De la Responsabilité et de l’action publique.

Share Button

Afin de reprendre de l’air et du souffle, ce billet va clore la saison, avant la rentrée prochaine déjà dans l’air. Un break s’impose donc.

Avant de me retirer sur la pointe des pieds, je vous laisse avec deux ou trois réflexions. A méditer, entre deux baignades ou promenades, où que vous soyez ; entre deux lectures, quelles qu’elles soient.

En parlant de lectures, je vous conseille vivement celles-ci :

-  Au commencement était le Gaullisme.

- Clandestin, un Destin.

- Et Défaire la Société des Rentiers.

Donc première réflexion.

Le Libéralisme est commun à la Gauche et à la Droite.

Autant la Gauche n’a pas le monopole du Progrès et de la Modernité, autant la Droite devrait éviter de croire que l’Etat est son monopole. La permissivité de la Gauche, au nom du Progrès et l’arrogance insupportable de la Droite font chemin ensemble et convergent inexorablement vers l’ultra libéralisme.

Le Carlathon.

L’autre réflexion tourne autour du « Carlathon ». Décidément, la Droite est à l’honneur, dans le mauvais sens. Plainte ou pas, le fait est qu’on est en plein dans le registre de la Responsabilité annoncé par Fillon, nous dit-on. Le Développement Durable avait affiché des principes forts : principe de prévention, de précaution, de solidarité, de responsabilité et de subsidiarité. Ces principes sont solidaires entre eux, sur le court-moyen-long terme. L’un ne va pas sans l’autre. Ce qui a rendu les choses éminemment complexes ; exactement ce que la pseudo-modernité prise en charge par la pensée unique ne sait plus faire ou n’a plus du tout envie de faire : Réfléchir.

Si Carla Bruni porte plainte pour diffamation, c’est son droit. De la même façon, si une pétition citoyenne circule sur un exemple – qui n’est pas le pire mais reste emblématique à plus d’un titre et, en 2017, nous nous ferons forts d’en faire une sur le cas actuel de la concubine de l’Elysée et de son cabinet occulte – …si une pétition citoyenne circule dans ce sens disant « RENDEZ L’ARGENT PUBLIC UTILISE A DES FINS PRIVEES », c’est également le droit du Citoyen. Que va faire le Juge ? Va-t-on instituer un délit d’opinion voire de pétition ? C’est assez curieux comme réponse. Il y a d’autres options plus élégantes et raisonnées. Mais chacun est libre.

Maintenant, Carla conteste l’utilisation privative des fonds pour la fondation Carla qui n’existe plus – fermée en Mai 2012 – avec la fin de sa fonction de première dame. Le moins qu’on puisse dire c’est que le statut de la fondation Carla est fortement en cause.

De la Responsabilité de l’Action Publique

Fallait-il un Internethon pour Sarko ? Oui. Copé n’avait pas d’autres choix. 11 millions, il faut les trouver. Les amis de Sarko annoncent 20 000 euros (vingt mille). C’est tout ? C’est trop peu. D’autres élus de l’UMP ont refusé de donner, car ayant compté pour du beurre au moment de la campagne. Personnellement, je n’ai rien donné, car j’ai donné en conseils, lors de la campagne et je crois que c’est assez. Après avoir mis en cause l’existence même du conseil constitutionnel que je maintiens mordicus, je suis quand même choquée qu’un Doyen des campagnes électorales tombe aussi bêtement dans le piège qu’il savait tendu et, par conséquent, il fallait faire attention, très attention en homme averti qui en vaut deux.

Lorsque tout autour, il y a ces rumeurs sur le financement douteux de la campagne 1995 de Balladur – quand bien même les faits seraient prescrits et les rumeurs sur le « financement occulte » de Kadhafi, même non démontré, cela ajoute à l’agacement. Se croit-on supérieur à la loi ? Ou alors, parce qu’on est prédestiné(e) aux hautes fonctions, on peut faire comme bon nous semble ?

Il paraît que l’ex président lui-même n’a mis que 7 500 euros en tout, pour le moment, car la loi interdit d’aller au-delà. Ceci m’étonne. Je me suis présentée dans le Nord Isère aux cantonales en 2008 – campagne brève de 2 semaines – c’était un test qui a quand même coûté 5 000 euros (cinq mille euros), en serrant le budget au maximum. J’ai tout remboursé de ma poche. De toutes les façons, les immigrés ne savent que jacter. Au moment où vous prenez à bras-le-corps leur cause, ils prennent tous la fuite, craignant pour leur à-manger et pour leurs futures compromissions, complexes et larbinisme auprès de l’homme Blanc : leur exercice favori.

Dernier exemple en date. Argent public et larbinisme Africain. « Une conférence « rémunérée » de Jean-François Copé au Congo fait bondir le PS ».

Je fais une diversion ici, hier il y avait Ali sur la 7. Formidable documentaire sur un Héros des temps modernes. On entendait dire des choses étonnantes par Ali notamment sur la méconnaissance qu’ont les Noirs de leur identité et de leur histoire. Ils sont obligés de passer par l’image qu’en donne l’homme Blanc pour y accéder. Or, cette image est déformée ou plutôt restituée par le prisme culturel occidental qui intègre déjà un inconscient colonial. Parfois, ce n’est donc pas de leur faute.

Spike Lee était carrément effrayé par cette amnésie de l’homme Noir. Les musulmans ont encore la religion pour les souder et leur donner une identité. Le jour où ils la perdront, et ce jour-là se rapproche dangereusement lorsqu’on voit les filles du Maghreb parties bille en tête à l’assaut du monde de la prostitution médiatique officielle qui se pâme d’un bon chic bon genre fake du proxénétisme technologique et, qu’à côté, on a les mecs beurs qui se professionnalisent dans le trafic des drogues et dans les sex toys de ces dames y compris auprès des filles/femmes issues du Maghreb qui travaillent pour eux, alors qu’ils se prélassent doucereusement, on voit là les dégâts de la permissivité des socialistes.

Au fait, Hollande n’a-t-il pas donné 11 millions en fonds personnels sur sa campagne ?

campagne de F. Hollande : apport personnel de 11 millions ; d’euros sur un total de 22 millions http://www.legifrance.gouv.fr/affic...

 Ma Profession de foi

Lorque je m’exprime ici, certains peuvent se dire que j’interdis le sexe. C’est tout le contraire. Je suis une grande rêveuse, cela va vous étonner. Je suis une épicurienne née et cela va également vous surprendre. Pour avoir joui de la vie au-delà de ce que je pouvais espérer, je sais également combien la discipline est essentielle à l’équilibre de tous et de chacun. Je devrais dire les équilibres. Si vous descendiez du piédestal médiatique pour observer les dégâts sur le terrain des nouvelles icônes sans aspérités promues par les médias, vous serez atterrés.

Il se trouve que les corps intermédiaires ont sauté laissant le citoyen illettré, non cultivé, démuni, pauvre, désidéologisé, démilitarisé… bref non équipé et désarmé devant les Dieux de la consommation et des médias. Entre le Citoyen et les nouveaux Faux Dieux, il n’y a plus :

- la barrière d’une conscience religieuse, le prêtre, par exemple ;

- celle de la famille et notamment celle d’un père parti à la conquête de sa réussite professionnelle ; la mère également incitée par la culpabilité Etatique érigée en dogme « égalité hommes/femmes »qui fait des ravages dans les familles, dans l’éducation des enfants, dans l’équilibre des sexes et dans l’explosion du chômage ;

- celle des familles qui explosent ; celle de ces familles recomposées qui articulent mal les figures du père, de la mère, de la belle mère et du beau-père ainsi que de la fratrie des enfants.

Bref, l’enseignant est la seule figure intermédiaire qui tient encore debout.

Les syndicats ? Ca fait depuis trop longtemps qu’ils ne font plus de syndicalisme, mais de la politique. Or, le politique est sous ordre médiatique et lobbyiste et pratique un capitalisme de copinage et un Népotisme à outrance.

Le Citoyen est écrasé sous cette chape de plomb en millefeuille. Les dégâts sont imparables. C’est une grande désolation que d’assister à cela. Le tissu associatif s’est délité, la politique de la ville ayant été une grande trahison de l’Etat mensonger et déloyal envers ses promesses citoyennes.

Malgré tout, je reste une Optimiste née et Voltairienne convaincue. Et je suis Croyante. Je crois en une Force Supérieure qu’elle soit Dieu, Marie, Allah, Boudha. Je crois à l’ancien testament comme au nouveau. Bien que la Chrétienté et l’Islam soient en opposition, il y a au moins cette transcendance qui les lie. Par dessus tout, je crois au Saint-Esprit ; c’est clair. L’expérience de l’écriture est clairement ce qui finit par vous convaincre que l’Esprit Saint existe et que, parfois, c’est lui qui vous souffle les mots en s’installant en vous. J’ai vécu cela, je le vis dans mon travail d’écriture et ceci est mon Témoignage Vibrant.

Et je crois en ce nouveau Pape Francis qui exerce sa mission Papale en Ami des PeuplesLe Pape est un Ami. Il est amical. Il est pédagogique. Je crois à la pédagogie. A Rio, son amicalité et sa proximité physique et spirituelle étaient là aux yeux de tous ceux qui pouvaient voir. Son enseignement ne sera que plus prégnant.

Lorsqu’il dit que la « Foi est Révolutionnaire », c’est de l’optimisme. La foi n’est pas une douleur, elle est Ferveur et elle est active. C’est « une Flamme » a-t-il dit. C’est la certitude d’une alliance qui dit qu’on est aimés autant qu’on aime. Si vous croyez à la foi, vous croyez à l’Amour. La haine devient un sentiment étranger. Ce qui n’empêche pas de se méfier, ni d’être sur ses gardes, ni n’autorise de prendre des scorpions et des serpents pour des anges. La Bible conseille de faire preuve de discernement.

Photo. Image de la flamme – site du Vatican.

 

La société civile, l’Etat et l’Eglise devraient échanger plus souvent. Je crois en ce monde de dialogues où personne n’est exclu ; pas même le Front national de France, cette excroissance, j’allais dire cet enfant du parti socialiste. Cela nourrit notre rapport global au Monde.

Lorsque le Pape critique les nouveaux dogmes que sont devenus « l’efficacité » et « le pragmatisme », on peut à priori se rebiffer. Mais, comme c’est dit par un Religieux, il faut saisir le sens caché des choses. Qu’y a-t-il derrière cette critique ? C’est par exemple l’idée que l’efficacité est ce qui fait que toute notre vie d’adulte s’ordonne désormais autour de notre réussite et de nos ambitions professionnelles qui ont fait passer tout le reste – vie familiale, sociale et spirituelle – au second plan voire au rebut. Le Pape dit Non à la société qui fait passer la vie spirituelle, la camaraderie et les rapports humains pour du Rebut.

 

 ECOLOGIE HUMAINE DISONS NOUS

 

Lorsque le Pape critique le pragmatisme, il critique son mauvais côté, la tendance à suivre les modes et à s’adapter aux traits dominants de la société, y compris lorsque ceux-ci sont manifestement trompeurs et mus par exemple par des intérêts strictement mercantiles, sans foi ni loi. Amoraux sur toute la ligne.

D’où cet enseignement disant « Ayez le courage d’aller à contre-courant des modes et des illusions de la modernité ».

Comment on sort des impasses dans lesquelles nous nous trouvons ? Cette impasse qui fait que parce que les parents sont professionnellement débordés et en recherche de reconnaissance institutionnelle – la seule valable dans notre société actuelle -, les garçons en particulier n’ont plus de référents et deviennent de facto des proies faciles pour n’importe lequel des hommes qui jouerait un tantinet ce rôle ?

N’est-il pas temps de voir que la progression de la consommation d’alcool, des drogues et du sexe gay est proportionnelle à cette démission parentale et à l’éclatement des cellules familiales ?

N’est-il pas évident que le développement des nouvelles technologies avec tous les gadgets qu’il offre sert d’alibi confortable aux parents absents qui occupent leurs enfants avec les gadgets électroniques ? Le dialogue familial s’effrite ; on expérimente de plus en plus une solitude ensemble ; chacun étant tourné vers sa communauté électronique ?

- Si on avait pris le temps de se rencontrer, l’Eglise, la société civile – je pense notamment aux enseignants ici ainsi qu’aux médecins : deux corps intermédiaires puissants au sens Noble du terme – et les élus politiques ;

- Si on prenait ce temps de la rencontre avec l’Autre, alors, les décisions seraient plus justes, plus abouties, plus partagées, plus démocratiques, plus Responsables, comme dirait Fillon.

Ce Pape Francis va ouvrir ces portes fermées et rétablir les ponts et les passerelles avec le Monde dit Laïc. C’est un Ami. C’est cela l’Amitié.

Quant à moi, je n’ai eu de cesse ici de vous offrir mon Amitié. Je n’ai eu de cesse de dire : Tenez, ceci est ma nécessaire contribution. Est-ce cela « Servir » ? Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que je le fais avec tout mon coeur et avec toute la passion dont je suis capable. Et, puisque je suis une passionnée, parfois, cela peut être ravageur. Cela ne dépend pas de moi : c’est le propre de la Passion.

C’est le propre de la passion que détruisant, elle reconstruit.

C’est le propre de la passion que d’être énergique et positive, car inspirée, non par la Haine – Jamais – ni par la Victimisation – ça c’était avant de savoir qui je suis – mais toujours par l’Amour, l’Amitié, la Justice, la Vérité.

 

 

Marguerite Duras, qui savait gérer les silences comme personne, nous a appris que le silence est aussi une parole.

 

Préparez la rentrée politique.

Rappel. Lectures pour vous.

 

REGARDEZ ALI THE WORLD’S GREATEST PAR R. KELLY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*