiser.

– L’UMP doit faire sa mue. La mutation c’est maintenant. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*