Londres. Bienvenue au Petit Prince et félicitations au Duc et à la Duchesse !

Share Button

Bon, ça y est le bébé Royal tant attendu dans une overdose médiatique caricaturant la société du spectacle elle-même est là et, forcément, on est content. Qui ne le serait pas ? Une naissance est toujours un Grand Evènement et Donner la Vie est une Bénédiction. Donc, on apprécie.

Un nouveau Prince est né. 3ème de la lignée pour l’accession au trône, derrière les deux garçons de Lady Di dont l’un est le père du nouveau né.

L’évènement, c’est une naissance chez les Rois. Mais fallait-il tout ce tintamarre médiatique qui a précédé la naissance ? Que cachait toute cette adoration quasi biblique des caméramen postés depuis une semaine devant une maternité à dormir et à attendre le moment fatidique de l’entrée de la princesse en maternité qui m’a semblé indécent et superfétatoire ?

J’ose deux explications :

La première : était-ce pour remercier la Reine d’avoir consenti à se normaliser, en accordant le mariage gay dont on sait que les médias sont les fervents défenseurs, puisqu’initiateurs et ultra pratiquants de l’homosexualité ; pratique qu’ils partagent avec le monde du spectacle en général ? Assistait-on à notre insu à cette double célébration de deux choses qui s’excluent mutuellement ? Le Jour où un Roi Gay accédera au Trône avec son compagnon, il n’y aura plus de naissance possible. La Perdition appelle la Folie.

Vous voyez ainsi à quoi s’alimentent certains trop plein la vue : une société maligne est en place et téléguide les dirigeants de ce monde y compris les Rois manipulés à leur insu. Remarquez, Sir Elton (British) étant marié à un (Canadien homme), le Canada ayant pour souverain la Reine d’Angleterre, c’est peut-être un alignement  finalement. La question est pourquoi maintenant ? Le président du Tink Tank Britannique Respublica s’exprimait dans une table ronde hier, sur KTO, à l’occasion de la visite papale et a parlé de beaucoup de choses intéressantes : la démocratie, le libéralisme, le contrat social, la place de la chrétienté, la considération du peuple, la représentation nationale, la nécessité d’un certain conservatisme, le débat public qui a disparu, etc. Le Libéralisme, a-t-il dit est commun à la Gauche et à la Droite. Seul le contenu change : le libéralisme de droite était économique alors que celui de gauche s’applique aux moeurs. Ces deux libéralismes constituent les deux facettes d’un seul et unique objet : c’est pourquoi ils étaient destinés à se rencontrer et à fusionner pratiquement. Le mariage gay est le moment de cette rencontre fatale et fatidique. Ce qui explique qu’un parti comme les Tories, celui qui était à priori le plus éloigné du mariage gay, s’y rallie en fin de cause. Sans états d’âmes.

Deuxième point. Quand ce n’est pas la reconnaissance du mariage gay qui a guidé cette overdose médiatique surannée de la naissance du Prince, c’est quelque chose d’autre de plus insidieux : l’Europe en particulier aime à vénérer certaines traditions, dans la mesure où elles peuvent reconduire le paradigme de la suprématie symbolique de ses emblèmes et autres effigies sur le reste du monde. Tels des troubadours, les médias sont invités à donner un écho démesuré qui, à force, de vrombissement, renvoie une image de Puissance Dominatrice aux autres. L’Inconscient raciste et colonial reste hyperactif.

Les médias occidentaux sont parfaitement dans leur droit. Ce qui serait désolant c’est que le reste du Monde cède aux sirènes de ce langage caché.

Si ce Prince était le premier dans la lignée pour succéder à la Reine Elisabeth, l’émeute médiatique d’avant la naissance se comprendrait.

Si Kate avait passé plusieurs années sans enfants, cela aurait du sens.

Mais là, un Prince, troisième du rang, et la Duchesse qui accouche très vite, alors même qu’au tout début, on avait eu des inquiétudes, mais c’était une fausse alerte, le cycle se déroule à merveille. Pourquoi aller dormir devant la maternité, comme si on devait se disputer des places à un concert de Michael ?

 

LONGUE VIE AU PRINCE ET A SES PARENTS. ET GOD SAVE THE QUEEN.  album PHOTOS CNN

Pendant qu’on est dans l’actualité, quelques faits importants.

>>> La visite du Pape au Brésil pour les JMJ (Journées mondiales de la Jeunesse). La Jeunesse du Monde entier est présente en masse. C’est un signe pour demain.

>>> L’autre fait du jour est la poursuite de la présence de Snowden en Russie dans l’aire de confinement aéroportuaire  contre la remise des documents volés par Snowden à l’Amérique.  Dans un premier temps, il était question que Snowden puisse quitter l’aéroport et circuler librement. La situation évolue. Malgré tout, ce geste signe la bonne foi de Poutine et de la Russie. Simplement, il y a le Droit. Comment interpréter cet échange ? Volonté d’apaisement ? Circonstances atténuantes pour Snowden ou rachat de l’âme de Snowden ?

Autre Question qui reste d’actualité : lorsqu’il n’existe pas d’accords d’extradition entre deux Etats, cela légitime-t-il d’accorder l’asile à un espion en totale illégalité à l’égard de son pays ? Qu’est-ce qui prime et fait foi : la légitimité du pays qui accorde l’asile ou l’illégitimité primordiale ayant conduit à cette demande d’asile ? Il faut revoir le Droit International pour sortir du Flou.  Polanski ?

Affaire à suivre.

>>>En Inde, un empoisonnement scolaire tue plusieurs enfants ; d’autres sont hospitalisés. Un drame national. Joe Biden y est en visite diplomatique. Auparavant, la semaine dernière, J. Kerry, le Secrétaire d’Etat a réussi à remettre d’accord les Palestiniens et Israël pour une reprise des négociations. Une fois  n’est pas coutume, Netanyahu est dans de bonnes dispositions et annonce même une chose improbable il y a encore quelque temps : l’acte d’accord final entre les parties sera soumis à votation non pas par la voie parlementaire, mais REFERENDAIRE. Voilà un qui a vraiment bougé. Sur des faits de changements civilisationnels importants, il faut un Référendum et non une parole Parlementaire. La France, le Royaume Uni et l’Amérique (Cour Suprême) sont en porte-à-faux sur leur législation abusive et arbitraire du mariage gay, sous tous rapports démocratiques et civilisationnels.

Le Président de Respublica a récusé cette notion du pouvoir absolu des élus – au motif qu’ils étaient les délégués du peuple dans le genre, nous représentons la Majorité parlementaire et puisqu’on a voté Hollande, on a voté son programme – tout son programme. Il a ajouté que la démocratie va de pair avec le débat et qu’à côté de la représentation nationale, il faut des espaces de décision pour les minorités et pour l’expression directe. Rapporté à la Chretienté, cela veut dire que chaque Etre est Unique et il faut considérer chaque Citoyen dans son Unicité et non exclusivement dans son rapport au grégarisme majoritaire. 

Chaque Individu est Unique. Là est le secret de la vie et d’un vivre ensemble accompli.

Affaire à suivre également.

L’hymne national britannique, en l’honneur du nouveau Prince. God Save the Queen.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*